Tyson Fury (25-0-0, 18 KOs) n’a pas perdu de temps en défiant le champion unifié des lourds, Anthony Joshua (20-0-0, 20 KOs), après qu’il se soit mis en accord avec l’UKAD (UK Anti-doping) d’avoir adopté une résolution.

 

Ce Mardi, l’UKAD a fait l’annonce qu’elle mettait fin aux procédures contre Fury, qui avait vu sa licence être révoquée en Octobre 2016 dû aux allégations de violation des règles d’antidopage. Fury, qui a donc dû purger une suspension, a été inéligible à boxer durant deux longues années.

 

Il a été rapporté que Fury a eu un niveau élevé de métabolites de nandrolone dans son urine fourni après son combat de Février 2015, et qu’il se serait, en plus, abstenu de remettre un échantillon de son urine en Septembre 2016.

 

En sachant qu’il va réobtenir sa licence de la part du British Board of Control (BBBofC), Fury va probablement cibler un combat avec Anthony Joshua, qui lui a réalisé le même accomplissement que Fury en défaisant l’Ukrainien Wladimir Klitschko.

Malgré le fait qu’il a pris beaucoup de poids durant cette période d’inactivité, Fury n’a pas manqué de piquer régulièrement son rival Joshua sur les médias sociaux, et c’est ce qu’il a d’ailleurs fait encore Mardi. Sur son compte Twitter, Fury a directement posté à Joshua :

« Où en es-tu mon gars ? Je viens pour toi punk, personne ne peut bloquer mon chemin maintenant ! »

 

Selon l’UKAD, le BBBofC s’est aussi mis en accord en lien avec la résolution, (que Fury eut déjà été tenu à l’écart du ring durant deux années), quoique l’instance dirigeante n’a pas encore commenté la potentielle réattribution de la licence de Fury.