Gramercy Gym

 

 

CusSaviez-vous qu’en longeant la 14e Rue tout près de l’Irving Place, à New York, on remarquera que dans cette section, une voie transversale porte le nom de Cus D’Amato Way ? Un tel honneur peut sembler intrigant n’est-ce pas ?

 

Constantine « Cus » D’Amato est natif d’une famille Italienne, en 1908, dans un dur quartier du Bronx. Il a grandi en combattant dans les rues. En 1939, à l’âge de 22 ans, son collègue Jack Barrow et lui mirent sur pied The Empire Sporting Club, un Gym de boxe dédié au développement des jeunes combattants à l’intérieur du Gramercy Gym au 116 East de la 14e Rue de l’Irving Place. Ce Gym a propulsé la carrière de quelques-uns des plus grandes légendes de notre temps. Mais en ces jours plus anciens, D’Amato s’était fait soutirer plusieurs boxeurs par l’International Boxing Club of New York (IBC), une corporation qui était présumé d’avoir des liens avec la Mafia et des connections avec la famille Lucchese, (famille impliquée dans le crime organisé). Reconnu pour son intransigeante intégrité et honnêteté, Cus s’opposa à ce que ses boxeurs livrent ne serait-ce qu’un seul combat promu par la IBC. Ce groupe allait être reconnu plus tard coupable de conspiration, extorsion au dépend de l’ancien Champion NBA au dépend du Poids Welters, Don Jordan. Cela expliqua dans une large mesure sa dissolution en 1960.

 

Gramercy Floyd PattersonAprès dix années, en 1949, Cus alla enfin dénicher un futur champion de boxe; un jeune boxeur de 14 ans du nom de Floyd Patterson qui se promenait au Gramercy Gym. D’Amato offrit donc un suivi de boxe à Patterson durant trois années jusqu’au moment où il remporta la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Helsinki chez les Poids Moyens. Et auparavant, il avait remporté les Gants Dorés à New York dans cette même division. Quatre ans plus tard, à l’âge de 21 ans, Patterson devint le plus jeune être à remporter le titre des Poids Lourds (record qu’il conservera jusqu’en 1986). Patterson était connu son style unique de boxe « peek-a-boo »; un style où les mains sont portées hautes en face du visage dont les séries de coups 3-2-3 (corps-tête-corps), ou 3-3-2 (corps-corps-tête) sont des modèles d’enchaînement souvent exécutés. Le style peek-a-boo a été conçu et développé par Cus D’Amato.

 

D’Amato, ensuite prit sous son aile José Torres, auquel il en fera un Champion Mondial des Mi-Lourds. Par ailleurs, il accordera aussi une attention particulière à son prodige invaincu Vinnie Ferguson. En 1967, Torres livra un combat revanche face à Dick Tiger au Madison Square Garden, à New York. Torres vit tous ses efforts anéantis suite à une décision injuste de l’arbitre, ce qui a eu pour effet de créer une émeute dans l’arène. Tel qu’en fit état un article du The Daily Mail rédigé en 2010, D’Amato commença à se retirer du monde de la boxe après cet émeute. Il avait du mal à composer avec toute cette violence dans le ring, à vrai dire, il ne pouvait la supporter. Dans les années qui allaient suivre, il prit place dans la ville d’Athens, à New York et il fonda le D’Amato’s Gym dans le même État à Catskill. Bien qu’il se soit bien tiré d’affaire, D’Amato resta isolé du monde de la boxe. Il était vraisemblablement dépassé par toute la corruption qui envahissait le sport qu’il chérissait tant.

 

Mike Tyson pictureEn 1970, quand Muhammad Ali écoula sa période d’emprisonnement de trois années pour avoir refusé d’être au service des forces armées américaine durant la guerre au Vietnam, il entra en contact avec D’Amato dans l’intention de retenir ses services. D’Amato rejeta la demande du boxeur légendaire. Il était satisfait de son mode de vie à Catskill. En 1980, un jeune garçon du nom de Mike Tyson qui fréquentait une école de réforme à proximité (à l’âge de 14 ans, il avait été arrêté 38 fois) a commencé à s’entraîner entre les murs du D’Amato Gym. En un instant, une chimie spéciale se développa entre les deux et D’Amato allait finir par obtenir la garde légale de Tyson, au moment du décès de la mère du boxeur en 1984. Tyson commença à appliquer le style de boxe « Peek-a-boo » entouré par Teddy Atlas et Kevin Rooney; de jeunes entraîneurs réputés et des protégés de D’Amato. Mais dans un revirement de situation inattendu, D’Amato se senti poussé à réintégrer ses fonctions après tout près de vingt longues années à l’écart du ring. À 77 ans, Cus D’Amato allait faire de « Iron » Mike Tyson, le plus jeune Champion du monde de l’histoire de la boxe chez les Poids Lourds alors que Iron était âgé de « 20 ans, 4 mois et 23 jours » (Ce record tient encore de nos jours).

 

À peine une année après avoir adopté Tyson, dans la saison hivernale 1985, Cus D’Amato rendit l’âme emporté par une pneumonie, avant que Tyson soit parvenu à éclipser la marque de Floyd Patterson comme étant le plus jeune Champion du monde des Lourds. Ceux qui ont eu l’occasion de le côtoyer le décrivent comme étant un personnage étrange, soupçonneux, mais aussi comme un entraîneur, un manager et un philosophe invariablement généreux. En Octobre 1993, l’Union la Corporation de développement local de la 14e Rue ont érigé un panneau indicateur du nom de : « Cus D’Amato Way », après que l’immeuble sous lequel reposait la salle du Gym a été rasé. Floyd Patterson, Jose Torres, et Vinnie Ferguson avait participé à la cérémonie. Constantine D’Amato n’est plus des nôtres, mais ses réalisations resteront toujours ancrées dans l’histoire comme en témoigne l’honneur que l’État lui décerna en nommant une plaque de rue Cus D’Amato Way.