Biographie

Wladimir Wladimirowitsch Klitschko, né le 25 Mars 1976, est un ancien boxeur professionnel Ukrainien qui a compétitionné de 1996 à 2017.

Wladimir a été deux fois champion du monde des lourds, ayant détenu les titres WBA (Super), IBF et WBO et aussi les couronnes IBO, Ring Magazine et linéaire.

En tant que pugiliste intelligent, cérébral et stratégique, Wladimir est considéré comme l’un des plus grands poids lourds de tous les temps.

Wladimir a été reconnu pour avoir une puissance exceptionnelle, un jab, une main droite et un crochet de gauche percutants, mais aussi pour son excellent jeu de pieds et sa mobilité, ce qui est peu fréquent pour les boxeurs de sa taille.

Dans les rangs amateurs, Wladimir a représenté l’Ukraine aux Jeux Olympiques de 1996, remportant la médaille d’or dans la division des super-lourds.

Après avoir tourné professionnel plus tard dans la même année, il a défait Chris Byrd, en 2000, mettant ainsi la main sur le titre WBO des lourds.

Le premier règne de Klitschko en tant que champion s’est terminé lorsque contre toute attente il a perdu par KO face à Corrie Sanders, en 2003, et à nouveau par KO face à Lamon Brewster, en 2004.

Ce fut après ce moment que Klitschko a décidé d’embaucher Emanuel Steward comme entraîneur dans ce qui fut une association qui a perduré durant huit années jusqu’au décès de Steward, en 2012 :

  • En particulier, Steward a changé complètement le style de Klitschko qui est passé d’un puncheur agressif à un boxeur défensif et scientifique comme Steward a fait avec Lennox Lewis de 1995 à 2003.

De 2004 à 2015, Wladimir et son frère Vitali (lui-même un champion du monde des lourds) ont dominé la division des lourds, une période typiquement connue sous le nom de « Klitschko Era ».

En 2006, Wladimir Klitschko s’est établi comme un sérieux joueur dans la division des lourds en défaisant Chris Byrd dans un rematch, remportant les titres IBF et IBO.

Wladimir a aussi mis pour une deuxième fois la main sur le titre WBO en défaisant Sultan Ibragimov, en 2008.

Suite à sa victoire face à Ruslan Chagaev, en 2009, Klitschko s’est approprié le titre The Ring, et enfin le titre WBA après avoir défait David Haye, en 2011.

En Septembre 2015, Klitschko a été classé comme le meilleur boxeur actif, livre pour livre, par BoxRec ; en Novembre 2014, il a occupé le 2e rang en tant que meilleur boxeur livre pour livre selon The Ring.

Après avoir défait Alexander Povetkin, en Octobre 2013, et jusqu’au moment de sa défaite face à Tyson Fury, en Novembre 2015, Klitschko a été reconnu comme le champion linéaire par the Transnational Boxing Rankings Board, tandis que la WBA l’a établi comme l’un des leurs « super champion ».

Durant le règne de Klitschko en tant que champion du monde des lourds, ses combats one régulièrement généré globalement à la télévision une audience de 300-500 millions de téléspectateurs.

Klitschko détient le record cumulatif du plus long règne de tous les temps en tant que champion du monde avec 4 382 jours.

Wladimir a défait 23 opposants dans des combats de championnat des lourds, plus que tout autre poids lourd dans l’histoire.

En 2011, Wladimir et son frère Vitali sont entrés dans le livre Guinness World des Records en obtenant ensemble le plus de victoires dans des combats de championnat du monde (30 à ce moment et 40 depuis 2020).

Wladimir Klitschko est classé par BoxRec comme le 15e plus grand poids lourd de tous les temps, et le 2e plus grand combattant Européen de tous les temps.

Wladimir Klitschko a été intronisé à l’International Boxing Hall of Fame, en 2021, ayant été élu à sa première année d’éligibilité.

Sa jeunesse

Wladimir est né à Semipalatinsk (Semeï), dans le Nord-Est de la République du Kazakhstan :

  • Son père, Vladimir Rodionovich (1947-2011, a été Général de division de l’Armée de l’air et un attaché militaire de l’Ukraine, en Allemagne ; il a aussi été aussi l’un des commandants en charge de réduire les effets de la Catastrophe Nucléaire de Tchernobyl, en 1986, et il a aussi été diagnostiqué d’un cancer.
  • La mère de Wladimir se nomme Nadezhda Ulyanovna. Wladimir est le jeune frère de l’ex-champion WBC, WBO et Ring magazine des lourds, Vitali Klitschko, actuel Maire de Kiev.

Sa carrière amateur

Klitschko a fait ses débuts en boxe amateur au Brovary Olympic Reserve School tard dans les années 1980s.

Au début des années 1990s, Wladimir a été entraîné au Gwardia Warszawa Poland Boxing Club, en Pologne, où « lui et son frère avaient l’habitude de démolir les membres du club », selon les dires de Jerzy Kulej.

En 1993, Wladimir a remporté les Championnats Juniors Européens en tant que poids lourd.

En 1994, Klitschko a fini 2e aux Championnats Mondiaux Junior, à Istanbul, en Turquie, alors qu’il a perdu face au Cubain Michel Lopez Nunez, en finale.

En 1995, Wladimir a remporté la médaille d’or aux Championnats Militaires, à Ariccia, en Italie, défaisant Luan Krasnigi, qui avait perdu au 3e tour des Championnats Mondiaux de Berlin, en Allemagne, plus tôt lors de la même année.

En 1996, Klitschko a capturé la médaille d’argent aux Championnats Européens, chez les super-lourds, à Vejle, au Danemark, perdant face Alexei Lezin, en finale :

  • Il a défait Lezin plus tard dans la même année en demi-finale, aux Jeux Olympiques, à Atlanta. Wladimir a bouclé dans sa carrière amateur en montrant une fiche de 134-6.

Connu sous le surnom de « Dr. Steelhammer », Wladimir a tout d’abord su capter l’attention aux Jeux Olympiques, à Atlanta, en Géorgie :

  • Il a défait Paea Wolfgramm, capturant ainsi la médaille d’or.

Wladimir s’est attribué le nom de « Dr. Steelhammer », comme surnom similaire à son frère, Vitali, qui lui a eu le surnom de « Dr. Ironfist ». Les deux frères détiennent des PhD en science de sport.

Sa carrière professionnelle

Tôt dans sa carrière

Klitschko a tourné professionnel en signant avec Universum Box-Promotion, à Hambourg, sous la tutelle de Fritz Sdunek, étant souvent à l’affiche sur les mêmes cartes que son frère ainé Vitali.

Après s’être bâti une fiche invaincue de 24-0 avec 22 KOs, Wladimir a subi sa première défaite versus Ross Puritty (24-13-1), dans ce qui fut le premier et seul combat de Klitschko en Ukraine :

  • Puritty a forcé Klitschko, qui jusque-là n’avait jamais excédé le 8e round en boxe, à boxer jusqu’à l’épuisement.
  • Klitschko a commencé à être débordé, au 10e round, et il est allé au sol à deux reprises, mais l’arbitre lui a permis de poursuivre le combat.
  • Au début du 11e round, alors que Puritty a continué de placer de bons coups, l’entraîneur de Klitschko, Fritz Sdunek, est entré dans le ring et il a stoppé le combat. 

Trois années plus tard, le frère ainé de Klitschko, Vitali, a stoppé Puritty au 11e round.

Le 18 Mars 2000, Klitschko a combattu Paea Wolfgramm (18-1-0) ; un boxeur qu’il avait auparavant affronté en 1996, en finale des Jeux Olympiques chez les poids super-lourds, en 1996 :

  • Lors de leur rematch dans les rangs professionnels, Klitschko a battu Wolfgramm par KO, au 1er round.

Wladimir Klistchko vs. Byrd, Jefferson, Shufford

Wladimir Klitschko a reçu la chance de combattre pour le titre de championnat du monde des lourds, le 14 Octobre 2000, contre le champion WBO, Chris Byrd (31-1-0) :

  • Byrd était considéré comme l’un des boxeurs les plus évités dans la division des lourds à ce moment, lui qui avait remporté le titre six mois plus tôt, le 1er Avril 2000, face au frère de Wladimir, Vitali (qui avait une fiche parfaite de 27 combats, 27 victoires, 27 KOs quand il a disputé ce combat).
  • La défense de titre de Byrd face à Wladimir a été cédulé pour avoir lieu à Kolnarena, en Cologne, et il a été à l’affiche sous le nom de « Revenge Of The Brother ».
  • Byrd accusait un déficit sur les cartes des pointages des juges (83-88, 83-88 et 82-89) mais il a été déclaré vainqueur après que Vitali s’est retiré sur son tabouret entre le 9e et 10e round dû à une blessure à l’épaule.
  • Dans ce combat qui a été diffusé sur pay-per-view (PPV) en Angleterre, Wladimir a remporté le titre mondial WBO des lourds face à Byrd de manière convaincante par décision unanime avec des scores de 120-106, 119-106, et 118-108, envoyant son rival au tapis à deux reprises.

Klitschko a effectué une première défense de son titre WBO, le 24 Mars 2001, versus Derrick Jefferson (23-2-1) :

  • Jefferson était considéré comme un gros et athlétique brawler et une bonne attraction auprès des fans.
  • Jefferson était surtout bien connu pour avoir passé le knockout (KO) à Maurice Harris, au 6e round, qui a été nommé le knockout de l’année par The Ring, en 1999.
  • Pour ce combat, Jefferson a montré un poids de 260.25 lbs, son poids le plus lourd affiché dans sa carrière professionnelle et 20 lbs plus lourd qui son combat précédant.
  • Le combat a duré seulement deux rounds. Lors du 1er round, Klitschko a envoyé Jefferson au tapis en portant un court crochet de gauche.
  • Après le 1er round, l’œil gauche de Jefferson était enflé. Klitschko a enregistré deux autres knockdowns, au 2e round ; le premier avec un direct de la droite, et le second avec un autre crochet de gauche, et le combat a ensuite été stoppé.
  • Klitschko a été déclaré vainqueur par TKO, au 2e round. Klitschko a empoché une bourse de 1 million $ pour ce combat.

