Chapitre 7: Un cogneur fuit par son propre compère

Sam Langford

 

Sam Langford boxeurSamuel « Sam » E. Langford (1883-1956) fut un boxeur Canadien Noir qui se distingua durant la période initiale du 20e siècle;

  • Surnommé « The Greatest Fighter Nobody Knows » par le réseau ESPN, il fut coté au deuxième échelon par The Ring sur leur liste des 100 meilleurs puncheurs de tous les temps.
  • Langford fut originaire de Weymounth Falls, une petite communauté faisant partie de Nova Scotia, au Canada. Il était connu sous les noms de « The Boston Bone Crusher », « The Boston Terror » et sur son nom le plus le plus infâme, « The Boston Tar Baby ».
  • Langford mesurait 5 pieds et 6 pouces et demi et il pesait 185 livres à son apogée.

 

Samuel se fit refuser la chance de disputer plusieurs championnats mondiaux dut à l’existence du titre coloré :

  • Mais également par Johnson, le premier Africain-Américain  champion mondial de poids lourds, qui lui tourna le dos.

 

Langford fut le champion coloré des lourds cinq fois, titre que Johnson laissa vacant quand il s’empara du titre mondial des lourds :

  • Plusieurs personnes influentes le considèrent comme étant le plus grand boxeur de tous les temps à n’avoir jamais détenu un titre mondial et un des plus grands boxeurs dans l’histoire de la boxe.

 

Langford combattit brillamment soit de la division des poids légers, jusqu’au poids lourds, en s’imposant sur plusieurs champions de renoms. Cependant, il n’eut jamais l’opportunité de défendre un titre mondial.

  • En sachant que Langford représentait tout simplement un trop gros danger, les champions l’évitèrent tous comme la peste.
  • En dépit de tout cela, le fondateur du Ring Magazine, Nat Fleischer classa Langford parmi les 10 meilleurs poids lourds de tous les temps.

 

 

 

Ses combats mémorables

 

Les plus mémorables combats de Langford furent lors de ses engagements avec ses semblables compères Sam McVey, Battling Jim Johnson, Joe Jeanette et Harry Willis :

  • Tous de très bons boxeurs expérimentés qui furent également enclin à subir des barrières au cours de leur carrière.

 

Joe GansLangford vainquit le champion des poids légers Joe Gans, le 8 Décembre 1903, par décision dans un combat prévu pour 15 rounds. Le titre de Gans n’était pas en jeu cependant :

  • Les deux combattants devinrent au fil du temps de bons amis.
  • Langford a considéré Gans, comme étant le meilleur boxeur livre pour livre de tous les temps.

 

Sam affronta aussi Jack Blackburn, l’entraîneur du légendaire Joe Louis à six occasions :

  • Les trois premiers chocs s’avérèrent des combats nuls.
  • Au quatrième combat, Langford l’emporta par décision.
  • Au cinquième, une fois de plus, personne de triompha et le dernier affrontement fut un no-contest.

 

 

 

Son couronnement chez les poids welters

 

Barbados Joe WalcottBien que Langford souvent crédité comme le meilleur pugiliste qui n’ait jamais été challengé pour un titre mondial, il affronta le champion mondial des welters, Barbados Joe Walcott le 5 Septembre 1904 pour un titre. Walcott hérita d’une décision et conserva son titre :

  • Or, les témoins rapportèrent que Langford surclassa clairement le champion.  « The Boston Terror » tenait Walcott à distance à l’aide de sa plus longue portée et il se servait de son jeu de pieds pour se mettre à l’abri des charges de Walcott.
  • Langford força Walcott à poser un genou au 3e round.
  • Sam toucha si efficacement la cible avec des gauches et des droites sur le menton du champion, que ce dernier fut coupé au 2e round et son état ne fit que s’empirer, lorsque les assauts s’égrainèrent un à un.
  • Pour sa part, Sam termina le combat pratiquement sous aucunes égratignures.

 

Langford affronta plusieurs aspirants tout au long de sa carrière. Il se mesura au poids welter,Young Peter Jackson, à six occasions, dont un combat le 12 Novembre 1907 ayant comme enjeu le titre coloré des moyens (à 158 lbs) :

  • Langford l’emporta aux points après 20 rounds écoulés dans leur totalité.

 

Langford croisa sur son parcours Joe Jeanette quatorze fois entre 1905 et 1917 :

  • Triomphant à huit occasions (1 par KO) pour 2 défaites (1 retirement et 1 aux points) et 4 combats nuls.

