Biographie

Vitali Volodymyrovych Klitschko, né le 19 Juillet 1971, est un ancien boxeur professionnel et politicien Ukrainien. Il est actuellement le maire de Kiev ainsi que la tête dirigeante et chef de l’administration municipale de Kiev, ayant occupé les deux fonctions depuis Juin 2014.

Vitali est un ancien leader du groupe parlementaire the Petro Poroshenko Bloc, et un ancien membre du Parlement Ukrainien. Il s’est impliqué dans la politique Ukrainienne depuis 2005 et il a combiné ceci avec sa carrière de boxeur professionnel jusqu’à son retrait du sport en 2013.

En tant que boxeur, Vitali Klitschko est devenu trois fois champion du monde des lourds.

Il a eu le 2e plus long règne de tous les temps en tant que champion WBC, et le 5e plus long règne de l’histoire comme champion en termes de durée avec 2 735 jours.

Vitali a détenu le titre WBO de 1999 à 2000, le titre Ring Magazine de 2004 à 2005, et deux fois le titre WBC, en 2004 et entre 2008 et 2013.

En 2011, Vitali et son frère Wladimir sont entrés dans le livre Guinness des records pour avoir obtenu le plus de victoires dans des combats de championnat du monde avec 30 à ce moment, et maintenant 40.

Du haut de ses 2.01 mètres (6 pieds 7 pouces), Klitschko, qui se présentait à ses combats en montrant un poids approximatif de 250 lbs, était réputé pour dominer de manière exceptionnelle au bout de ses poings ses rivaux.

En plus de posséder un très bon menton, avec un pourcentage de knockout de 87%, Vitali détient le troisième plus haut ratio de knockout parmi tous les champions de lourds dans l’histoire de la boxe, n’étant devancé que par Deontay Wilder et Rocky Marciano.

Vitali a défait deux champions du monde (Herbie Hide et Samuel Peter) et cinq ex-champion du monde (Orlin Norris, Corrie Sanders, Juan Carlos Gomez, Shannon Briggs et Tomasz Adamek).

À l’âge de 42 ans, Vitali était toujours le champion du monde WBC lorsqu’il a finalement annoncé son retrait de la boxe, en Décembre 2013.

Ses deux seules défaites sont survenues dû à une blessure à l’épaule et à une profonde coupure à l’œil ; les deux défaites ayant été comptabilisées comme des arrêts plutôt que véritables knockouts. Dans ces deux combats, Vitali était en avance sur les cartes de pointage des juges.

Klitschko a été classé par BoxRec parmi les 10 meilleurs poids lourds, ayant été classé comme le #1, en 2004.

Vitali est l’un des neuf boxeurs à avoir défait au moins 10 différents combattants pour le titre mondial des lourds.

Vitali a défait 15 boxeurs pour le titre mondial des lourds, partageant le 5e rang avec Lennox Lewis.

Il est le seul boxeur poids lourd à avoir régné en tant que champion du monde durant trois décennies différentes.

Avec Oliver McCall et Nikolai Valuev, il est aussi le seul champion du monde des lourds à n’avoir jamais subi un knockdown dans un combat.

Klitschko et George Foreman sont les seuls boxeurs poids lourds de l’histoire à avoir défendu un titre mondial après avoir atteint l’âge de 40 ans.

En étant devenu le premier boxeur professionnel à avoir détenu un diplôme de PhD, et en lien avec sa puissance de frappe, Klitschko s’est donné le surnom de « Dr. Ironfist ».

Son jeune frère, Wladimir, est un ex-champion du monde unifié des lourds.

De 2006 à 2015, Vitali et Wladimir ont dominé la division des lourds ; une période typiquement connue sous le nom de « Klitschko Era » de la division.

Klitschko a été nommé des multiples fois parmi les 100 personnes les plus influentes en Ukraine.

Klitschko a formellement débuté sa carrière politique en 2006, lorsqu’il a terminé deuxième dans la course à la mairie.

En 2010, Klitschko a fondé le parti Ukrainian Democratic Alliance of Reform (UDAR), et il a été élu au parlement pour ce parti, en 2012.

