Vasyl Lomachenko a surclassé Guillermo Rigondeaux, et il a forcé un autre combattant à abandonner.

 

Ce fut un choc entre deux légendes de boxe amateur et deux champions du monde professionnel ; deux pugilistes qui ont chacun été deux fois médaillé d’or Olympique. Mais ce duel a été à sens unique à New York, alors que l’Ukrainien Vasyl Lomachenko a dominé le Cubain Guillermo Rigondeaux, qui lui a été forcé de quitter le combat après le 6e round en disant être pris avec une blessure à une main.

 

Lomachenko (10-1-0, 8 KOs) a maintenant forcé ses quatre derniers rivaux (tous des bons combattants) à simplement lancer la serviette, puisque ces derniers ont refusé de poursuivre le combat. Le boxeur de 29 ans a donc conservé son titre WBO des super plumes avec cette victoire, et il a effectivement été exceptionnel, cette fois contre un maître de la défensive qui n’a jamais été capable de faire quoique ce soit contre lui.

 

Alors que l’on avait prévenu que Rigondeaux (17-1-0, 11 KOs) était de plus petite taille, plus vieux, et qu’il faisait le saut de deux divisions de poids, Rigondeaux avait néanmoins mis au clair, avant le combat, qu’il ne voulait pas voir personne jeter le blâme sur la différence de poids, que c’était le combat qu’il voulait.

 

Visiblement, Lomachenko a tout simplement été un meilleur combattant. Certes, il était le plus gros des deux et il était avantagé au niveau de l’âge. Mais Lomachenko était aussi plus vite, plus fort, et plus dynamique. C’est donc lui qui s’est porté à l’offensive. Il a combattu en toute confiance à partir du 2e round, après avoir fait le constat que le champion Cubain n’avait pas les armes pour se faire menaçant :

« Il est un bon combattant. Il est un top combattant, » a dit Lomachenko sur Rigondeaux.

« Il est un roi de la boxe, mais un roi de sa catégorie de poids. Ce n’était pas son vrai poids, alors il ne s’agit pas d’une grande victoire pour moi, parce que ce combat ne s’est pas fait dans sa catégorie de poids. »

 

Rigondeaux a plutôt mis le blâme sur sa blessure à la main, mais il a cependant refusé de discréditer la victoire de Lomachenko en se basant sur la différence de taille entre les deux :

« J’ai perdu. C’est à cause de ma main. Au deuxième round, je me suis blessé au haut de la main, et je n’étais plus en mesure de continuer, » a dit Rigondeaux par le moyen de traducteur.

« Je me dois de donner le crédit à Lomachenko, toutefois. Il est un excellent boxeur. » a enfin admis Rigondeaux.