La défense de titre suivante de Klitschko a été cédulé moins de cinq mois plus tard, le 4 Août 2001. Le combat s’est tenu au Mandalay Bay Event Center, au Nevada, dans la cour du combattant, Charles Shufford (17-1-0) :

  • À ce moment, Shufford avait obtenu des victoires sur Jimmy Thunder et Lamon Brewster.
  • Shufford, qui est connu pour avoir joué le rôle de George Foreman, dans le film « Ali » dont l’acteur principal a été Will Smith, est entré dans le ring avec Smith à ses côtés.
  • Klitschko expédié trois Shufford au tapis, une fois au 2e round, une fois au 3e round (tous deux avec un direct de la droite), et la dernière fois en portant un crochet de gauche, au 6e round.
  • Suite au troisième knockdown, l’arbitre a stoppé le duel.

Wladimir Klitschko vs. Botha, Mercer, McCline

Klitschko est retourné en Allemagne pour défendre à nouveau son titre WBO face au Sud-Africain François Botha (44-3-1). Le combat a eu lieu, au Hanns-Martin-Schleyer-Halle, à Stuttgart, le même site de combat duquel Botha a combattu Axel Schulz pour le titre IBF six années auparavant, dans ce qui fut le match de boxe le plus regardé de l’histoire sur la télé Allemande :

  • Selon l’entraîneur de Botha, Abel Sanchez, Botha fut pour ce combat dans la meilleure forme de sa carrière.
  • L’aspirant Sud-Africain a voulu débuter le combat en force en tentant d’atteindre Klitschko avec son crochet de droite, mais Klitschko est parvenu à le maîtriser avec son jab.
  • Au 8e round, Klitschko a atteint Botha en contre avec une main droite et il a ensuite enchaîné en frappant Botha avec plusieurs coups, envoyant Botha au tapis avec un crochet de gauche.
  • Botha s’est relevé, mais voyant le boxeur Sud-Africain instable sur ses jambes tout en montrant de l’enflure sur ses deux yeux, l’arbitre a décidé de mettre fin au combat.

Klitschko a eu sa prochaine défense de titre cédulé trois mois plus tard, le 29 Juin 2002, au Tess Arena, à Atlantic City, au New Jersey, face à l’ex-champion du monde WBO des lourds, Ray Mercer (30-4-1) :

  • Ce fut la première fois dans sa carrière professionnelle que Klitschko a combattu un médaillé d’or Olympique.
  • Le boxeur de 41 ans, Mercer, qui avait déjà affronté Lennox Lewis et Evander Holyfield durant sa carrière, paraissait être un dur challenge pour Klitschko.
  • Mercer avait déjà offert une solide opposition à Lennox Lewis qui était alors champion unifié.
  • Peu de temps avant le combat, Mercer a décrit Klitschko comme « le Russe Tommy Morrison » qu’il avait mis KO.
  • Depuis son retour en 2001, Mercer avait remporté quatre combats face à des journeymen, trois d’entre eux en dedans de deux rounds, avant le combat avec Klitschko.
  • Klitschko a dominé Mercer tout au long du combat, stoppant Mercer, au 6e round.
  • À 2:48 du 1er round, Klitschko a envoyé au tapis Mercer avec un crochet de gauche, devant seulement le deuxième boxeur à lui avoir fait visiter le tapis.
  • Pendant le duel, Klitschko a fréquemment placé des combinaisons avec son vif jab, ses crochets de gauche, et son direct de la main droite.
  • Au 5e round, Mercer avait le visage enflé et une coupure à l’œil droit.
  • Au 6e round, Klitschko a lancé une rafale de coups, amenant l’arbitre à stopper le combat.
  • Klitschko est ainsi devenu le premier combattant à avoir défait Mercer avant la limite.

Klitschko est retourné au Mandalay Bay Event Center pour sa sixième défense de titre, le 7 Décembre 2002, versus Jameel McCline (28-2-3) :

  • En tant que pugiliste, McCline avait fait ses débuts professionnels en 1995, figurant parmi les aspirants après avoir stoppé l’Américain Michael Grant en 43 secondes.
  • Avant de combattre Klitschko, McCline avait défait deux autres aspirants, Lance Whitaker et Shannon Briggs par décision unanime.
  • Haut de ses 6 pieds 6 pouces avec une portée de 82 pouces, McCline était aussi grand et avait la même allonge que Wladimir, mais il était plus lourd de 22 lbs.
  • Plusieurs sondages donnaient l’avantage à Klitschko sur McCline avec un taux de 60-40.
  • Le combat fut l’événement principale de la carte qui a aussi inclut le combat entre Floyd Mayweather Jr. qui défendait aussi son titre WBC des poids légers contre Jose Luis Castillo.
  • Face à McCline, Klitschko a remporté presque tous les rounds en sélectionnant bien ses coups.
  • À la fin du 10e round, Klitschko a ébranlé McCline en portant sur la cible une rafale de crochets de gauche et overhands de la droite, et il a ultimement obtenu un knockdown à l’aide d’une combinaison gauche-droite.
  • Avant le début du 11e round, le coin de McCline a lancé la serviette, donnant à Klitschko sa 36e victoire en carrière obtenue avant la limite.
  • Au moment de l’arrêt du combat, les juges avaient inscrit des cartes de pointage de 98-91, 99-90, et 99-90 en faveur du champion.

La semaine suivante après la victoire de Klitschko sur McCline, Chris Byrd, dont Klitschko avait défait pour le titre mondial WBO, a battu Evander Holyfield devant ainsi champion du monde IBF.

Wladimir Klitschko vs. Sanders, Brewster

Klitschko a subi une défaite surprise par TKO face au pugiliste Sud-Africain, Corrie Sanders (38-2-0) le 8 Mars 2003, à Hanover, en Allemagne :

  • Sanders a envoyé deux fois au tapis Klitschko, au 1er round, et il a enregistré deux autres knockdowns, au 2e round, avant que le combat ne soit stoppé par l’arbitre.
  • Le combat a été nommé « la surprise de l’année par The Ring magazine, pour l’année 2003.

Après avoir remporté deux combats mineurs en Allemagne, et qu’il eut choisi de retenir les services du légendaire entraîneur de boxe, Emanuel Steward, Klitschko a combattu à nouveau pour le titre vacant WBO, le 10 Avril 2004, à Las Vegas, face à l’Américain Lamon Brewster (29-2-0) :

  • Klitschko a envoyé Brewster sur le canevas, au 4e round.
  • Cependant, le combat a pris une autre tournure alors que les punchs de Brewster ont eu l’effet de faire reculer Wladimir.
  • Alors qu’il ne se défendait plus lui-même et qu’il reposait dans les câbles pour demeurer debout, Klitschko a eu un compte de 8 debout, au 5e round. Instable sur ses jambes, Klitschko a chuté sur le canevas après le son de la cloche et l’arbitre a stoppé le combat pour sa sécurité.

Peu de temps après le combat, Klitschko a dû rapidement se rendre à l’hôpital. L’examen a montré que le taux de sucre trouvé dans le sang de Klitschko était deux fois plus élevé que la norme admissible.

Selon ce qu’a révélé les membres de l’équipe de Klitschko, le docteur leur ont dit que Klitschko a été tout près de tomber dans un coma diabétique, et qu’avec le taux de sucre si élevé dans son sang, Klitschko aurait été incapable de s’adonner à une simple session d’entraînement.

Lors de son retour à l’hôtel après l’examen, Wladimir est tombé malade ayant alors qu’il a ressenti de la nausée suivie d’une faiblesse musculaire.

Le 12 Avril, Klitschko est arrivé à Las Vegas et il a donné des échantillons de sang et d’urine pour un examen indépendant qui aurait été fait par un spécialiste du domaine, Donald Kattin.

L’examen a n’a montré aucun signe de stéroïdes anabolisants dans son sang, mais Kattlin a présumé que Klitschko aurait été empoisonné avec l’halopéridol.

La drogue n’a aucun goût ni senteur et provoque des troubles mentaux qui sont accompagnés des problèmes de coordination, une capacité de réaction réduite et de la faiblesse physique globale.

Suite aux résultats, Klitschko a demandé à ce que les tests pris par the Medical Center of South Nevada et the Nevada Quest Diagnostics puissent être transmis au Dr. Robert Wow afin de poursuivre les recherches, mais l’échantillon A avait déjà été éliminé alors que l’échantillon B qui était supposé être stocké durant des années a disparu.

Le Dr. Margaret Goodman, la présidente du comité consultatif de la Commission Athlétique de l’État du Nevada (NSAC) et le médecin-chef ringside a été présente dans le ring et elle s’est occupée de Klitschko quelques secondes après que l’arbitre n’eût stoppé le combat.

Son diagnostic initial a été une commotion de Grade 3 a été confirmé à l’hôpital après d’autres examens.

Goodman était sceptique à propos de la théorie disant que Klitschko a été drogué.

En raison des circonstances qui ont entouré le combat, le FBI a alors débuté une enquête. Judd Bernstein, l’avocat représentant Klitschko, a laissé entendre que son client a été une victime d’un combat d’un combat arrangé, à Las Vegas (ce qui a aussi inclut des rapports médicaux frauduleux), qui a été examiné par le FBI à ce moment.

Bernstein de même que d’autres journalistes ont indiqué qu’au cours des 48 dernières heures avant le début du combat, les cotes de paris en faveur de Klitschko ont rapidement passé de 11 contre 1 à 3.5 contre 1.

Quelques observateurs croient qu’une telle baisse des cotes de paris était due à Don King qui a parié une grosse somme sur la victoire de Brewster. Cependant, ces spéculations n’ont jamais été confirmées.

Les membres de l’équipe de Klitschko ont aussi indiqué peu de temps après le combat qu’une caméra de surveillance a enregistré un moment où deux personnes dans la cabine de Klitschko et qu’ils y sont demeurés durant quatre minutes. Ces gens portaient des insignes mais ils n’étaient pas membres de l’équipe de Klitschko.

Le frère de Wladimir, Vitali, a affirmé durant l’enregistrement du boxeur et son équipe, que la carte appartenant à l’assistant d’Emanuel Steward avait déjà été enregistrée sous un autre nom et qu’une telle carte pouvait donner l’accès au détenteur d’entrer dans n’importe quelle salle dans le bâtiment.

Après le combat, le cutman de Wladimir, Joe Souza, a été congédié. Durant le combat, Souza a utilisé de la vaseline sur le visage de Wladimir mais aussi sur son corps, ce qui ne s’était jamais fait dans n’importe quel combat de Klitschko.

À titre de remplaçant, l’équipe a embauché Jacob « Stitch » Duran.

