Tyson Fury a annihilé Deontay Wilder puisque le puncheur Américain est trop unidimensionnel.

C’est le point de vue du compatriote Britannique et champion du monde unifié des lourds, Anthony Joshua, qui n’est aucunement surpris de ce qui s’est produit dans le rematch.

Plus tôt en Février 2020, Fury a dominé Wilder tout au long du combat, ce qui a forcé le coin du puncheur Américain à lancer la serviette pour signaler la fin du combat.

Malgré les protestations de Wilder auprès de son coin, il fut clair pour les adeptes ayant visionné le combat que Wilder a été totalement surclassé.

Maintenant Joshua, qui considère toujours de combattre Fury dans un combat d’unification, croit que les faiblesses de Wilder ont été grandement exploitées.

Lors d’un entretien via Sky Sports, le champion WBA, WBO et IBF des lourds, Joshua, a affirmé :

« J’ai toujours cru que Tyson Fury pouvait potentiellement faire ce dont il a fait. »

« C’est ce dont j’ai cru. Deontay Wilder est un formidable ex-champion et il a toujours une chance de se reprendre. »

« Mais ce dont je sais, c’est que lorsque tu combats des rivaux qui sont au sommet, ça devient compliqué. »

« C’est une chose d’être rendu au top, et une autre chose d’y rester. »

« Nous avons vu dans quelques-uns des combats de Wilder qu’il a connu des moments difficiles. Mais ensuite il a atteint la cible avec sa main droite et il a été victorieux. »

« Mais j’ai toujours cru que lorsque tu te lances dans une guerre, tu ne peux pas toujours te fier sur une seule arme dans ton arsenal qui est sa main droite. »

« En lui enlevant cette arme, Fury a été en mesure d’annihiler Wilder et exposer quelques-unes de ses faiblesses. »

« Fury a fait un très bon travail tactiquement et je suis impatient de voir leur trilogie. »

Le weekend prochain, Joshua (24-1-0, 22 KOs) sera en action alors qu’il sera opposé à l’Ukrainien Oleksandr Usyk (18-0-0, 13 KOs), au Tottenham Hotspur Stadium, à Londres.

Ensuite le 9 Octobre, Fury (30-0-1, 21 KOs) va tenter de conserver sa couronne WBC face à Wilder (42-1-1, 41 KOs), au T-Mobile Arena, à Las Vegas.