Ce Samedi soir, au Théâtre du Madison Square Garden, Vasyl Lomachenko a brillamment conservé son titre WBO des super plumes, lui qui a stoppé Guillermo Rigondeaux après le 6e round.

 

Lomachenko (10-1-0, 8 KOs) a dominé le combat tout au long des six rounds et a forcé Rigondeaux (17-1-0, 11 KOs) à se retirer du combat avant le début du 7e round, lui qui a prétendu s’être blessé à la main gauche.

 

Ce combat tant attendu n’a en aucun moment comblé les attentes des fans. Pourtant, ce duel mettait à l’affiche sur le ring deux boxeurs ayant chacun été doubles médaillés d’or Olympique, une première dans l’histoire du sport.

Rigondeaux s’est contenté de limiter les dommages des coups portés par l’Ukrainien tout au long du combat. Lomachenko a touché la cible assez fréquemment, mais aucune frappe de Lomachenko n’eut touché la cible de plein fouet. Lomachenko a été l’agresseur alors que Rigondeaux n’a pu faire autrement que de se défendre en plaçant un faible taux de contres. En plus, Rigondeaux s’est aussi fait déduire un point par l’arbitre au 6e round ; le tout dernier round du combat.

 

Une fois l’arrêt du combat, Lomachenko a hoché de la tête du fait du manque d’efforts de Rigondeaux, étant donné qu’il s’attendait à livrer un combat beaucoup plus demandant :

« Je me suis préparé pour cela, j’ai analysé son style et je me suis bien préparé pour annihiler son style. Comme vous pouvez le voir – j’ai eu un combat facile, » a dit Lomachenko via BoxingScene.com.

 

Lorsqu’il a pris part à des interviews par le passé, Lomachenko avait affirmé qu’il avait appris et appliqué quelque chose de nouveau à chacun de ses combats. Questionné à savoir s’il avait appris quelque chose de nouveau pendant le duel, ce Samedi, Lomachenko a répondu :

« Non, non, non, Rien du tout. »

 

Lomachenko n’est pas sûr si Rigondeaux devrait être étiqueté comme un « quitter » :

« C’est une opinion. Je ne sais pas … Ce sont les gens qui peuvent se faire une idée là-dessus. Je ne peux pas me fier uniquement sur mon propre avis, » a dit Lomachenko.