Wladimir Klitschko vs. Williamson, Castillo, Peter

Suite à sa défaite face à Brewster, Wladimir a repris son périple afin de revenir au sommet de la division des lourds.

Tout d’abord, Klitschko a fait face au dur cogneur DaVarryl Williamson (20-2-0). Le combat a eu lieu au Caesars Palace, à Las Vegas, au Nevada :

  • Klitschko a subi un flash knockdown, au 4e round, mais il a outboxé Williamson durant le reste du combat.
  • Un coup de tête accidentel survenu dans les dernières secondes du 5e round a causé une profonde coupure sur le front de Klitschko.
  • Dû à la coupure, le combat a été stoppé prématurément, avec Klitschko qui a été déclaré vainqueur par décision technique.
  • Deux des juges ont remis des cartes de pointage de 49-46 en faveur de Klitschko, tandis que le troisième juge a eu Williamson gagnant 48-47.

Après avoir défait le Cubain Eliseo Castillo (18-0-1) par TKO, au 4e round, Klitschko a signé pour combattre Samuel Peter (24-0-0) dans un duel éliminatoire des titres IBF et WBO :

  • À l’approche du combat, Peter était vu favori à 7-5 par les preneurs aux livres. Peter était à ce moment considéré comme l’un des plus prometteurs prospects dans la division des lourds.
  • Le renommé entraîneur de boxe Angelo Dundee et l’analyste Teddy Atlas avait prévu une victoire de Peter.
  • L’équipe de Wladimir, incluant son frère Vitali, a montré de l’inquiétude à propos de Wladimir, et ceux-ci étaient contre la tenue de ce combat.
  • Wladimir, cependant, s’est fait insistant de vouloir combattre Peter, affirmant que vaincre un combattant craint comme Peter allait l’aider à reprendre son momentum tout en devenant le challenger obligatoire à deux titres mondiaux.
  • Dans les 4 premiers rounds, Klitschko, qui a travaillé derrière son jab, a tenté de ne pas permettre à Peter de réduire la distance.
  • À la fin du 3e round, Peter a ébranlé Klitschko en portant un puissant crochet de droite.
  • Peter à nouveau a fait mal à Klitschko, au 5e round, avec un autre crochet de gauche, avant d’envoyer Klitschko sur le canevas en touchant la cible avec un coup derrière la tête. L’arbitre a cependant décidé qu’il s’agissait d’un knockdown. Wladimir a reçu un second « compte de 8 » lors du même engagement.
  • Klitschko a ensuite repris ses esprits et il a outboxé Peter entre le 6e et 9e round, avec Peter qui a fréquemment tenté de frapper Klitschko derrière la tête à chaque fois qu’il se défaisait d’un clinch.
  • Vers la fin de 10e round, Klitschko s’est retrouvé en difficulté atteint par une dure main droite de Peter, et il a éventuellement rejoint le tapis touché par une autre droite lorsque Wladimir était en train de reculer.
  • Au 11e et 12e assaut, Klitschko a tenté de maintenir Peter à distance en portant des frappes lancées en ligne droite.
  • Peter l’a atteint avec un lourd crochet de gauche dans le dernier round mais sans pouvoir capitaliser sur l’opportunité.
  • Au lieu de cela, Klitschko a porté un puissant crochet de gauche lancé en contre, qui a ébranlé Peter pour la première fois dans le combat.
  • Éventuellement, le combat s’est rendu à la limite, avec Klitschko a qui été déclaré vainqueur aux points.
  • Les trois juges ont remis des cartes de pointage identiques de 114-111.

Wladimir Klitschko vs. Byrd 2, Brock, Austin

Le 22 Avril 2006, à Mannheim, en Allemagne, Klitschko a fait face à Chris Byrd (39-2-1) une seconde fois, cette fois pour le titre IBF des lourds.

Au moment du combat, Byrd était classé comme le meilleur poids lourd par The Ring, tandis que Klitschko était classé au 8e rang.

À l’approche du combat, Klitschko était cependant vu comme le favori.

Plusieurs observateurs s’attendaient à ce que Klitschko domine Byrd de manière similaire à leur premier combat :

  • Klitschko a défait Byrd par TKO, au 7e round, devenant ainsi deux fois champion du monde. Klitschko a dominé le combat en utilisant sa jab et portée supérieure, envoyant
  • Byrd deux fois au tapis (au 5e et 7e round).
  • Byrd a battu le compte après le deuxième knockdown, mais son visage en sang était en mauvais état, et le combat a été stoppé.
  • Au moment de l’arrêt du combat, le juge Roy Francis a accordé tous les rounds à Wladimir, alors que les deux autres juges, Steve Epstein et Robert Hoyle, ont donné tous les rounds à Klitschko, sauf le 1er round.

Klitschko a effectué sa première de titre, le 11 Septembre 2006, défaisant l’aspirant alors invaincu, Calvin Brock (29-0-0). Le combat s’est tenu au Madison Square Garden :

  • Lors du round d’ouverture, les mouvements efficaces de Brock ont rendu Klitschko hésitant de lancer des punchs, alors que Wladimir n’a pas été en mesure d’établir son rythme.
  • Entre les rounds 3 et 4, l’entraîneur de Wladimir, Emanuel Steward, a ordonné à Klitschko de forcer l’action.
  • Klitschko a alors commencé à combattre plus agressivement, faisant quelques fois mal à Brook avec son direct de la droite.
  • Au 5e round, Brock a ouvert une coupure sous l’œil gauche de Klitschko qui s’est mise à saigner considérablement, au 6e round.
  • À la 7e reprise, Wladimir a atteint Brock avec une main droite lancée en contre avant d’envoyer l’Américain sur le canevas en portant une autre main droite.
  • Brock a été en mesure de se relever mais il était chancelant sur ses jambes, ce qui a incité l’arbitre à stopper le combat.

Klitschko a ensuite défait son challenger obligatoire, Ray Austin (24-3-4), le 10 Mars 2007, au SAP Arena, à Mannhem, en Allemagne, par KO, au 2e round, en portant quatre crochets de gauches consécutifs sur la tête de Austin.

Klitschko n’a pas lancé aucune main droite dans ce combat.

Wladimir Klitschko vs. Brewster 2, Ibragimov, Thompson

Klitschko a ensuite vengé l’uns de ses défaites encaissées plus tôt alors qu’il a défait Lamon Brewster (33-3-0), le 7 Juillet 2007, à Cologne, en Allemagne :

  • Le coin de Brewster a demandé à l’arbitre de stopper le combat à la fin du 6e round.
  • Il a été plus tard révélé que Klitschko a combattu avec le majeur de sa main gauche cassé.

À la fin d’Octobre 2007, Wladimir Klitschko a débuté les négociations avec celui qui était alors champion du monde WBO des lourds, Sultan Ibragimov (22-0-1), à propos d’un combat d’unification dans un proche futur.

Ceci allait être le premier duel d’unification depuis le 13 Novembre 1999, lorsque le champion WBC des lourds, Lennox Lewis, a vaincu le champion WBA et IBF, Evander Holyfield.

Le 20 Novembre, Klitschko et Ibragimov ont officiellement signé le contrat pour leur clash d’unification prévu pour le 23 Février 2008, au Madison Square Garden, dans la ville de New York.

Deux jours plus tard, à Moscou, une première conférence de presse a eu lieu. Klistchko a débuté sa préparation pour le combat, le 18 Décembre.

Son camp d’entraînement s’est tenu entre Santa Monica, à Los Angeles, et Palm Beach, en Floride.

Ibragimov a débuté sa préparation pour le combat, le 25 Décembre. Parmi les partenaires de sparring de Ibragimov, il y a eu l’ex-opposant de Klitschko, Jameel McCline, et le prospect Suédois Attila Levin.

Dans la prédiction d’avant-combat, une vaste majorité d’observateurs Ukrainiens, Russes et Américains avaient prédit une victoire de Klitschko soit par arrêt ou par décision unanime.

Dans le « build-up » du combat, l’entraîneur de Klitschko, Emanuel Steward, a dit que Sultan Ibragimov allait être le plus dur opposant de Klitschko jusqu’à date, en donnant des compliments à Ibragimov pour la vitesse de ses mains et sa mobilité, tandis que Klitschko a complimenté Ibragimov pour ses accomplissements :

« Sultan est un boxeur qui n’a jamais perdu en 23 combats, avec un match nul face à Ray Austin. Sa carrière amateur peut être décrite comme fantastique, et le fait qu’il est le champion du monde des lourds en dit long sur sa carrière professionnelle. Je pense qu’il est un opposant fort et dangereux qui ne devrait pas être sous-estimé. Ses deux derniers combats face à Shannon Briggs et Evander Holyfield en sont la preuve. »

L’entraîneur de Ibragimov, Jeff Mayweather, fut confiant que Ibragimov allait être en mesure d’établir son rythme et acculer Klitschko dans un coin.

Le build up du combat a été marqué par la controverse après que le manager de Ibragimov, Boris Grinberg, eut insulté Klitschko durant l’une des interviews :

« Sultan Ibragimov va mettre KO ce gay Ukrainien, fils de p*te ! »

Grinberg a plus tard offert ses excuses à Klitschko.

Le jour avant le combat, Klitschko a affiché un poids de 238 lbs (108 kg), son poids le plus léger depuis 1999, tandis que Ibragimov a montré un poids de 219 lbs (99 kg), son poids le plus bas depuis 2005 :

  • Dès le premier son de la cloche, les deux combattants ont combattu non sans hésitation, évitant de prendre des risques.
  • Klitschko a combattu à distance et il est demeuré inatteignable pour Ibragimov qui a tenté de travailler avec son jab de la droite mais il a eu sa main droite poussée à répétition vers le bas par Klitschko.
  • Vers la fin de 1er round, Klitschko est devenu plus actif avec son jab, tandis que Ibragimov a tenté sans succès d’atteindre Wladimir avec une série de main droite et de crochet de gauche.
  • À la fin du 3e round, Klitschko a pris le contrôle du centre du ring, gardant Ibragimov au bout de son jab de la gauche et il a occasionnellement lancé son direct de la droite.
  • Au 5e assaut, Klitschko a touché Ibragimov avec un direct de la droite, cependant Ibragimov n’est pas apparu en difficulté. Les tentatives pour Ibragimov de réduire la distance furent en vain.
  • Dans la deuxième moitié du combat, la situation n’a pas changée, avec Klitschko qui a maintenu Ibragimov à distance avec des coups lancés en ligne droite, tandis que Ibragimov a été en mesure d’atteindre occasionnellement Klitschko avec des coups uniques au corps.
  • Le coin de Ibragimov est demeuré silencieux à partir du 6e round, se voyant incapable de donner à leur protégé des conseils utiles.
  • La domination de Klitschko est devenue de plus en plus perceptible après qu’il eut frappé Ibragimov avec un direct de la main droite au 9e round, alors qu’il a presque enregistré un knockdown.
  • Wladimir a atteint Ibragimov avec un contre de la gauche à la fin du 11e round.
  • Au 12e assaut, Ibragimov a cherché sans succès à placer des overhands.
  • Ultimement, le combat s’est à rendu à la limite, avec Klitschko qui a été déclaré vainqueur par décision unanime. Les juges ont remis des cartes de pointage de 119-110, 117-111, et 118-110.
  • Klitschko a empoché 9 millions $ pour ce combat. Avec ses gains, Wladimir a fait un don de 500 000 $ au Bronx Laureus Sport Good Foundation.

