5 Astuces pour accroître votre force de frappe

Technique, précision et perfectionnement !

Voici la première de trois parties de l’ultime guide couvrant la technique de boxe pour les pugilistes ou pour toute personne qui veut apprendre à lancer des frappes dures et conformes techniquement.

Avec ce guide vous apprendrez comment infliger de durs knockouts à vos adversaires. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, il importe tout d’abord de mettre en application certaines théories de base reliées à la puissance générée par votre corps.

 

 

Théories de base à comprendre pour accroître la force de frappe

 

1) Ce qui différencie la vitesse par rapport à la puissance : La puissance combine la masse et l’accélération. La puissance n’est pas uniquement la vitesse ; vous devez ajouter une force (ou un poids) à cette vitesse. Un punch rapide n’aura pas de puissance tant et aussi longtemps que vous n’y ajoutez pas de poids.

 

 

2) Transférez le poids de votre corps : Comme la théorie de Bruce Lee au sujet de son fameux « one-inch punch » : « Bouger votre corps en entier d’un pouce amplifie davantage votre force de frappe que si vous faites l’usage de vos bras sur une distance d’un mètre ! » Vous devez donc bouger tout votre corps, afin de maximiser le transfert de poids délivré par vos coups de poing. Pour y parvenir, vous devez faire en sorte de bouger simultanément le corps en entier.

 

 

3) Utilisez vos jambes : Les plus gros muscles dans votre corps doivent générer le plus de puissance. Les boxeurs qui frappent seulement avec leurs bras ne vont jamais produire beaucoup de puissance.

 

 

4) Maintenez une distance adéquate : Votre frappe la plus dure ne touchera pas sa cible si votre adversaire est hors de portée. La puissance de vos frappes ne sera maximisée que lorsque la motion de votre bras en extension complète se termine sur la cible. Ne gardez pas votre opposant hors d’atteinte !

 

 

5) Utilisez les angles : Les frappes que vous assénez sous différents angles seront plus puissantes. Par ce moyen, vous allez causer beaucoup de crainte et d’inconfort à votre rival qui sera forcé de s’ajuster, et ainsi vous donner plus d’ouvertures.

 

Dans la 2e partie, nous allons décrire (point par point) le positionnement optimal du corps de tout boxeur et l’importance de ressentir, le flux d’énergie qui jailli dans chaque partie du corps (des pieds jusqu’aux poings). Si une des parties du corps est faible ou ne participe pas adéquatement au transfert d’énergie, il faudra s’entraîner plus fort pour apporter les correctifs nécessaires à chaque point faible.

La bonne nouvelle, c’est que pourrez faire usage des notions qui vont suivre dans la deuxième partie pour y parvenir.

Phil

Phil

Philippe Chicoine a œuvré en tant que boxeur amateur en représentant la province du Québec vers la fin des années 90’s. À son deuxième combat amateur, son équipe de boxe olympique lui remit le trophée du boxeur le plus prometteur. Il a aussi participé au tournoi olympique des Gants d’Argent.
Phil


About Phil

Philippe Chicoine a œuvré en tant que boxeur amateur en représentant la province du Québec vers la fin des années 90’s. À son deuxième combat amateur, son équipe de boxe olympique lui remit le trophée du boxeur le plus prometteur. Il a aussi participé au tournoi olympique des Gants d’Argent.