 

 

 

Une feuille de route des plus impressionnante

 

Jack Johnson boxeurEntre temps, il perdit contre le futur champion du monde poids lourds, Jack Johnson, le 26 Avril 1906 par décision après 15 rounds :

  • Lors de ce combat, Langford concéda 29 livres à Johnson.
  • Or, plusieurs spectateurs furent persuadés que la victoire revenait à Langford, malgré sa chute au plancher avant la seconde moitié du combat au 6e round.
  • Ensuite, Johnson s’opposa de manière perpétuelle à un combat revanche, il représentait le plus dangereux prétendant à sa couronne.
  • Pour se protéger et avoir l’air du type qui ne se défile pas, Johnson exigea un cachet de 30 000$ pour que ce combat se fasse, ce qui constituait à cette période une somme astronomique.

 

Langford croisa aussi le fer avec poids lourds Fireman Jim Flynn en occurrence, six fois de 1908 à 1923 :

  • Sa feuille de route contre lui montre 5 victoires (3 KO) et 1 défaite (aux PTS).

 

Après s’être emparé  du titre coloré des moyens en 1907 en vainquant Young Peter Jackson, Sam se tourna vers l’ancien champion Moyen, le puissant Stanley Ketchel, le 27 Avril 1910 :

  • Ketchel venait de laisser huit mois auparavant son titre de championnat.
  • Ce fut un combat d’un rythme endiablé, où les deux guerriers s’octroyèrent de véritables missiles pendant six rounds. Il n’eut aucuns knockdowns et les deux boxeurs possédaient amplement d’énergie pour clore ce combat de manière magistrale.
  • Langford s’en tira avec la décision.
  • Il eut des discutions pour une combat revanche plus long, mais les rumeurs s’estompèrent à cause du meurtre six mois plus tard, dont Ketchel fut la victime.

 

Langford combattit le poids lourd Américain Battling Jim Johnson douze fois :

  • Sa fiche contre ce boxeur fut de 9 gains (1 KO) 0 défaites et 3 combats nuls.
  • Johnson étant pourtant de 26 à 40 livres plus lourd que Langford.

 

Langford croisa les gants avec un autre poids lourds et assez bon puncheur Sam McVea à quinze reprises :

  • Au total, Langford afficha 6 victoires (2 KO) pour 2 défaites (0 KO) et 7 nuls.
  • Le légendaire canadien avait 37 ans, lors de leur dernier duel.

 

Il a défait en plus l’ancien champion mi-lourds de Philadelphie, Jack O’Brien le 15 Août 1911 subitement par Knockout Technique à l’aide d’un crochet de gauche dévastateur :

  • L’équipe d’O’Brien dut aider leur boxeur à réintégrer son coin.
  • Langford était plus pesant par une dizaine de livres.
  • Le poétique O’Brien plus tard cita : « Au moment où il apparait sur la scène de combat, tu sais déjà que tu es cuit»

 

Langford fut impliqué à deux événements versus le poids lourds, Gunboat Smith, s’inclinant par une surprenante et controversée décision (ceux qui étaient aux abords du ring le voyaient gagnant) :

  • Il ne perdit pas sa deuxième occasion en gagnant expéditivement au 3e engagement.

 

Harry Willis vs. Sam LangfordMais ce fut un Langford diminué et vieillissant qui affronta  pourtant six sept fois un dangereux client, le réputé Harry Willis :

  • Âgé de 31 ans, dès le premier duel entre les deux belligérants, Samuel se mit à perdre la vue  progressivement.
  • Au final contre Willis, Langford s’en tira avec 2 victoires (2 KOs), 14 défaites (2 KOs) pour 2 nuls.

 

 

 

Vers l’annonce de son retrait du ring

 

En route vers la fin de son parcours professionnel, Langford croisa les gants à deux reprises avec les poids lourds, Fred Fulton, s’inclinant par Knockout Technique au 7e round :

  • Il perdit aussi le second duel, cette fois en franchissant la limite.
  • Il était âge respectivement de 34 et 35 ans.

 

Le 5 juin 1922, en dépit du fait qu’il était presqu’un non-voyant, Langford stoppa Tiger Flowers subitement au 2e round :

  • Plus tard, Flower allait s’accaparer le titre mondial des moyens.

 

En 1923, Sam Langford remporta le titre Mexicain des lourds.

 

 En 1926, complètement aveugle, Langford fut contraint à se retirer du ring :

  • Il était âge de 43 ans.