Le combat a été hautement critiqué par les observateurs et les grandes figures de la boxe.

Le promoteur Bob Arum a dit que ce combat fut « une honte absolue », tandis que Dan Goossen a décrit ce combat comme étant « affreux ».

Le 12 Juillet 2008, au Color Line Arena, à Hambourg, en Allemagne. Wladimir a fait face à son challenger obligatoire, Tony Thompson (31-1-0).

Dans le « build up » du combat, Klitschko a donné des éloges à Thompson pour ses habiletés en défensive, alors que l’entraîneur de Klitschko, Emanuel Steward, a décrit Thompson comme l’un des plus difficiles combats qu’il aura à disputer.

Lors d’une interview d’avant-combat, Thompson a fait la promesse qu’il n’allait pas se sauver de Klitschko, et qu’il allait rester devant lui et contre coup pour coup.

Haut de ses 6 pieds 5 pouces avec une allongé de 81 ½, Thompson avait donc une grandeur et portée similaire à Klitschko.

Plusieurs observateurs avaient prédit que Thompson allait être un dur challenge pour Klitschko, mais qu’ils s’attendaient à ce que Klitschko l’emporte par TKO dans la deuxième moitié du combat, avant que les deux combattants n’entrent dans les rounds de championnat.

Le jour avant le combat, Klitschko a montré un poids de 241 lbs, soit 6.5 lbs plus léger que Thompson :

  • Au 1er round, Klitschko a eu du mal à composer avec le style gênant du boxeur Américain gaucher, Thompson. Les trois juges ont donné le 1er round à Thompson.
  • Lors du 2e round, les deux combattants ont subi une coupure au-dessus de l’œil leur œil droit après un coup de tête accidentel.
  • Klitschko a commencé à avoir une enflure après que Thompson l’eut atteint avec un crochet de droite, au 5e round.
  • Après le 6e assaut, cependant, Klitschko a su établir sa domination dans le ring, faisant mal à Thompson en portant plusieurs directs de la droite.
  • Après le 7e engagement, les deux combattants ont montré des signes de fatigue.
  • À la 10e reprise, Thompson est tombé sur le canevas durant un clinch. Il est apparu que Thompson est tombé au sol surtout dû à l’épuisement que parce qu’il a été poussé par Klitschko.
  • Au milieu du 11e round Klitschko a frappé Thompson avec une main droite que Thompson n’a pas vu venir, et il est à nouveau tombé sur le canevas, et l’arbitre lui a alors donné un compte. Thompson a battu du compte mais il était instable sur ses jambes, forçant l’arbitre à stopper le combat.
  • Au moment de l’arrêt, Klitschko était en train de gagner sur tous les cartes de pointage des juges (98-92, 99-91, et 99-91).

Dans une interview d’après-combat, Klitschko a admis que ce combat a été pour lui plus difficile que prévu :

« Ce ne fut pas facile de défendre tous les titres et cela fait longtemps que je n’ai pas eu un œil au beurre noir alors aujourd’hui, j’ai vraiment l’air d’un boxeur. Je n’avais pas cru obtenir aussi difficilement une victoire. »

« Je suis fatigué. Je pense qu’il est devenu fatigué lui aussi. Il a fait ce dont un grand champion fait. Il prend l’avantage lorsque tu deviens vulnérable. La seule chose qui me fait mal c’est mon cœur – pour la défaite, » » a quant à lui dit Thompson après le combat.

Emanuel Steward a décrit la séquence qui a menée au knockout comme celle qui fait la différence entre un très grand poids lourd et le meilleur poids lourd au monde :

« Ils étaient tous les deux fatigués, mais Wladimir a de l’expérience maintenant, alors il a su trouver un second souffle. L’expérience est ce qui a aidé Wladimir à trouver son second souffle et saisir l’opportunité de remporter le combat par arrêt. »

L’ex-champion du monde incontesté des lourds, Lennox Lewis, a donné des éloges à Wladimir pour sa performance :

« J’ai vu à l’œuvre Klitschko quelques fois, et il s’améliore à chaque combat. »

Cela dit, le champion du monde unifié des poids lourds-légers, David Haye, a quant à lui critiqué le champion pour sa performance :

« S’il vient à m’affronter de la même façon qu’il a combattu ce gars-là, il va être mis knockout en trois rounds. Il a le parfait style pour moi. Je ne veux pas qu’il ait à disputer d’autres combats avant de m’affronter, puisque je ne veux pas voir quelqu’un d’autre lui faire ce que je vais faire contre lui. »

Klitschko a empoché à peu près 12.7 millions $ pour ce combat.

Wladimir Klitschko vs. Rahman, Chagaev, Chambers

Klitschko a été cédulé pour défendre ses titres versus Alexander Povetkin, tard en 2008, mais le 25 Octobre, Povetkin s’est retiré du combat dû à une blessure à une cheville.

Au lieu de cela, Klitschko a fait face à Hasim Rahman (45-6-2), le 13 Décembre 2008, et il a gagné par TKO. Ce fut la troisième fois que Klitschko a combattu au SAP Arena, à Mannheim, en Allemagne :

  • Klitschko a dominé le combat, reportant chacun des rounds en tirant avantage de son jab de la gauche.
  • Rahman a semblé incapable de résister à la force de frappe de Wladimir.
  • Au 6e round, Klitschko a expédié Rahman au tapis en portant sur la cible une série de crochets de gauche, laissant visiblement Rahman désorienté.
  • Entre le 6e et 7e round, l’arbitre a averti Rahman qui allait stopper le combat advenant que Rahman continue de subir une punition sans offrir une réplique.
  • L’arbitre a ultimement demandé l’arrêt du combat, au 7e round, après que Rahman n’a pas offrir une riposte après avoir absorbé une série de frappes.
  • Au moment de l’arrêt du combat, Klitschko était en avance sur les trois cartes de pointage des juges (60-53, 60-53 et 60-47).

Klitschko a été cédulé pour faire face à David Haye, le 20 Juin 2009, mais Haye s’est retiré du combat quelques semaines avant dû à une blessure au dos.

Immédiatement après l’annonce du retrait de Haye, une poignée de combattants chez les lourds, Alexander Povetkin, Chazz Witherspoon, James Toney, Odlanier Solis, Dominick Guinn, Eddie Chambers, ont affiché leur intérêt de remplacer Haye pour la confrontation avec Klitschko.

Mais au lieu de cela, l’équipe de Klitschko ont débuté les négociations avec Ruslan Chagaev (25-0-1), qui était classé comme le troisième meilleur poids lourd au monde par The Ring, et le champion du monde WBA, Nikolai Valuev, qui était vu comme une grande attraction en Allemagne à ce moment.

Ultimement, Klitschko a conclu une entente avec Chagaev qui a accepté d’être le remplaçant de dernière minute (l’équipe de Valuev avait voulu que le combat soit reporté jusqu’à l’automne de la même année).

Plusieurs observateurs croyaient que Chagaev posait un plus grand défi pour Klitschko que Haye, en tenant compte de son classement et du fait qu’outre les titres WBO et IBF, le titre mondial The Ring des lourds, allait aussi être à l’enjeu.

Pour ce qui est des comparaisons d’avant-combat, The Ring avait donné à Klitschko l’avantage en ce qui a trait à la puissance, la vitesse et les habiletés athlétiques, et aussi au niveau de l’expérience, tout en donnant du crédit à Chagaev pour avoir une meilleure défensive, fondamentaux et jeu de pieds. Sur l’aspect de la technique, les deux combattants ont été décrit comme étant de même niveau.

Le combat a eu lieu au Veltins Arena, à Gelsenkirchen, devant plus de 61 000 fans, la plus grande audience pour un combat de boxe en Allemagne depuis 1939, lorsque Max Schmeling a mis knockout Adolf Heuser devant 70 000 fans, à Stuttgart :

  • Klitschko a dominé le combat, maintenant Chagaev au bout de son jab et en lançant des directs de la droite lorsque cela était nécessaire.
  • Klitschko a envoyé au tapis Chagaev vers la fin du 2e round, et il a graduellement combattu de manière plus agressive au fur et à mesure que le combat a progressé.
  • L’entraîneur de Chagaev, Michael Timm, n’a pas permis à Chagaev d’amorcer le 10e round, incitant l’arbitre à mettre un terme au combat, déclarant Klitschko gagnant par abandon dans le coin.
  • Cette victoire a eu une signification puisque même si le titre WBA n’a pas été à l’enjeu, plusieurs ont vu Klitschko comme le champion légitime.

Le 9 Décembre 2009, la firme de management de Klitschko, K2 Promotions, a confirmé qu’un combat avec Eddie Chambers (35-1-0) a été approuvé pour avoir lieu en Allemagne, le 20 Mars 2010.

Cette défense de titre obligatoire, originairement cédulé pour Décembre 2009, a été reportée dû à une blessure à la main de Klitschko subie à l’entraînement qui a requis une opération.

Dans le « build up » du combat, Klitschko a décrit Chambers comme « le meilleur poids lourd Américain à ce moment ».

Aux États-Unis, le combat n’a pas été télévisé par aucune chaîne de TV mais il a été diffusé sur le site Web officiel de Klitschko aux prix de 14.95 $.

