Anna Reva réplique aux attaques de Kovalev sur Beterbiev

La guerre de mots se poursuit dans la saga entre le Champion WBO/IBF/WBA, Sergey Kovalev, et le prospect Artur Beterviev (7-0-0, 7 KOs). Bertebiev peaufine sa préparation en vue d’affronter l’ex-Champion, Gabriel Campillo (25-6-1, 11 KOs), le 4 Avril prochain, dans la ville de Québec.

Beterbiev Reva picture

Beterbiev avait tout récemment lancé quelques mots à l’un de ses rivaux, lorsqu’il a déclaré qu’il compte vaincre Kovalev une fois de plus. Beterbiev avait rappelé qu’il a battu Kovalev deux fois chez les amateurs et qu’il prévoit éventuellement mettre un terme à cette trilogie, une fois qu’il aura eu le meilleur sur Kovalev chez les pros.

« Je vais offrir un bon spectacle et me battre le 4 Avril, » a dit Beterbiev« Lorsque j’ai à monter sur le ring, je n’ai aucun ami. Je veux continuer à hausser mon niveau jusqu’au moment, où j’aurai à affronter de nouveau Sergey Kovalev. Et je vais le vaincre une fois de plus ! »

 

Kovalev, piqué au vif, a donc eu à répondre à son compatriote :

Beterbiev Kovalev photo« C’est intéressant qu’il dit qu’il peut me battre dans quelque chose. Qu’est-ce que c’est ça … un rêve ou quelque chose du genre ? On s’est rencontré deux fois (chez les amateurs), où dans les deux premiers rounds, la tête de Beterbiev a touché son cul, et rendu au troisième et quatrième round, lorsque j’étais fatigué, il ne pouvait même pas rien faire contre moi. Tous ses punchs ne touchaient que du vent, comme s’il faisait du shadow boxing. Toute l’équipe entière de la Russie peuvent confirmer ce qui s’est passé à Kislovodsk, » a dit Kovalev.

« Et lors de la seconde fois, ce fut lors des Championnats en Russie et les juges lui ont accordé la victoire. Je n’ai obtenu aucun support derrière moi et j’ai dû me battre seul contre cette commission corrompu à Magnitogorsk. Alors il n’y a aucune raison d’induire les gens en erreur, Artur. Dans un premier temps, mérite-toi un combat contre moi, et ensuite je vais te punir. Et toutes les illusions seront dissipées. À ce jour, tu as déjà refusé de te battre contre Chilemba et cela démontre que tu as peur. »

Beterbiev Reva 

En réaction à cela, le manager de Beterbiev, Anna Reva, a eu à répondre :

« Je tiens à dire que la boxe n’est pas une bataille de rue. Être un boxeur va bien au-delà de juste être en mesure se servir de ses poings. Dans la boxe, il doit y avoir de l’éthique et du respect, » a rappelé Reva.

« Sergey, eh bien, il est un type affreux (par ses agissements) et il n’est pas professionnel. Il devrait être un Champion qui donne l’exemple pour la jeune génération, alors il ne devrait pas agir de la sorte et à manquer de savoir vivre. Les vrais hommes ne parlent pas, ils prennent leurs décisions sur tout et ils règlent leurs différends sur le ring. As-tu oublié depuis combien de temps tu évolues chez les pros ? Et Artur, dans l’espace d’un an, il est hautement classé chez les pros, alors garde ton envie dans le silence, » a dit pour terminer Reva.

Phil

Phil

Philippe Chicoine a œuvré en tant que boxeur amateur en représentant la province du Québec vers la fin des années 90’s. À son deuxième combat amateur, son équipe de boxe olympique lui remit le trophée du boxeur le plus prometteur. Il a aussi participé au tournoi olympique des Gants d’Argent.
Phil


About Phil

Philippe Chicoine a œuvré en tant que boxeur amateur en représentant la province du Québec vers la fin des années 90’s. À son deuxième combat amateur, son équipe de boxe olympique lui remit le trophée du boxeur le plus prometteur. Il a aussi participé au tournoi olympique des Gants d’Argent.