Canelo vs. Golovkin : Le vrai combat de la décennie dont les pronostics sont de 50-50 !

Le 16 septembre prochain, les fans verrons à l’écran un grand combat bien difficile à prédire (50-50), entre deux boxeurs à leur apogée : le meilleur duel faisable en boxe. Soyez donc rivés devant vos écrans, Samedi soir, car tous les ingrédients sont là pour vivre une soirée spéciale.

 

Bien avant même qu’ils n’obtiennent le statut de célébrité en tant que boxeurs, la richesse et l’admiration de tous, autant Gennady « GGG » Golovkin que Canelo Alvarez ont eu à surmonter des défis dans deux mondes complètement différents.

 

Au cours de sa jeunesse en tant que boxeur, le petit Gennady a récolté son premier précieux trophée à l’âge de 11 ans chez les rangs amateurs, lui qui a livré en boxe amateur tout près de 400 combats :

« J’ai des centaines de bandes vidéo de mes combats quand j’étais tout petit, et je continue encore de les visionner, moi qui à ce moment vivait au Kazakhstan. »

Ce sont là les propos de Golovkin que nous rapporte un article écrit via Independant.co.uk.

Golovkin a été dominant et brutal tout au long de son périple où il a remporté le titre Mondial amateur, avant qu’’il n’eut été défait en finale, aux Jeux-Olympiques de 2004. Au cours de ce périple, il était parvenu à stopper la moitié de ses 50 derniers opposants : un exploit vraiment remarquable à avoir été réalisé dans la boxe amateur moderne d’aujourd’hui.

 

Le kazakh Golovkin, 35 ans, est invaincu en 37 combats pros. Il cherchera donc à prolonger à 20 sa séquence victorieuse d’au moins une défense d’un titre mondial, ce qui remonte au Panama en 2010. Durant cette période, il n’y a que le pugiliste Américain, Danny Jacobs, qui eut atteint le dernier son de la cloche.

 

Golovkin a paru un peu embêté, dérangé, lorsqu’il a eu a commenter son combat contre Jacobs. Il a excusé sa performance livrée lors de cette soirée (en haussant les épaules), mais cette fois il se dit encore mieux préparé pour son combat contre Canelo, lui qui fidèle à son habitude, a effectué son camp d’entraînement dans l’isolement en haute altitude, à Bear Bear, en Californie. Golovkin est-il sur la pente descendante ?

« Vieux, je suis vieux moi ? Je peux vous garantir un « big Mexican drama show » – Ceci est l’unique combat dont j’ai toujours voulu depuis si longtemps, » a insisté Golovkin.

 

Au Mexique, Alvarez a lui aussi boxé chez les amateurs, mais il a tourné professionnel trois mois après son 15e anniversaire de naissance. Il a donc en ce moment fait la découverte d’un monde dur, où des tout jeunes gars sont confrontés à des boxeurs mûrs : une réalité bien présente.

 

Alvarez a été chanceux, intelligent et persistant. Il a surmonté un à un les défis en boxant pour la première fois, combat après combat, 12 rounds de 3 minutes, dès l’âge de 17 ans. En sol Britannique, il aurait été trop jeune pour tourner pro.

 

Chez les pros, Canelo Alvarez n’a été défait qu’une seule fois en 51 combats, soit lorsqu’il a été outboxé par « Money » Mayweather, un combat ou Canelo n’a jamais aussi mal paru :

« J’ai commis des erreurs, j’ai n’ai pas fait les choses correctement. J’étais à ce moment très jeune, » a dit avec regret Alvarez par le moyen d’un traducteur.

 

Depuis cet échec, Alvarez, 27 ans, a été impitoyable. Il a gardé le focus et il a été la plupart du temps impressionnant, lui qui est actuellement sur une séquence 7 victoires et qui a depuis considérablement gagné en expérience.

 

Il serait étonnant de voir Alvarez être en mesure d’outboxer Golovkin tout au long des douze rounds, et encore bien plus surprenant de voir Golovkin être à court d’idées et solutions dans ce combat. Mais certes, Samedi soir prochain, Alvarez devra avoir une parfaite gestion du combat. Il lui faudra bien contrer Golovkin et prendre une juste part de risques. Tout cela devra être exécuté parfaitement. Autrement, il aura un combat très difficile.

 

Les attentes sont donc bien là pour que ce soit le combat de la décennie :

Un vrai combat 50-50, deux gars à l’apogée de leur carrière, le meilleur combat faisable en boxe. La soirée du 16 Septembre, à Las Vegas, sera vraiment toute spéciale.

Phil

Phil

Philippe Chicoine a œuvré en tant que boxeur amateur en représentant la province du Québec vers la fin des années 90’s. À son deuxième combat amateur, son équipe de boxe olympique lui remit le trophée du boxeur le plus prometteur. Il a aussi participé au tournoi olympique des Gants d’Argent.
Phil


About Phil

Philippe Chicoine a œuvré en tant que boxeur amateur en représentant la province du Québec vers la fin des années 90’s. À son deuxième combat amateur, son équipe de boxe olympique lui remit le trophée du boxeur le plus prometteur. Il a aussi participé au tournoi olympique des Gants d’Argent.

  • timlday

    Effectivement, ça va être un combat très équilibré, mais je donne quand même golovkin légèrement favori de 1% je donne donc un 51-49