Le combat s’est tenu dans le stade de football, ESPRIT Arena, à Dusseldorf, en Allemagne :

  • Le combat a été à sens unique, avec le champion qui a gagné les rounds a maintenant Chambers au bout de son jab tout en lançant occasionnellement des mains droites.
  • Dans les rounds d’ouverture, Chambers a levé Klitschko et il a fait chuter l’Ukrainien plusieurs fois mais il n’a pas reçu une déduction d’un point ni un avertissement.
  • Entre les rounds de championnat, Klitschko a été critiqué par son entraîneur, Emanuel Steward, pour ne pas combattre agressivement, malgré le fait que Klitschko était largement en avance sur les cartes de pointage des juges.
  • Klitschko a trouvé son rythme durant le dernier round, et avec quelques secondes restantes, il a placé un crochet de gauche sur la tempe de Chambers.
  • Le coup a fait crouler Chambers et celui-ci a perdu la conscience pour une certaine période de temps. L’arbitre s’est immédiatement interposé et il a signalé la fin de combat.

Wladimir Klitschko vs. Samuel Peter 2

Suite au match avec Chambers, un combat d’unification entre Klitschko et David Haye, qui, en Novembre 2009, avait détenu le titre mondial WBA, est apparu être dans le coup. Klitschko a défié le Britannique sur YouTube, en Avril 2010, en disant :

« Je veux envoyer ce message aux fans de boxe et directement à David Haye. David, tu as fait ta p*te à propos de combattre deux fois les frères Klitschko et maintenant, le moment est venu de faire le combat. Je veux que tous les fans de boxe à travers le monde sachent que je te mets au défi de m’affronter. Tu ne peux pas toujours me fuir et tu te fois de prendre ce combat si tu veux être respecté. Je suis prêt ! Qu’est-ce que tu attends ? »

L’entraîneur de Haye, Adam Booth, a indiqué que Haye allait accepter le challenge. Les deux parties ont débuté les négociations pour un potentiel combat et le combat a été ciblé pour Septembre.

Alors que les négociations ont continué de progresser, le combat d’unification entre Klitschko et Haye a été prévu pour avoir lieu en Allemagne plus tôt qu’en Angleterre; L’IBF a établi comme date limite, le 17 Mai, pour mettre fin aux négociations.

Quelques jours avant la date limite, Haye a dit qu’il était intéressé à combattre l’aîné des frères Klitschko, Vitali, plutôt que Wladimir.

Le combat ne s’est pas matérialisé et Klitschko a plus tôt eu un combat de fixé avec son aspirant obligatoire Alexander Povetkin.

Le 17 Mai 2010, la période de 30 jours de négociations a débuté pour que Klitschko puisse défendre son titre de championnat versus Povetkin.

Pendant cette période, les discussions pour faire le combat avec Haye ont été toujours en cours.

Le combat entre Klitschko et Povetkin a été initialement cédulé pour avoir lieu à Frankfurt, en Allemagne, le 11 Septembre 2010.

En Juillet 2010, il a été confirmé que le combat allait avoir lieu à Frankfurt, avec Samuel Peter (34-2-0) comme remplaçant de Povetkin pour le combat cédulé.

Povetkin ne s’était pas rendu à la conférence de presse, décidant plutôt de se retirer du combat conformément aux conseils de son entraîneur, Teddy Atlas, qui a cru que Povetkin n’était pas prêt à faire face à Klitschko.

Klitschko a donc affronté Peter une seconde fois, le 11 Septembre 2010 ; eux qui avaient déjà disputer un affrontement en 2005. Peter a montré un poids de 241 lbs, soit deux livres plus légers que lors du premier combat.

Klitschko a quant à lui fait osciller le pèse-personne à 247 lbs, son poids le plus lourd en carrière jusque-là :

  • Peter a débuté le combat en étant très agressif, et il a atteint Klitschko avec un bon crochet de gauche lors de la première minute, quoique Klitschko a bien fini le round.
  • Peter a été touché avec trois dur direct de la droite, au 2e round, dont un qui a semblé l’ébranler.
  • Peter a tenté de passer sous le jab de Klitschko mais il a été accroché à courte distance.
  • Après quatre rounds, le déroulement du combat est devenu à sens unique en faveur de Klitschko.
  • L’œil droit de Peter est éventuellement devenu fermé et Peter a subi une dure punition.
  • Au 9e round, l’entraîneur de Peter, Abel Sanchez, a dit qu’il allait lui laisser combattre un round de plus.
  • Emanuel Steward a aussi imploré Klitschko d’être plus agressif.
  • Peter a lancé de larges swings, au 10e round, et Klitschko l’a envoyé au tapis avec une virulente combinaison.
  • L’arbitre Robert Byrd n’a pas débuté un compte et il a immédiatement stoppé le combat, accordant à Klitschko la victoire par KO.
  • Klitschko aurait empoché 6.3 millions $ pour ce combat.

Klitschko a ensuite été cédulé pour combattre Dereck Chisora, le 11 Décembre, mais le combat a ensuite été annulé, le 8 Décembre, dû au fait que Klitschko s’est déchiré un muscle de son abdomen.

Wladimir Klitschko vs. David Haye

Le 5 Janvier 2011, il fut annoncé que Dereck Chisora allait obtenir son combat avec Klitschko.

Cela a enragé l’entraîneur de David Haye, Adam Booth, qui a décrit cette décision comme une disgrâce via Sky Sports News.

Booth a affirmé que Haye avait répondu à toutes les demandes de Klitschko.

Le combat contre Chisora a été remis pour le 30 Avril 2011, et il était prévu pour avoir lieu au SAP Arena, à Mannheim.

Cependant, le 4 Mars, il fut annoncé que Klitschko a dû se retirer du combat puisqu’il ne s’était pas complètement remis de son muscle de l’abdomen déchiré.

Le 5 Mars, il a été plutôt annoncé que le combat très attendu contre Haye allait avoir lieu, le 2 Juillet 2011. La tenue du combat était conditionnelle à ce que Klitschko puisse complètement se remettre de sa blessure abdominale. Le contrat a été écrit selon cette condition, alors si Klitschko ne s’était pas complètement remis de sa blessure, alors Haye aurait combattu son frère, Vitali.

Klitschko a combattu Haye dans un duel d’unification chez les lourds pour les titres WBA (Super), IBF, WBO, IBO, et Ring magazine. Le combat s’est tenu au, Imtech Arena, à Hambourg, en Allemagne, le 2 Juillet 2011.

Klitschko et Haye (25-1-0) se sont mis en accord pour un partage des revenus 50-50 et Haye s’est vu aller 7 000 sièges dans ce lieu :

  • Klitschko a remporté le combat par décision unanime.
  • Les trois juges ont remis des cartes de pointage de 117-109, 118-108, et 116-110, tous en faveur de Klitschko.
  • Klitschko a eu l’avantage au niveau des coups portés sur la cible mis à part le 4e round.
  • Haye a révélé après le combat qu’il a eu l’orteil brisé sur son pied droit, et il a affirmé que cela a encombré son plan de match pour ce combat, alors qu’il a été incapable de se ruer sur Klitschko comme il l’avait fait dans ses autres combats au cours de sa carrière.
  • Ces propos de Haye liés à l’état de son orteil ont été perçu comme étant ridicules par les gens affiliés à boxe et les fans.
  • Malgré cela, Klitschko a affirmé que Haye a été incapable de combattre puisqu’il était juste trop bon pour lui.
  • Klitschko et Haye ont chacun empoché 24 millions $ pour ce combat.

Après avoir remporté le titre mondial WBA, tous les titres majeurs des lourds étaient entre les mains de la famille Klitschko. Wladimir et Vitali sont ainsi devenus les premiers et les seuls frères à avoir détenu simultanément tous les titres des lourds.

Wladimir Klitschko vs. Mormeck, Thompson 2, Wach

Le 6 Octobre 2011, Klitschko a annoncé son prochain combat. Le duel devait originairement devait avoir lieu, le 10 Décembre 2011, face à celui qui a été deux fois ex-champion du monde unifié des poids lourds-légers, le Français Jean Marc Mormeck (36-4-0).

Le combat était prévu pour avoir lieu, au Esprit Arena, à Dusseldorf, en Allemagne.

Ce fut la première défense de titre de Wladimir depuis sa victoire obtenue sur David Haye ; un triomphe qui a permis aux frères Klistchko de mettre simultanément la main sur tous les titres des lourds.

Le 5 Décembre 2011, le combat a été annulé puisque Klitschko a dû se rendre à l’hôpital pour se faire enlever un calcul rénal.

Après l’opération, Wladimir a souffert de fièvre et d’inflammation. Le combat a été remis pour le 3 Mars 2012, avec Klitschko qui a dominé et mis knockout Mormeck, au 4e round.

Le 4 Mars 2012, Klitschko a annoncé que son combat suivant allait être face à son challenger obligatoire, Tony Thompson (36-2), qui était classé au 8e échelon parmi les meilleurs poids lourds sur BoxRec à la fin de l’année précédente, dans un rematch.

Les deux boxeurs avaient disputé ensemble leur premier affrontement en 2008. À ce moment, Wladimir a laissé savoir que le nouveau Barclays Arena, à New York, était intéressé à accueillir l’un des frères Klitschko.

Depuis leur dernier combat, Thompson avait aligné cinq victoires, tous par KO.

Un appel d’offre a été fixé par l’IBF, où Klitschko, à la demande, allait recevoir 85 % du partage des revenus, comparé à l’habituel 75 %.

Le combat a été confirmé pour se tenir, le 7 Juillet 2012, au Stade de Suisse, à Berne, en Suisse.

Dans une interview, Klitschko a admis que Thompson n’était pas son premier choix et qu’il aurait préféré combattre un rival qu’il n’avait pas eu à affronter avant.

Thompson a affiché un poids de 244.75 lbs par rapport à leur combat précédant, tandis que Klitschko a montré un poids de 249 lbs, son poids le plus lourd en carrière :

  • Dans le 1er round, les deux combattants ont boxé prudemment, patiemment en s’étudiant.
  • Klitschko est devenu plus dominant lors du 2e round, travaillant le plus souvent avec son jab.
  • Thompson s’est porté sans succès à l’attaque et en procédant ainsi, il est tombé sur le canevas. L’arbitre n’a pas jugé qu’il s’agissait d’un knockdown.
  • Au 3e assaut, Thompson a fait mal à Klitschko pour la première fois dans le combat en portant un contre avec sa main gauche mais il a cependant été outboxé par Klitschko.
  • À la 5e reprise, Klitschko a fait acculer Thompson dans un coin et il lui a fait mal à l’aide d’un direct de la main droite, enregistrant un knockdown. Thompson a battu le compte mais il n’était pas dans un bon état quoiqu’il soit parvenu à survire au cours du round.
  • Klitschko a continué à lancer des charges, au 6e engagement, envoyant au tapis Thompson avec une série de coups. Thompson s’est relevé mais il a dû se tenir sur les câbles pour demeurer debout, ce qui a incité l’arbitre à stopper le combat, déclarant Klitschko gagnant par TKO, au 6e round :

« Dès le début du combat, je n’ai eu aucun doute que j’allais défendre avec succès mes titres. Mais cela a été difficile pour moi de porter des coups avec précision. Thompson a été alerte, à tout moment il m’a observé et il a été en mesure de voir mes coups venir, » a dit Klitschko dans une interview d’après-combat.