Klitschko a été un leader des manifestations pro-Européennes de 2013-2014, à la suite de la destitution du président Viktor Yushchenko, avant de d’appuyer Petro Poroshenko.

Klitschko a été tête de liste du Bloc Petro Poroshenko, mais il a abandonné son siège parlementaire afin de demeurer maire de Kiev.

Il a été élu maire de Kiev, le 25 Mai 2014, et il a été réélu maire, le 15 Novembre 2015.

En Mai 2019, Klitschko a relancé son parti UDAR, et il a quitté le Bloc Petro Poroshenko. Il avait simultanément annoncé le parti UDAR allait prendre part aux élection parlementaire de 2019 indépendamment. Le parti UKAR a cependant échoué en ne remportant aucuns sièges.

Sa carrière amateur

Originairement, alors que le karaté et le kickboxing étaient interdits en Union Soviétique, et que la boxe amateur était l’un des cinq sports de combat sanctionné et à la disposition du grand public.

Vitali s’est donc adonné à la boxe, étant entraîné par l’ex-boxeur Soviétique, médaillé de bronze des championnats mondiaux de 1074, Anatoliy Klimanov, un entraîneur en chef du CSKA Kyiv Sports Club.

Une fois que l’interdiction a été levée, et que les Soviétiques ont réuni leur équipe de kickboxing, Klistchko est devenu leur membre :

  • Vitali a compétitionné simultanément en boxe amateur, en kickboxing, en karaté, obtenant du grand succès dans tous les sports de combat auxquels il a œuvré.

Fiche amateur de boxe : 195 victoires, 15 défaites

Fiche en kickboxing : 34 victoires (22 knockouts), 2 défaites (2 knockouts)

Klitschko a été six fois champion du monde en kickboxing (remportant deux fois les championnats mondiaux amateur et quatre tournois de championnats professionnels).

En 1996, Vitali a mis un terme à sa carrière amateur de boxe et il a tourné professionnel, signant avec la firme Allemande Universum Box-Promotion (UBP)

Vitali Klistchko écarté des Jeux Olympiques de 1996

En tant que boxeur amateur, Vitali a remporté le championnat des poids super-lourds lors des tout premiers Jeux Mondiaux Militaires, tenus en Italie, en 1995.

Au cours de la même année, Klitschko a remporté la médaille d’argent aux Championnats mondiaux, à Berlin, en Allemagne, où il a été défait par le Russe Alexei Lezin, en finale.

Dans son autobiographie publiée en Allemagne, en 2004, Vitali a révélé qu’il a testé positif pour des stéroïdes interdits, en 1996 :

  • Il a attribué la présence de cette drogue dans son sang à un traitement pour sa jambe blessée, mais il a été écarté de l’équipe de boxe Ukrainienne et il n’a pu participer aux Jeux Olympiques de 1996, à Atlanta.
  • Son frère Wladimir est passé des poids lourds aux poids super-lourds afin de prendre sa place dans l’équipe et il a remporté la médaille d’or.

Vitali a bouclé sa carrière dans les rangs amateurs en montrant une fiche de 195-15 avec 80 knockouts.

Sa carrière professionnelle

Vitali Klitschko a débuté sa carrière professionnelle de boxe en 1996, remportant ses 24 premiers combats soit en enregistrant des knockouts expéditifs ou des knockouts techniques.

Lui et son frère Wladimir ont signé avec la firme de promotion Allemande Universum :

  • Alors que les deux frères détenaient des PhDs tant en étant multilingues, leur façon de s’exprimer de manière articulée et leur personnalité raffinée ont fait d’eux des individus très populaires lorsqu’ils se sont joints à l’Allemagne et Universum.
  • À ce moment, ils sont devenus des célébrités nationales dans leur pays adoptif.

Champion du monde WBO des lourds

À son 25e combat pro, le 26 Juin 1999, Klitschko a remporté le titre mondial WBO des lourds qu’il a ravi au Britannique, Herbie Hide (31-1-0), défait par knockout, au 2e round.

Vitali a défendu avec succès son titre à deux reprises :

  • Il a défait Ed Mahone (21-0-2) par knockout, au 3e round, et il a battu Obed Sullivan (34-5-1) qui s’est retiré du combat après le 9e round.

