L’ex-champion du monde WBC des lourds, l’Américain Deontay Wilder, est récemment apparu via le Podcast « We Might Need Counselling », et il a discuté à propos du sport de la boxe.

Wilder (42-1-1, 41 KOs) est demeuré à l’écart du ring depuis qu’il a subi sa première défaite en carrière ; un TKO au 7e round encaissé face au Britannique Tyson Fury (30-0-1, 21 KOs), en Février 2020, au MGM Grand, à Las Vegas.

Wilder est actuellement impliqué dans une bataille juridique afin de pouvoir forcer une clause de rematch avec Fury. Une décision à ce sujet sera rendue au cours du mois de Mai.

Le puncheur Américain est confiant que la clause de rematch est toujours valide, tandis que Fury et ses gestionnaires croient que la clause a expiré.

Malgré ce long délai, Wilder qui est âgé de 35 ans, assure qu’il n’a pas l’intention de se retirer du sport :

« C’est un sport que j’aime, et je vais continuer à œuvrer et montrer ma grandeur dans ce sport !, » a dit Wilder.

« J’ai beaucoup de choses que je veux réaliser dans ce sport. Mais la politique a eu un impact sur certaines choses qui sont arrivées … management, les compagnies de promotion. Un certain nombre de personnes ne veulent pas que leurs combattants affrontent tel ou tel gars à cause de leur plan pour leurs gars. Il y a beaucoup de choses qui se passent. »

« La boxe est une sale affaire, man. Certaines personnes diraient que c’est tout une affaire, mais c’est une bonne affaire lorsque tu fais de l’argent. Je suppose que tout le monde est content quand tu fais de l’argent. C’est une affaire où c’est l’argent qui compte. Je ne vais pas critiquer mon sport, quoique je dis cela en me basant sur des faits. C’est cela qui prédomine sur le sport. »

Quelques opposants potentiels pour Wilder pourraient inclure les ex-champions du monde Andy Ruiz (33-2-0, 22 KOs) et Charles Martin (28-2-1, 25 KOs).