Ce fut la 12e défense de titre consécutive pour Wladimir. À ce chapitre, Klitschko avait alors occupé le 3e rang dans l’histoire des lourds.

Il y a eu une première mention d’un potentiel combat entre Wladimir et Mariusz Wach (27-0-0), en Août 2011, lorsque l’équipe de Klitschko a approché le promoteur de Wach pour la tenue d’un combat. Cependant, rien ne s’est matérialisé.

La firme de promotion de Wach, Global Boxing, a affirmé que ce fut le conseiller de Klitschko, Shelly Finkel, qui les a contactés. Le manager de Wladimir, Bernd Boente, a nié les affirmations.

En Août 2012, de sérieuses négociations ont eu lieu pour le combat. Une date en Novembre a été considérée pour tenir le combat à Hambourg, en Allemagne.

Les termes du combat ont été acceptés en l’espace de quelques jours pour que le combat puisse avoir lieu, le 10 Novembre.

Klitschko a révélé qu’il allait être entraîné par Johnathon Banks dû au fait que Emanuel Steward se remettait d’une opération à l’intestin.

Le 25 Octobre 2012, Steward est décédé à l’âge de 68 ans.

Il s’agissait de la première fois durant sa carrière professionnelle étendue sur 16 années que Wladimir eut affronté un opposant plus grand que lui. Haut de ses 2.02 mètres, avec une portée de 2.08 mètres et pesant 251 lbs, Wach était plus grand que Wladimir de 4 centimètres avec une portée plus longue de deux centimètres.

En Pologne, le combat a été à l’affiche sur pay-per-view sur la plateforme Canal+ Sport au prix de 39 zloty et sur Polsat Sport pour 40 zloty :

  • La soirée du combat, au O2 World Arena, Klitschko a dominé et conservé ses titres dans un combat à sens unique.
  • Les trois juges ont remis des cartes de pointage de 120-107, 120-107, et 119-109.
  • Le duel a débuté avec une bataille de jabs duquel Klitschko a eu l’avantage, alors qu’il a eu aussi du succès avec sa main droite.
  • Wach est parvenu à ébranler Klitschko, à la toute fin du 5e round, mais il n’a pas su capitaliser sur l’opportunité.
  • Wach a aussi montré qu’il a un bon menton lorsque Klitschko a commencé à laisser aller ses mains et placer sur la cible de bons coups.
  • Durant le duel de 12 rounds, Klitschko a placé sur la cible 274 de ses 693 punchs (40%), alors que Wach a touché Wladimir avec 60 de ses 308 punchs lancés.
  • Klitschko a empoché 7.25 millions $ pour ce combat.

Quelques jours avant le combat Klitschko vs. Wach eut lieu, il fut révélé que Team Sauerland a offert à Klitschko 6.5 millions $ pour un possible combat avec le champion WBO des poids lourds-légers, Marco Huck, dans le futur.

À ce moment, Huck avait débuté sa préparation pour effectuer une défense de son titre face à Firat Arslan.

Le manager de Klitschko, Bernd Boente a refusé l’offre, affirmant que l’argent n’était pas un problème.

La raison pour laquelle le combat n’a jamais eu lieu était due au fait que Klitschko était sous contrat avec le réseau Allemand RTL, et Huck avait signé avec le réseau rival ARD.

Wladimir Klitschko vs. Pianeta, Povetkin, Leapai

À la fin de l’année 20212, la WBA a ordonné un combat entre Klitschko et le champion WBA (Régulier), le Russe Alexander Povetkin, avant le 24 Février 2013, mais les deux parties ne sont pas parvenus à conclure une entente. La WBA a laissé Klitschko effectuer une autre défense optionnelle avant d’affronter Povetkin, mais le contrat avec Povetkin se devait d’être signé avant le 28 Février, avec une nouvelle date limite pour leur combat qui ne devait pas excéder le 31 Juillet.

Le 5 Mars 2013, K2 Promotions a annoncé que Klitschko allait combattre un autre boxeur invaincu, l’aspirant Italien Francesco Pianeta (28-0-1), le 4 Mai 2013, au SAP Arena, à Mannheim, en Allemagne.

Klitschko a reçu des critiques en lien avec la qualité de ses opposants précédents. Et Pianeta ne différait pas de ces derniers. En parlant via ESPN, Wladimir a dit :

« Je suis toujours critiqué pour le choix de mes opposants. Ça n’a pas d’importance s’ils ne sont pas très bien connus, et il m’est toujours difficile de combattre quelqu’un qui n’est pas très bien connu parce que tu es toujours critiqué. »

Pianeta a affirmé que ce fut la plus grande expérience de sa vie, mais pas le plus gros combat de sa vie, disant qu’il a remporté son combat contre le cancer, en 2009 :

  • Dès le début, Klitschko a systématiquement démoli l’Italien, en portant constamment des directs de la droite.
  • Il a expédié au tapis Pianeta avec d’une main droite au 4e round, une main gauche a envoyé Pianeta sur le canevas au 5e round.
  • Le combat a pris fin à 2:52 du 6e round, lorsque Klitschko a enregistré un troisième knockdown sur Pianeta.

Le promoteur Vladimir Hryunov a remporté les droits pour promouvoir Klitschko vs. Povetkin avec un appel d’offres de 23,333,330 $ et l’homme d’affaires Russe, Andrey Ryabinsky qui a mis l’argent.

Ceux ayant perdu l’appel d’offres furent K2 Promotions (7,130,000 $) et la firme de promotion de Povetkin, Sauerland Event (6,014,444 $).

Cela a permis à Ryabinsky de dicter le lieu du combat et garantir aux combattants qu’ils allaient empocher leur plus grosse bourse en carrière.

En se basant sur le partage des revenus de 75-25 selon l’appel d’offres, Klitschko a donc reçu 17,499,997 $, tandis que Povetkin (26-0-0) a reçu 5,833,333 $.

Le camp de Klitschko s’est dit surpris par l’offre. Selon les attentes, le combat devait générer autour de 100 millions d’auditeur en Europe.

Il a été rapporté que le président Russe, Vladimir Poutine, allait assister au combat.

Le combat a eu lieu, le 5 Octobre 2013, au Olympic Stadium, à Moscou :

  • Le duel a été entaché de 160 clinches, la plupart initiés par Klitschko et aussi de d’autres tactiques durant le match.
  • Une fois en position rapprochée, Klitschko s’est constamment penché sur son opposant tout en poussant sa tête vers le bas durant les accrochages, ce qui a amené l’arbitre à comptabiliser quelques chutes de Povetkin comme des knockdowns.
  • Klitschko a remporté le combat par décision unanime, enregistrant un knockdown, au 2e round, en portant un court crochet de gauche, et trois knockdowns au 7e round.
  • Les trois juges ont montré des cartes de pointage de 199-104 en faveur de Klitschko.
  • Klitschko a placé sur la cible 139 de ses 417 coups lancés (33 %), et Povetkin 58 de ses 282 coups lancés.
  • Après le combat, Klitschko a dit dans une interview qu’il n’a eu que peu de désir de remporter le combat par knockout puisque le foule partisane Russe aurait été déçue, ce qui a mené aux spéculations comme quoi il y aurait eu une prétendue entente entre le champion et les organisateurs pour laisser le combat se rendre jusqu’à la limite, ce dont Klitschko a plus tard nié.
  • Globalement, le combat a été regardé par 23 millions de personnes en Russie. Le combat est aussi devenu le programme de TV le plus regardé au cours de l’année sur la télé en Ukraine, en 2013, également avec au total 23 millions d’auditeurs.

En Novembre 2013, Alex Leapai (30-4-3) a causé une énorme surprise en battant le boxeur alors invaincu, Denis Boytsov, devant le challenger obligatoire au titre mondial WBO.

Le 5 Janvier, 2014, K2 Promotions a annoncé qu’une entente était près d’être conclue pour que le duel Klitschko vs. Leapai ait lieu en Allemagne, le 26 Avril 2014. Klitschko a signé le combat, le 3 Février.

Il fut révélé que l’ex-challenger au titre mondial, David Tua, a décliné l’offre lucrative pour être le partenaire d’entraînement de Klitschko avant le combat.

Tua a dit via le journal Australien, The Courier-Mail, qu’il ne voulait pas aider quiconque se battant contre un frère Samoan.

La soirée du combat, Klitschko a enregistré trois knockdowns sur Leapai, et l’arbitre Eddie Cotton a stoppé le combat avec 55 secondes restantes, au 5e round. Malgré tout le « trash talk » fait par Leapai avant le combat, Klitschko lui a dit :

« Tu as vraiment un cœur de lion. Rien ne t’arrête. Tu m’as donné une bonne opposition, tu as été courageux. Tu as en toi un très grand désir de devenir un champion. Il n’y a pas eu beaucoup de mes opposants qui ont ce genre d’attitude, à ce point du cœur. »

Klitschko a placé sur la cible 147 de ses 396 coups lancés (37 %), alors que Leapai a toujours la cible avec seulement 10 de ses 69 coups lancés (14 %). Parmi les 10 punchs qui ont touché la cible, 6 ont été des jabs et 4 ont été des coups de puissance.

Wladimir Klitschko vs. Pulev, Jennings

L’IBF a finalement ordonné un duel Klitschko vs. Kubrat Pulev, le 8 Mai 2014, et il a accordé une période de négociation de 30 jours.

Le manager de Klitschko, Bernd Boente a affirmé qu’un potentiel combat avec le champion du monde WBC, Bermane Stiverne était leur priorité, un duel duquel tous les titres des lourds seraient à l’enjeu.

Kalle Sauerland a indiqué qu’il allait faire une demande pour que Klitschko soit dépouillé de son titre IBF s’il ne combattait pas Pulev (20-0-0).