Vitali Klitschko vs. Chris Byrd : Il perd son titre

En Avril 2000, Klitschko était alors invaincu et une étoile montante dans la division des lourds, en ayant tous ses 27 combats par knockout. Le 1er Avril 2000, Klitschko a eu à effectuer une troisième défense de titre versus l’Américain Chris Byrd (30-1-0) qui avait été désigné sur le tard comme remplaçant :

  • Byrd a boxé de manière à être une cible difficile à atteindre et il a tenté de neutraliser l’offensive de Klitschko en boxant de manière imprévisible.
  • Klitschko a remporté la plupart des rounds et il était en avance aux points sur les cartes des juges lorsqu’il a subi une sérieuse blessure à l’épaule.
  • Après le 9e round, Klitschko a avisé son coin qu’il avait une douleur à l’épaule et il a lancé la serviette. Klitschko a alors subi sa première défaite en carrière et il a permis à Byrd de remporter le combat par RTD (Referee technical decision).
  • Vitali, qui fut diagnostiqué comme ayant une déchirure à la coiffe des rotateurs, a fait grandement l’objet de critiques pour avoir quitté dans le combat.

Klitschko a cependant rebondi après sa défaite face à Byrd en alignant cinq victoires, se méritant ainsi un combat pour le titre mondial WBC détenu par le champion Lennox Lewis.

Le combat entre Lewis et Vitali Klitschko devait se tenir, en Décembre 2003, et Klitschko avait signé pour disputer un combat préparatoire, le 21 Juin 2003, en sous carte du combat de Lewis vs. Kirk Johnson pour le titre IBO, alors que le titre WBC n’ont pas sanctionné le combat pour leur titre.

Johnson, cependant, s’est retiré du combat dû à une blessure et Klitschko, du fait qu’il s’entraînait pour disputer un combat lors de la même journée, a pris le combat dans un court préavis.

Immédiatement après qu’il eut accepté, le WBC a décidé de sanctionner le combat comme un match pour le titre, et le titre The Ring de Lewis de même que le titre linéaire ont aussi été mis à l’enjeu.

Vitali Klitschko vs. Lennox Lewis

Vitali a finalement affronté Lennox Lewis (40-2-1), le 21 Juin 2003, au Staples Center, à Los Angeles pour les titres WBC et IBO des lourds :

  • Klitschko qui était vu négligé à 4-1 a dominé tôt dans le combat en portant de durs coups. Il a ébranlé Lewis, au 2e round, en portant deux mains droites qui causé une coupure sous l’œil gauche de Lewis.
  • Au 3e round, Lewis a touché la cible avec une dure main droite qui a ouvert une profonde coupure au-dessus de l’œil gauche de Vitali.
  • Avant le 7e round, le docteur présent ringside a inspecté la blessure et il a estimé que la coupure était assez sérieuse pour qu’il subisse de sérieux dommages à l’œil advenant que Klitschko soit à nouveau frappé à l’œil, et le docteur a demandé l’arrêt du combat malgré le fait que Klitschko a insisté pour continuer.
  • Klitschko était en avance sur les trois cartes de pointage des juges (58-56) au moment de l’arrêt du combat, mais puisque la blessure a résulté d’une frappe de Lewis, Lewis a remporté le combat par knockout technique.

Les négociations pour un rematch ciblé pour le 6 Décembre ont débuté.

Après l’échec dans les négociations, Klitschko a défait Kirk Johnson (34-1-1) dans un combat éliminatoire du WBC, tenu le 6 Décembre, ce qui a mis la table pour un rematch obligatoire avec Lewis.

En Janvier 2004, l’organisation du WBC a annoncé leur intention de dépouiller Lewis du titre mondial advenant que Lewis ne signe pas le contrat pour le rematch avec Klitschko avant la date limite du 15 Mars.

Peu de temps après, Lewis a annoncé son retrait de la boxe et il a laissé vacant le titre.

Durant plusieurs années après ce combat, Klitschko a continué de mettre au défi Lewis de l’affronter malgré le fait que Lewis s’est retiré su sport depuis 2004.

