Biographie

The Orchid Man

Georges Carpentier (12 Janvier 1894 – 28 Octobre 1975) a été un boxeur Français, acteur, et pilote lors de la 1ère Guerre Mondiale :

  • Pendant la majeure partie de sa carrière, il a œuvré dans les divisions des mi-lourds et poids lourds ; carrière qui s’est échelonnée de 1908 jusqu’à 1926.

 

Carpentier (91-14-6, 60 KOs) a été un pugiliste reconnu pour sa vitesse, ses excellentes habiletés de boxe et pour son extrême force de frappe :

  • Celui qui a porté le nom de « The Orchid Man » a affiché une taille de 5’11’’ (182 cm) pour un poids qui est passé de 126 lbs jusqu’à 175 lbs (de 57 kg à 79 kg).

 

Afin de lui rendre honneur, le Palais des sports de la Porte d’Ivry porte maintenant son nom : la Halle Georges Carpentier.

 

Son parcours

Né à Liévin, au Pas-de-Calais, Carpentier a débuté sa carrière en haussant progressivement son poids, lui qui a amorcé son périple chez les poids mi-moyens.

 

Âgé de 14 ans, à son premier combat professionnel, il est devenu champion de France chez les poids mi-moyens, champion d’Europe en 1911, et ensuite champion d’Europe des poids moyens en 1913.

 

Le 1er Juin 1913, il a vaincu « Bombardier » Billy Wells, à Gand, en Belgique, pour ainsi devenir champion d’Europe des lourds. Il a par la suite défendu son titre contre Wells en Décembre, ensuite contre Pat O’Keeffe, en Janvier 1914.

 

Il a battu Ed « Gunboat » Smith, le 16 Juillet, à Londres, ajoutant ainsi son palmarès le titre de champion du monde Blanc des lourds :

  • Ce titre Blanc des lourds lui a apporté une somme de 9,000 livres sterling (ce qui équivaut à un peu plus de 1,000,000 $ aujourd’hui).

 

Carpentier aussi exercé la fonction d’arbitre au début de sa carrière :

  • Il a supervisé un bon nombre de combats dont celui entre Jack Johnson et Frank Moran, en Juin 1914.

 

Carpentier a été un aviateur de l’armée l’air française durant la 1ère Guerre Mondiale, et il a reçu deux des plus hautes distinctions décernées par l’armée française ; le Croix de Guerre et la Médaille Militaire :

  • Ces honneurs qui lui ont été attribués n’ont fait qu’accroître sa popularité déjà exceptionnelle ; il était reconnu non seulement en France mais aussi aux États-Unis et en Angleterre.

 

Carpentier a défendu son titre deux autres fois en 1919 avant d’abaisser son poids afin de challenger Battling Levinsky pour le titre de championnat du monde des mi-lourds :

  • Le combat s’est tenu, le 12 Octobre 1920, à Jersey City, et Levinsky s’est fait passer le knockout au 4e round.

 

G. Carpentier vs. Jack Dempsey

Carpentier s’est ensuite lancé dans un combat de championnat du monde, le 2 Juillet 1921, encore à Jersey City, versus l’Américain Jack Dempsey (54-6-9, 44 KOs) :

  • Pour la toute première fois, la « Gate » a été évaluée à un million de dollars (approximativement 14,000,000 $ aujourd’hui).
  • Carpentier s’est fait infliger une dure correction avant d’être mis knockout dans la deuxième minute du 4e round.

 

Carpentier ne s’est depuis jamais battu pour ce titre. Il a par la suite perdu son titre mondial des mi-lourds, son titre Européen des lourds, et ses titres des mi-lourds l’année suivante, le 24 Septembre 1922, dans un duel controversé avec un combattant Sénégalais, Battling Siki.

 

Son dernier combat d’importance s’est produit, le 24 Juillet 1924, avec Gene Tunney (65-1-1, 48 KOs), dans le stade du Polo Grounds, à Manhattan, dans la ville de New York :

  • Carpentier a été vaincu par TKO après 15 rounds. Il s’est retiré du ring après avoir livré un dernier combat d’exhibition, en 1927.

 

Il fait carrière en tant qu’acteur

Après son retrait de la boxe, Carpentier est apparu durant bon nombre d’années dans des spectacles vaudeville en tant que chanteur et danseur, la plupart du temps en Angleterre et aux États-Unis :

  • Il est l’auteur du roman de boxe « Brothers of the Brown Owl : A Story of the Boxing Ring » publié en 1920.
  • Il a aussi joué dans une demi-douzaine de films (muets ou avec du son).
  • Il est apparu dans trois films à Hollywood : un avec le producteur Anglais J. Stuart Blackton, et deux autres dans son pays natif de la France. Sa dernière présence à l’écran remonte à 1934.

 

Un peu de temps après, il est devenu propriétaire d’un bar haut de gamme, Chez Georges Carpentier, dans un chic quartier de Paris :

  • Il a exercé cette profession dans divers lieux jusqu’à peu de temps avant son décès.

 

Depuis le moment où ils ont boxé ensemble, en 1921, Carpentier est resté un ami proche de Jack Dempsey :

  • Ils se sont rendus visite à New York et Paris, et ils ont eu l’occasion de se rejoindre pour commémorer ensemble l’anniversaire de leur fameux combat.

 

Son Décès

Carpentier est mort à Paris en 1975 d’un arrêt cardiaque, et il a été enterré au cimetière de Vaires-sur-Marne, Seine-et-Marne, en France.

 

Héritage

Carpentier a été élu à l’international Boxing Hall of Fame, en 1991.