Le 8 Février prochain (ce Jeudi), l’ex-champion du monde de quatre divisions de poids, Roy Jones Jr., va accrocher ses gants après son combat, à Pensacola, en Floride.

 

Jones (65-9-0, 47 KOs), 49 ans, a fait la promesse qu’il va œuvrer sur le ring pour la toute dernière fois, dans un duel de 10 rounds, chez les lourds-légers, alors qu’il sera confronté au journeyman, Scott Sigmon (30-11-1, 16 KOs).

Jones a capturé des titres mondiaux chez les poids moyens, super moyens, mi-lourds, et il a fait l’histoire en 2003 lorsqu’il s’est emparé de la couronne WBA des lourds a vainquant aux points l’Américain John Ruiz.

 

Jones est ainsi devenu le premier boxeur en 100 ans à avoir détenu un titre mondial chez les lourds après avoir débuté son ascension chez les pros dans la division des 154 lbs.

 

Jones croit réellement avoir diverti la foule partisane de boxe comme personne au monde ne l’a jamais fait :

« La chose merveilleuse aujourd’hui c’est que, ce que le monde dit ou écrit n’a pas d’importance … tu n’as qu’à taper « sickest boxing highlights » sur YouTube ou Google, et vous allez voir à l’écran Roy Jones Jr. faire ces choses. »

« Personne ne peut changer ta perception des choses après avoir vu cela. C’est digne du meilleur boxeur livre pour livre ! J’ai fait ce que j’ai fait ! – Ça s’est passé comme ça ! – Ce sont des faits, » a dit Jones.

 

Or, Mayweather se considère lui-même comme étant TBE (The Best Ever) – ce dont Jones désapprouve totalement.

 

Jones a admis que Mayweather a fait bien plus d’argent que lui, mais sans toutefois s’être approché du « prime » de Jones au niveau des habiletés et des performances.

 

Mayweather a été un ex-champion de cinq divisions de poids, lui qui a trôné au sommet des poids super mi-moyens, mi-moyens, super légers, légers, et super plumes :

« Floyd Mayweather a été TBE pour ce qui est de faire de l’argent, mais regardez ses highlights et ensuite regardez les miens. Tu ne peux pas prétendre que c’est la même chose. Tu ne peux pas prétendre qu’il y a eu qui que ce soit qui a pu se rapprocher de ce que j’ai fait. »

« Aucuns boxeurs que vous pouvez nommer n’auraient pu me toucher à mon prime – et je parle à propos des boxeurs à l’œuvre présentement, des boxeurs de mon ère, et même des boxeurs de n’importe quelle ère, » a dit Jones.

« À mon prime, j’ai été le meneur. Aussi simple que ça ! Je comprends qu’il y a eu des très bons combattants qui se sont illustrés après moi depuis le moment où j’ai été champion – et j’espère qu’il y en aura un autre qui fera encore mieux que moi, parce que je tiens à voir cela – mais je n’ai pas encore vu quelqu’un faire ce que j’ai fait. »

« Je n’ai pas vu un quelconque boxeur qui en plus d’avoir tourné pro chez les 154 lbs, est parvenu à remporter un titre de championnat du monde chez les lourds. »

« Même le très grand Sugar Ray Robinson, le meilleur boxeur livre pour livre qu’il a été, n’a pu remporter le titre des mi-lourds après qu’il eut tourné pro en tant que poids mi-moyens. Il a eu des moments difficiles en tentant de le faire … »

« Alors cela est évocateur jusqu’à quel point il est difficile de monter jusqu’à ce type de poids et gagner. Alors, qui est le meilleur boxeur livre pour livre de tous les temps ? Le choix n’est pas difficile à faire ; Roy Jones Jr. est au sommet ! » a dit l’artiste boxeur.