À cette époque, les frères Klistchko ont quitté Hambourg, en Allemagne, pour s’installer à Los Angeles. En Janvier 2004, les frères ont avisé Universum qu’ils n’allaient pas resigner avec l’organisation une fois l’expiration de leurs contrats, en Avril :

  • Universum a poursuivi les frères, disant que leurs récentes blessures ont pour effet d’entraîner l’application de la clause les obligeants à rester liés avec l’organisation après Avril.
  • La poursuite a ultimement été résolue en faveur des Klitschko, en Novembre 2009.

Vitali champion WBC et The Ring des lourds

Klitschko a fait face au boxeur Sud-Africain, Corrie Sanders (39-2-0), le 24 Avril 2004, au Staples Center, à Los Angles, pour le titre de championnat WBC des lourds et The Ring qui ont été laissés vacant par Lewis. Sanders avait vaincu son jeune frère par TKO, au 2e round, le 8 Mars 2003 :

  • Klitschko a encaissé une lourde frappe, au 1er round, par Sanders et il a presque subi un knockdown à la fin du round.
  • Mais en utilisant ses habiletés avec le haut du corps tout en faisant preuve de précision au chapitre des coups lancés, Vitali a finalement eu le dessus sur Sanders, forçant ainsi l’arbitre Jon Schorle à stopper le combat lors du 8e round.
  • Klitschko a placé 60% de ses coups de puissance sur la cible.

Vitali Klitschko vs. Danny Williams

Klistchko a défendu pour la première fois son titre WBC face au boxeur Britannique Danny Williams (32-3-0), le 11 Décembre 2004, au Mandalay Resort & Casino, à Las Vegas. Williams avait soudainement obtenu de la visibilité après avoir vaincu Mike Tyson par KO, au 4e round :

  • Klitschko a enregistré un knockout technique sur Williams, au 8e round, alors qu’il portait une culotte orange pour supporter le mouvement d’opposition du président Ukrainien.
  • Klitschko a envoyé Williams au tapis au 1er, 3e, 7e, et 8 rounds avant que l’arbitre ne stoppe le combat.

Immédiatement après le combat, Klitschko a dédié cette victoire à la démocratie dans son pays natale d’Ukraine et aussi à l’endroit du candidat à la présidentielle d’Ukraine, Viktor Yushchenko, qu’il a supporté, le 26 Décembre 2004.

2005-2007 : Klitschko se retire de la boxe

Le 9 Novembre 2005, Vitali a annoncé son retrait de la boxe professionnelle et il a laissé le titre vacant.

Vitali s’était entraîné pour combattre Hasim Rahman. Cependant neuf jours avant le combat, Klitschko s’est blessé à sa jambe alors qu’il faisait du sparring :

  • Il a déchiré son ligament cruciforme antérieur qui a nécessité une chirurgie pour guérir en l’espace d’une année, et la carrière de Vitali s’est retrouvée en péril.

En sachant qu’il ne pouvait défendre son titre, Vitali s’est retiré. Le WBC a été reconnaissant à l’endroit de Vitali.

À d’autres occasions, Vitali a dit éprouver à la fois des regrets pour avoir soudainement subi une accumulation de blessure, et aussi un désir de quitter le sport alors qu’il est toujours au top, disant avoir des aspirations politiques dans son pays en Ukraine.

Suite à son retrait, le WBC a conféré à Vitali le statut de « champion émérite » qui lui assurait de demeurer aspirant obligatoire si de dernier décidait d’effectuer un retour.

Deuxième titre de championnat WBC des lourds

Vitali Klitschko vs. Samuel Peter

Le 3 Août 2008, le WBC a donné à Klitschko une chance de reprendre son titre WBC des lourds. Après le retrait de Vitali, son jeune frère a établi sa dominance dans la division, remportant deux des quatre titres mondiaux disponibles.

Le champion WBC était alors le Nigérien Samuel Peter (qui avait perdu aux points face à Wladimir dans un excitant combat en 2005).