Au même moment, Deontay Wilder a été nommé comme le challenger obligatoire au titre WBC de Stiverne et le WBC a alors ordonné à Stiverne de combattre Wilder.

Avec l’appel d’offres de l’IBF dont la partage des revenus est habituellement de 75-25 en faveur du champion, Klitschko a demandé un partage des revenus de 80-20 en sa faveur.

L’IBF a accepté la demande. Un appel d’offres a eu lieu, le 17 Juin, et il a été remporté par K2 Promotions avec une enchère de 7.25 millions $ Sauerland Event avait mis une enchère de 5.29 millions $.

K2 Promotions a alors décider de tenir l’événement, au O2 World Arena, à Hambourg, en Allemagne, avec comme date possible, le 6 Septembre 2014.

Or en Août, Klitschko a souffert d’une blessure au biceps, ce qui a forcé le report du combat à tout le moins deux mois plus tard.

Une nouvelle date a donc été fixée, soit le 15 Novembre 2014. HBO a annoncé qu’il allait tenir le combat live en après-midi, marquant la 19e défense de titre de Klistchko.

Deux jours avant le combat, il a été révélé que seul l’IBF allait mettre leur titre à l’enjeu pour le combat avec Pulev. Cependant, dans le cas d’une défaite de Klitschko, tous les titres auraient été devenus vacants.

Selon une évaluation, le combat a été vu par 300 millions de personnes à travers le monde :

  • Malgré un effort soutenu, Pulev a subi trois knockdowns et il a été mis knockout, au 5e round, touché par un dévastateur crochet de gauche.
  • Le temps de l’arrêt du combat a été à 2:11 du 5e round.

Dans une interview d’après-combat, Pulev a déclaré :

« Wladimir est vraiment un bon opposant mais il a eu de la chance. Je veux un rematch. »

Klitschko a quant à lui été élogieux à l’endroit de Pulev en le qualifiant de solide compétiteur.

Le Compubox a montré que Klitschko a porté sur la cible 38 de ses 89 punchs lancés (43 %), incluant 47 % de ses coups de puissance.

Pulev a pour sa part atteint Klitschko avec 25 de ses 110 coups lancés (23 %), incluant 10 jabs et 15 coups de puissance.

Le combat a été vu par 10.5 millions de personnes en Allemagne, et par 1.8 millions de personnes en Bulgarie devenant l’événement de sport le plus regardé sur la TV Bulgare depuis 2007.

Le combat a été visionné en moyenne par 620 000 téléspectateurs sur HBO et il a atteint une pointe de 700 000 téléspectateurs.

Le 20 Janvier 2015, ESPN a rapporté qu’un potentiel combat Klitschko vs. Jennings a été confirmé pour avoir lieu, le 25 Juin 2015, au Madison Square Garden, dans la ville de New York.

Les négociations ont initialement débuté en Novembre 2014.

Le manager de Klitschko, Bernd Boente, a finalement annoncé le combat et il a dit que les contrats ont été signés.

Le Barclays Center, à New York, a été tout d’abord choisi pour être l’hôte du combat, mais aucune raison n’a été donnée pour avoir changé le lieu du combat.

Ceci allait être la quatrième fois que Klitschko allait combattre au MSG, et la première fois dans ce lieu et aux États-Unis depuis 2008, alors qu’il a défendu avec succès ses titres WBA (Super), IBF, WBO, IBO et The Ring des lourds face à Sultan Ibragimov :

Klitschko a défait Jennings (19-0-0) en étant efficace avec son jab et en neutralisant les attaques de Jennings à courte distance, particulièrement en accrochant Jennings :

  • Wladimir a d’ailleurs incité l’arbitre à lui déduire un point, au 10e round, pour accrochage excessif, quoique Klitschko s’est vu accorder la victoire avec des pointages de 116-111, 116-111, et 118-109.
  • Selon le Compubox, Klitschko a porté sur la cible 144 de ses 545 punchs lancés (26 %), tandis que Jennings a placé sur la cible 110 de ses 376 coups lancés (29 %).
  • Selon Nielsen Media Research, le combat a été vu en moyenne par 1.637 millions de téléspectateurs sur HBO, atteignant une pointe de 1.742 millions de téléspectateurs.

Avec cette victoire, Klitschko a défait un 23e boxeur pour un combat de championnat du monde, battant le record de Joe Louis qui avait jusque-là perduré durant 66 années.

Klitschko a empoché 12.5 millions $ pour ce combat.

Wladimir Klitschko vs. Tyson Fury

Klitschko a été cédulé pour affronter le prétendant aux titres des lourds invaincu, Tyson Fury (24-0-0), qui était alors le challenger obligatoire au titre mondial WBO, le 24 Octobre 2015.

Le 25 Septembre 2015, Klitschko a reporté le combat disant être blessé au mollet. Le combat a été remis jusqu’au 28 Novembre 2015.

La soirée du combat, il a eu beaucoup de controverse, qui a débuté tout d’abord avec les gants, et ensuite il y a eu des plaintes à propos du canevas dans le ring.

Klitschko a enfilé ses bandages sans la présence d’un représentant de Fury, alors il a dû les réenfiler.

Klistchko a perdu le combat par décision unanime alors que les juges du combat ont remis des cartes de pointage de 115-112, 115-112 et 116-111 tous en faveur de Fury.

Ce fut la première défaite subie par Klitschko en plus de 10 années et cela a marqué la fin de l’ère Klitschko « Klitschko Era » ; période au cours de laquelle les deux frères Klitschko ont dominé la division reine.

Klitschko et Fury ont boxé de manière peu offensive tout au long des douze rounds, mais Fury a connu de meilleures séquences offensives durant les douze rounds.

Klitschko a atteint la cible avec 52 de ses 231 punchs lancés (22.5 %), et Fury a porté sur la cible 86 de ses 371 frappes lancées (23.2 %).

Dans une interview d’après-combat, un émotif Fury a dit :

« Ceci est un rêve qui devient une réalité. Nous avons travaillé tellement fort pour cela. Je l’ai fait. C’est difficile de venir à l’étranger et obtenir la décision. Cela a tellement une grande signification pour moi de venir ici et d’obtenir en ma faveur la décision. »

Fury a ensuite pris le microphone pour remercier Klitschko :

« J’aimerais dire ceci à Wladimir, tu es un très grand champion. Et merci beaucoup pour m’avoir choisi. Ce fut très plaisant tout le jeu qu’il y a eu durant le build up. »

Klitschko n’a pas été en mesure de lancer sa fameuse main droite, surtout à cause des mouvements constants et railleries de Fury. À ce sujet, il a dit :

« Tyson a été le plus rapide et le meilleur homme aujourd’hui. Je me suis senti confortable lors des six premiers rounds, mais j’ai été étonné du fait que Tyson a été si rapide durant la seconde moitié du combat. Je n’ai pas pu lancer ma main droite puisque qu’il a su tirer avantage de la distance vis-à-vis moi. »

Klitschko avait une clause de rematch en place et il avait prévu exercer la clause.

Le rematch a été éventuellement annoncé le 8 Avril 2016, et il devait avoir lieu dans la cour du Fury, au Manchester Arena, à Manchester, en Angleterre, le 9 Juillet 2016.

Cependant, Tyson Fury a annoncé dans une vidéo sur YouTube que le combat allait devoir être reporté du fait qu’il a subi une entorse à la cheville à l’entraînement.

Fury a offert ses excuses aux fans et il a confirmé que le combat allait être remis lors d’une date ultérieure.

Le 7 Juillet, Fury a annoncé sur son compte Twitter que le combat allait avoir lieu, le 29 Octobre, au Manchester Arena.

Le 23 Septembre, Fury a dû une fois de plus reporter le combat avoir après été déclaré médicalement inapte à fonctionner avant de laisser éventuellement vacant les titres WBA (Super), WBO, et IBO des lourds, citant être affecté de problèmes avec la dépression, après avoir testé positif pour la cocaïne. Par conséquent, le rematch avec Klitschko a été annulé.

Wladimir Klitschko vs. Anthony Joshua

Quelques jours après l’annulation du rematch avec Fury, Klitschko a été approché par Eddie Hearn, le promoteur du champion IBF, Anthony Joshua (18-0-0), pour combattre lors de la date du 28 Novembre qu’ils avaient fixé pour la seconde défense de titre du Britannique.

Les termes ont semblé être conclus pour une confrontation à plus de 40 millions $ quoiqu’un contrat initial se devait d’être signé.

Après que Fury eut abandonné ses titres mondiaux, il a été révélé que Klitschko voulait s’attribuer le titre WBA (Super) dans un potentiel face à Joshua et il était dans l’attente d’une approbation dont la WBA continuait de reporter.

Une raison pour expliquer le délai de la WBA pour sanctionner le combat était due au fait que la WBA avait un règlement légal avec Lucas Browne, et donc ce dernier pouvait combattre pour le titre vacant dès son prochain combat.

Klitschko a alors tourné son attention pour combattre Browne, le 10 Décembre, en Allemagne.

Le 24 Octobre, Klitschko a souffert d’une blessure mineure au mollet qui l’a forcé à demeurer à l’écart du ring jusqu’en 2017.

Les discussions entre le camp Klitschko et Hearn n’ont pas cessé et un combat a été cédulé pour la première partie de l’année 2017.

Le 2 Novembre, la WBA a finalement accepté de sanctionner un combat pour leur super titre à condition que Joshua défait Eric Molina, en Décembre 2016.

Le 10 Décembre, immédiatement après que Joshua a défait Molina, au Manchester Arena, Klitschko été invité par Hearn à entrer dans le ring.

Il fut annoncé que Klitschko et Joshua allaient s’affronter pour les titres mondiaux WBA (Super), IBF, vacant IBO, au Wembley Stadium, à Londres, le 29 Avril 2017.

Le président de la WBA, Gilberto Jesus Mendoza, a confirmé que le gagnant de ce choc allait devoir affronter le challenger obligatoire, le Cubain Luis Ortiz, à son combat suivant, avec une date limite fixée après le combat d’unification.

Une journée plus tard, l’IBF a annoncé que le gagnant devait faire face à leur challenger obligatoire, Kubrat Pulev.

Dû au conflit lié à l’obligation de combattre le challenger obligatoire de leur organisation (WBA et IBF), il y avait lieu de croire que soit Joshua ou Klitschko allait devoir laisser vacant un titre.

