La victoire de Anthony Joshua sur Wladimir Klitschko restera à jamais gravée dans l’histoire de la boxe Britannique.

Devant 90 000 fans à Wembley et sous les yeux de millions d’adeptes partout à travers le monde, AJ est revenu en force (après avoir subi une chute au tapis), en stoppant Klitschko au 11e round dans un éprouvant duel chez les lourds.

Vraisemblablement, la superstar Britannique, Joshua (24-1-0, 22 KOs), espère avoir une soirée plus facile à Londres lorsqu’il va défendre ses titres mondiaux des lourds face à l’Ukrainien Oleksandr Usyk (18-0-0, 13 KOs), ce Samedi.

La victoire obtenue par Joshua face à Wladimir Klitschko (64-5-0, 53 KOs) en 2017, a été décrite par ESPN comme le plus gros combat des lourds depuis que Lennox Lewis (41-2-1, 32 KOs) a mis Mike Tyson (50-6-0, 44 KOs) knockout en 2002.

Il faut avoir les nerfs solides pour ne pas avoir la chair de poule lorsque l’on voit Joshua placer un vicieux uppercut sur le menton du géant poids lourd Ukrainien peu de temps avant la fin dramatique du combat.

Mais malgré l’aspect dramatique du combat (qui a été nommé le Combat de l’Année par the Ring Magazine), aucun des deux combattants n’auraient eu recours à des tactiques illégales ou à des provocations, et l’impression de bon esprit sportif des deux est apparue évidente tout au long du combat.

Toutefois après l’événement, Joshua a admis avoir provoqué son ancien partenaire de sparring à la fin du 10e round.

Joshua avait dit à Klitschko avant de l’envoyer sur le canevas à deux reprises :

« Je vais te botter le derrière dans le prochain round ! »

Lors de la conférence de presse d’après-combat, Joshua, alors nouveau champion du monde unifié des lourds, a affirmé qu’il avait attendu le moment parfait pour heurter Klitschko et mettre fin au combat.

Joshua a dit :

« À la fin du 10e round, mes coachs m’ont dit qu’il me fallait remporter le prochain round. »

« Mais je leur ai dit que j’ai eu besoin de prendre du repos au 10e round. »

Malgré les provocations initiées par Joshua qui a habituellement un tempérament réservé, la classe et le respect ont toujours été de mise entre les deux boxeurs avant et une fois le combat terminé.

Quoiqu’il eût mis le Britannique en danger en lançant une vive main droite, Klitschko a admis qu’il a été incapable de stopper Joshua :

« Ce fut un bon combat. J’avais espéré remporter le combat ce soir, » a admis la légende Ukrainienne.

« AJ a fait un bon travail. Il a déployé de gros efforts. Il est demeuré focalisé et même s’il est allé au sol, il s’est relevé et il est revenu en force, » a-t-il ajouté.

« Peut-être que j’aurais pu en faire plus après qu’il eût subi un knockdown. »

L’ex-champion du monde unifié des lourds, Klitschko, est stylistiquement un tout autre boxeur par rapport à son compatriote Usyk que Joshua va affronter ce weekend.

Usyk est un habile boxeur gaucher reconnu pour son unique jeu de pieds, son endurance et sa vitesse.

Quoique jusqu’à présent, il n’a livré que deux combats professionnels chez les lourds, le boxeur de 34 ans, Usyk, pourrait s’avérer le plus difficile opposant pour Joshua, voire même plus difficile que le cadet des frères Klitschko.