À ce moment, Vitali a su tirer avantage de son statut de champion émérite et il a obtenu un combat avec Peter (30-1-0). Le combat a été cédulé pour le 11 Octobre 2008, au O2 World, à Berlin. Ce fut l’un des combats chez les lourds les plus attendus au cours de ces dernières années :

  • Klitschko a intimidé Peter, dès le 1er round, et il a ébranlé le Nigérien en portant avec précision des coups de puissance.
  • Klitschko a poursuivi sa domination sur Peter avec son jab de la gauche efficace et il a pris le contrôle du combat en demeurant au centre du ring.
  • Pendant 8 rounds, Klitschko a complétement démoli et surclassé le jeune champion.
  • Après le 8e round, Peter est demeuré sur son tabouret, a secoué la tête et a demandé à ce que le combat soit arrêté.
  • Avec cette victoire obtenue sur Samuel Peter, Vitali est devenu l’un des rares boxeurs à avoir détenu une version d’un titre mondial des lourds à trois reprises : WBO (1999-2000), WBC (2004-2005), et WBC (2008-2012).

Vitali Klitschko vs. Juan Carlos Gomez

Le 21 Mars 2009, Klitschko a défait Juan Carlos Gomez (44-1-0), par TKO, au 9e round :

  • Gomez a tenté d’utiliser ses mouvements pour offrir une résistance à Klitschko, mais il a semblé incapable de résister vis-à-vis la puissance et la force physique de Vitali.
  • Alors que les rounds ont défilé, Klitschko a commencé à s’imposer de plus en plus face à Gomez. Gomez est devenu sur ses gardes constatant la puissance de Klitschko et il a aussi commencé à être épuisé physiquement.
  • Au 7e round, Klitschko a pris le contrôle total du combat, alors que Gomez a visité le tapis touché par une dure main droite de Klitschko.
  • Le duel s’est finalement terminé au 9e round, alors que Gomez était visiblement incapable de résister aux charges de Klitschko.

Vitali Klitschko vs. Chris Arreola

Le 26 Septembre 2009, Klitschko a obtenu une victoire par TKO sur l’Américain Chris Arreola (27-0-0), au Staples Center, à Los Angeles, lorsque l’entraîneur de Arreola, Henry Ramirez, a demandé à l’arbitre de stopper le combat :

  • Arreola était considéré à ce moment comme l’un des plus durs puncheurs de la division.
  • Cependant, Klitschko a maintenu Arreola à distance avec son jab de la gauche et il l’a atteint presque comme il le voulait avec sa main droite.
  • Arreola a été influencé par le combat de Samuel Peter face à Vitali, en 2008, au cours duquel Peter a tenté de le boxer à distance. Il a par conséquent appliqué une pression constante sur Klitschko de manière à lui imposer un haut tempo.
  • Malgré tous ses efforts, le combat est rapidement devenu à sens unique.
  • Klitschko a constamment montré qu’il était plus rapide, plus affuté, et beaucoup plus technique que Arreola.

Vitali Klitschko vs. Kevin Johnson

Le 12 Décembre 2009, Klitschko a défait l’Américain Kevin Johnson (22-0-1) par décision unanime, remportant presque tous les rounds :

  • Johnson, un artisan de la défensive, a tenté de neutraliser la force de Klitschko avec se servant des angles tout en bougeant le haut du corps.
  • Quoiqu’il eût prouvé qu’il était dur à atteindre, Johnson s’est fait quelque peu timide en attaque.
  • Après le combat face à Johnson, le camp de Klitschko a alors amorcé les négociations pour un potentiel combat avec l’ex-champion WBA, Nikolai Valuev, mais le match n’est pas matérialisé dû à des désaccords économiques.

Vitali Klitschko vs. Albert Sosnowski

  • Le 29 Mars 2010, Klitschko a défait l’aspirant des lourds Polonais, Albert Sosnowski (45-2-1), au Veltins Arena, à Gelsenkirchen, en Allemagne.
  • Sosnowski a subi un knockdown, touché par une main droite, au 10e round, ce qui a incité l’arbitre Jay Nady à mettre immédiatement fin au combat.
  • Klitschko a affiché un poids de 112 kg (247 lbs), tandis que Sosnowski a fait osciller le pèse-personne à 110 kg (240 lbs).
  • Cette défense optionnelle du titre WBC de Klitschko fut sa quatrième. Sosnowski occupait la position d’aspirant #1 au titre des lourds du WBC avant ce combat.