En Janvier 2017, Eddie Hearn a annoncé que plus de 80 000 tickets ont été vendus, un nouveau record au box office, éclipsant le rematch Carl Froch vs. George Groves 2.

Hearn a fait une demande afin qu’il y ait la vente de 5 000 tickets additionnels.

Lors de la pesée officielle, Klitschko a affiché un poids de 240 ¼ lbs (son poids le plus bas affiché depuis 2009), et Joshua un poids de 250 lbs.

Devant une foule record de 90 000 spectateurs, Joshua a remporté le combat par TKO, dans un affrontement dramatique où les deux boxeurs ont tout donné :

  • Au 1er round, les deux boxeurs ont combattu prudemment.
  • Au 5e assaut, Joshua a débuté le round en force en lançant une rafale de coups, forçant Klitschko à rejoindre le tapis.
  • Un Klitschko furieux et déchaîné s’est relevé et il a dominé Joshua durant le reste du round, avant d’enregistrer knockdown, au 6e round, en plaçant une dure main droite.
  • Lors des quelques rounds qui ont suivi, les deux boxeurs ont à nouveau boxé prudemment, jusqu’au moment un Joshua revigoré a attaqué Klistchko, au 11e round, en touchant l’Ukrainien avec un puissant uppercut sur le côté droit du visage de Klitschko ; et ceci allait être le début de la fin pour Klitschko.
  • Joshua a alors enchaîné une série de coups qui ont envoyé son opposant sur le canevas.
  • Klitschko s’est relevé encore mais Joshua a par le suite enregistré un deuxième knockdown dans le round à l’aide d’une combinaison de sept coups qui s’est terminée par un crochet de gauche.
  • Quelques moments plus tard, Joshua a tenté d’achever Klitschko en lançant quelques swings et il est parvenu à faire retraiter Klitschko dans les câbles où il a lancé une rafale de coups que Klitschko ne puisse offrir une réplique.
  • L’arbitre a alors convenu que Klistchko n’arrivait plus à se défendre et il a stoppé le combat.
  • Au moment de l’arrêt, Joshua était en avance sur deux cartes des juges avec des pointages de 96-93 et 95-93, alors que le troisième juge avait Klitschko en avance 95-93.
  • Le Compubox a montré que Joshua a touché la cible avec 107 de ses 355 coups lancés (30.1 %), et Klitschko a placé sur la cible 94 de ses 256 coups lancés (36.7 %).

Dans une interview d’après-combat, Klitschko a parlé à propos de la clause de rematch, mais il n’a pas donné d’indication à savoir s’il allait oui ou non l’activée :

« Bien sûr, nous avons un rematch dans le contrat. Il me faut analyser et voir ce qui est arrivé. J’avais espéré avoir les mains lever, mais je le félicite. Il s’est relevé, il est revenu en force, et il a gagné les titres. »

Dans la conférence de presse après le combat, Joshua a dit qu’il ne verrait aucun problème à disputer un autre combat avec Klitschko :

« Je ne vois pas d’inconvénients à propos de le combattre à nouveau, s’il veut le rematch. J’ai beaucoup de respect à l’endroit de Wladimir du fait qu’il a défié les jeunes lions de la division. Tout dépend de lui. Je ne vois pas d’inconvénients. Pour autant que Rob approuve cela, c’est me convient. »

Eddie Hearn a dit que le prochain combat de Joshua allait probablement avoir lieu à la fin de l’année, possiblement au Principality Stadium, à Cardiff.

Le combat a été vu en moyenne par 659 000 téléspectateurs aux États-Unis. Il a été diffusé live et le combat a débuté aux alentours de 5 p.m./2 p.m. PT.

Le canal de TV Allemand, RTL, a annoncé que le combat a été vu en moyenne par 10.43 millions de téléspectateurs. 

L’ensemble de la carte a été vue en moyenne par 9.59 millions de téléspectateurs. C’est donc plus que les 8.91 millions de téléspectateurs qui ont regardé le combat Klitschko vs. Fury, en 2015, mais moins que le combat Klitschko vs. Wach, en 2012, qui a été regardé par 11 millions de téléspectateurs, et Klitschko vs. Haye vu par plus de 16 millions de téléspectateurs.

Le 7 Juin 2017, l’IBF a accordé à Joshua une exception pour lui afin qu’il puisse disputer un rematch avec Klitschko au lieu de combattre le challenger obligatoire, Kubrat Pulev.

À ce moment, il n’a pas été dit que le rematch aurait lieu. Klitschko a dit avoir besoin de temps pour revoir la situation avant d’accepter un rematch.

Il n’y avait seulement eu quelques semaines d’écoulées après le combat, lorsque Eddie Hearn a envoyé un document à l’IBF pour demander une exception pour une défense obligatoire. L’IBF a expliqué que le rematch devait avoir lieu pas plus tard que le 2 Décembre 2017, et que le gagnant devait faire face à Pulev lors de son combat suivant sans exceptions.

Le 11 Juillet 2017, Eddie Hearn s’est rendu aux États-Unis afin d’obtenir une licence de boxe au Nevada pour faire la promotion et aussi pour explorer des sites potentiels à Las Vegas dont le MGM.

Hearn a fait le voyage pour se rendre au T-Mobile Arena.

Quoique le Nigéria, Dubai et la Chine ont fait partie des discussions, Hearn a dit avoir à l’idée de faire le combat à Las Vegas. Hearn a dit via Sky Sports :

« Nous avons rencontré Richard Sturm et l’équipe au MGM, à Las Vegas, hier, et nous avons fait une tournée au T-Mobile Arena, un lieu très impressionnant. Il y a un énorme désir des deux côtés à propos de tenir le rematch à cet endroit et nous allons approfondir les discussions la semaine prochaine pour voir si cela peut devenir une réalité. Stephen Espinoza de Showtime a dit qu’une entente pouvait être conclue rapidement alors que nous sommes impatients d’accueillir Joshua qui a un contrat avec Showtime pour combattre aux États-Unis. »

« Ce n’est pas un secret que nous désirons l’amener ici et certainement cela serait un combat phénoménal. Cela serait le plus gros combat chez les lourds à Vegas depuis plusieurs décennies, alors nous aimerions tenir le combat. »

Le 25 Juillet, Hearn a inscrit que le rematch allait avoir lieu, le 11 Novembre 2017, au T-Mobile Arena. Il a été rapporté que le combat pourrait être à l’affiche sur pay-per-view, aux États-Unis.

Wladimir Klitschko se retire définitivement du ring

Le 3 Août 2017, Klitschko a annoncé officiellement sur son siteweb via les médias sociaux son retrait de la boxe. Il a ainsi bouclé sa carrière professionnelle en montrant une fiche de 64 victoires en 69 combats, dont 53 knockouts.

Au total, il a disputé 29 combats de championnat du monde.

Son héritage

Durant le règne de Klitschko en tant que champion du monde des lourds, ses combats ont régulièrement attiré entre 300 millions et 500 millions de téléspectateurs à travers le monde. Klitschko a été nommé à de multiples reprises parmi les 100 athlètes les mieux payés dans le monde par Forbes avec des revenus annuels estimé entre 20 millions $ et 30 millions $ entre 2012 et 2017.

En somme, Klitschko aurait touché dans sa carrière entre 200 millions $ et 250 millions $.

Bien connu pour ses actes de charité et de philanthrope, Wladimir est seulement l’un des 15 actuels ou anciens athlètes vivants ayant été nommé UNESCO Champions for Sport.

En Ukraine, les combats de boxe impliquant l’un des frères Klitschko ont régulièrement attiré entre 10 millions et 20 millions de téléspectateurs ; les combats de Wladimir contre David Haye et Alexander Povetkin ont généré des chiffres encore plus élevés en termes d’audience attirant 21 et 23 millions de téléspectateurs respectivement.

Wladimir a été nommé de multiples fois parmi les 100 personnes les plus influentes en Ukraine par Korrespondent.

Forbes a nommé Klitschko comme la célébrité la plus populaire en Ukraine, en 2015, et il a été classé deuxième et troisième en 2012 et 2013 respectivement.

En 2017, Wladimir a reçu comme honneur the Order of Liberty, le plus grand honneur Ukrainien décerné à une personne de n’importe quelle nationalité, pour ses accomplissements dans les sports et pour sa contribution économique, scientifique et développement culturelle en Ukraine.

Les Klitschko ont aussi été considérés comme de grandes stars en Allemagne.

Selon DW, une étude faite pas plus tard qu’en 2011 a montré que 99 % des gens en Allemagne pouvaient reconnaître les frères Klitschko.

Une étude similaire menée par TNS pour the Horizont Sport Business, en 2013, a montré que 91.7 % des Allemands pouvaient reconnaître Wladimir Klitschko, faisant de lui le quatrième athlète le plus reconnu de tous les temps en Allemagne.

Douze de ses combats ont généré au-delà de 10 millions de téléspectateurs, et sa défense de son titre mondial face à Eddie Chambers, en Mars 2010, a attiré un plus grand nombre de téléspectateurs sur RTL que le retour en Formule 1 de la légende Michael Schumacher.

Durant sa carrière, Wladimir a défait 23 boxeurs pour le titre de championnat du monde des lourds, brisant le record qui a appartenu à Joe Louis durant 66 années. Klitschko détient plusieurs records historiques, incluant le plus long règne combiné de l’histoire en tant que champion du monde avec 4 383 jours (12 années), le fait d’avoir battu le plus d’opposants et d’avoir remporté le plus de combats pour un titre mondial des lourds depuis l’expansion internationale du titre mondial des lourds en boxe, avec 23 et 25 respectivement ; le plus de victoires dans des combats d’unification et le plus long règne de l’histoire en tant que champion unifié pour un boxeur professionnel avec 15 combats de championnat et 14 défenses consécutives respectivement ; a le deuxième plus haut total de défenses de titre chez les lourds avec 23 derrière Joe Louis (25) et devant Larry Holmes (20) et Muhammad Ali (19). Klitschko a combattu dans 29 combats de championnat du monde, plus que n’importe autre boxeur dans l’histoire.

Klitschko détient aussi le record pour le plus de victoires et de défenses de titre dans des duels d’unification ou de championnats incontestés dans l’histoire des sports de combats en tant que professionnel (boxe et arts martiaux mixtes combinés). En 2021, Klitschko a été intronisé à l’International Boxing Hall of Fame, ayant été élu avec Miguel Cotto et James Toney par une groupe constitué d’environ 200 historiens de boxe internationale.