Musculation

Auparavant, lorsque que le nombre de rounds n’était pas encore délimité et que les gants de boxe n’étaient utilisés que dans les entraînements, les méthodes utilisées pour acquérir de la force étaient beaucoup plus simplistes. Les vaillants aspirants aux titres soulevaient des traverses de rails et ils coupaient à l’aide d’une hache des forêts entières pour renforcer leurs muscles des bras et leurs épaules. Des « push-up » et des poids haltères allaient éventuellement s’insérer au programme.

 

En tenant compte qu’un bon nombre d’athlètes obtiennent, à leur gré, un suivi psychologique personnalisé, cependant, les entraîneurs de boxe sont en mesure de définir les objectifs principaux du programme avec remarquablement plus de précision. La puissance moyenne d’un sportif inclus trois différentes composantes : la force maximale, la vitesse et l’endurance. Les professionnels doivent bien balancer équitablement ces trois aspects.

Découvrez comment Super Musculation peut vous aider a obtenir plus de masse musculaire en moins de temps !

Nous avons développé un programme d’entraînement efficace et facile à suivre basé à 100 % sur l’utilisation de votre corps, SANS AUCUN MATÉRIEL !

Juste le fait d’expérimenter jusqu’à quel point le développement musculaire d’un muscle au repos s’avère bénéfique pour un boxeur demeure encore à présent un sujet rempli de controverse. Il y a par contre un consentement, toutefois, sur le fait que l’usage des poids haltères et les machines d’entraînement doivent être limités soigneusement. Seulement la masse musculaire qui accroît la puissance explosive se révèle importante pour les boxeurs dans le ring.

 

Or, il n’est pas rare de voir ces types athlètes atteindre au fil du temps leur forme optimale pour ensuite s’estomper suite à un relâchement. Cela dit, il arrive souvent que les personnes non-initiées aux haltères se montrent impressionnées par les pugilistes aux corps d’athlètes, tandis que les passionnés de sport de combats, accoutumés à cela, trouve cela anodin.

Acquérir d’une manière méthodique un certain tonus musculaire lors des séances de conditionnement oriente ainsi les combattants vers l’atteinte d’une combinaison optimale de prédilection entre la masse musculaire, le conditionnement et le dynamisme. Ainsi, il est souvent préférable d’effectuer assez rapidement des répétitions avec des poids qui ne sont excessivement lourds, même lorsque les boxeurs ont à leur disposition des équipements modernes.

 

La force ciblée lors des entraînements, s’acquièrent favorablement à l’aide d’une méthode d’entraînement pourtant sous-pratiquée. Lorsque l’on se sert des poids libres, par exemple, les poids outrageusement lourds ne sont utilisés, que pour effectuer un nombre minime de répétitions. Or, ce déploiement d’énergie peut être accru à travers plusieurs phases en utilisant l’approche pyramidale. Les nouvelles machines d’entraînement spécialisées ont maintenant la particularité de cibler ensemble, tous les groupes de muscles concevables avec une précision déconcertante. Vers le début des années 90, le champion des lourds-légers, Evander Holyfield, a pris avantage de cette procédure de développement pour délibérément et définitivement augmenter sa masse musculaire pour ensuite faire le saut dans la catégorie suprême des poids lourds.

Holyfield aussi embaucha un entraîneur de danse, un expert du conditionnement et d’autres conseillers, afin de rehausser spécifiquement ses aptitudes de boxeur. Il est ainsi devenu philosophiquement le prototype d’un athlète dévoué à son sport qui a combiné un vaste ensemble d’éléments afin d’en venir à ses fins. Des découvertes scientifiques sur les biorythmes allaient aussi jouer un rôle; soit de s’assurer que tous les aspects de l’entraînement qui ont contribué au suivi du boxeur, obtiennent leurs résultats escomptés au bon moment. La force générée dans les entraînements, par exemple, est à son summum dans les heures du matin, lorsque le niveau de testostérone a atteint son maximum. En se basant sur ce savoir, les professionnels ainsi que les amateurs partout à travers le monde pratiquent souvent l’haltérophilie avant l’heure du midi.

 

En dépit de toutes ces méthodes scientifiques, un nombre simplistes d’exercices pratiquement inchangés au fil des siècles figurent encore dans les programmes d’entraînement. Les nombreux types de push-up constituent des méthodes reconnues afin de promouvoir la force tout comme lorsque le boxeur s’exerce méthodiquement dans la pratique du shadow boxing  en tenant dans chaque main des poids libres. Pour sa part, bien qu’avancé en âge, le colosse boxeur Américain, George Foreman, arborait une préférence toujours pour le traditionnel exercice de la coupe de bois à l’aide d’une hache.