Vitali Klitschko vs. Shannon Briggs

Le 17 Août 2010, il fut annoncé que Klitschko allait défendre son titre WBC face à l’Américain Shannon Briggs (51-5-1), le 16 Octobre 2010, au O2 World Arena, à Altona, en Allemagne :

  • Klitschko a complètement démoli son challenger en bénéficiant de sa vitesse des mains supérieure.
  • Briggs a eu beaucoup de difficultés à atteindre la cible alors que Klitschko a remporté les rounds décisivement.
  • Après quelques rounds de passé, Briggs a subi une dure raclée qui lui a causé de sérieux dommages au visage.
  • En considérant la leçon de boxe qu’il a reçu, il y a eu quelques affirmations comme quoi l’arbitre aurait dû stopper le combat durant les derniers rounds.
  • Klitschko a conservé sa ceinture alors que les juges ont remis des pointages officiels de 120-107, 120-107 et 120-105.

Durant une interview d’après-combat, le boxeur Américain Briggs a déclaré :

« J’ai combattu George Foreman, j’ai combattu Lennox Lewis, et Vitali est le meilleur. »

Alors que Klitschko n’a pas enregistré de knockdown face à Briggs, ce dernier s’est effondré après le combat et il a été hospitalisé après avoir subi de multiples fractures et une déchirure au biceps.

Vitali Klitschko vs. Odlanier Solis

La défense de titre suivante de Klitschko a été contre le challenger Cubain Odlanier Solis (17-0-0). Le combat devait être cédulé pour le mois de Mars 2011. Le 11 Janvier, il a été officiellement confirmé que le combat entre Klitschko et Solis allait avoir lieu le 19 Mars 2011, à Cologne, en Allemagne :

  • Le combat a duré moins d’un round, alors qu’une main droite portée sur la tempe de Solis qui s’est tordu la cheville lorsque ses jambes ont vacillé.
  • Klitschko a remporté le combat par KO. Vitali aurait touché 15 millions $ pour ce combat.

Vitali Klitschko vs. Tomasz Adamek

À l’âge de 40 ans, Klitschko a conservé sa couronne WBC des lourds contre Tomasz Adamek (44-1-0), le 10 Septembre 2011, au Pologne :

  • Vitali a remporté le duel par TKO, au 10e round, dans ce qui fut le premier combat de l’histoire sur PPV en Pologne.
  • L’arbitre a stoppé le combat après que Adamek a été puni par des frappes, et il a été vaincu par mise hors de combats alors qu’il n’était plus capable de se défendre lui-même.

Après avoir célébré ses 41 ans, le 19 Juillet 2012, Klitschko est devenu l’un des plus vieux champions des lourds de l’histoire.

Malgré le fait qu’il est demeuré à l’écart du ring durant quatre années, Klitschko a prouvé que sa boxe était remarquablement efficace et qu’il demeurait toujours une force dominante chez les lourds.

Aux côtés de son frère Wladimir, Vitali a aussi combattu avec pour ambition de pouvoir réunir ensemble tous les quatre titres mondiaux des lourds :

  • Une ambition qu’il a réalisée, le 2 Juillet 2011, lorsque son frère Wladimir a défait David Haye, remportant ainsi la ceinture WBA de la division reine.

En Janvier 2012, Vitali a été désigné le Combattant de l’Année par le WBC pour l’année 2011. Klitschko était en négociation pour un possible combat avec l’ancien champion WBA, David Haye, le 3 Mars 2021.

Après que Wladimir Klitschko eut cancellé son combat avec le Français Jean-Marc Mormeck, il a été dit que Klitschko devait probablement combattre, le 25 Février 2012. Des sources en Allemagne ont rapporté qu’il allait probablement combattre l’aspirant des lourds, Dereck Chisora, le 18 Février 2012, au Olympiahalle, à Munich, en Allemagne.

Vitali Klitschko vs. Dereck Chisora

Il a été confirmé, le 12 Décembre 2011, que le Britannique Dereck Chisora (15-2-0) allait être le prochain opposant de Vitali. Klitschko a conservé son titre WBC alors imposant sa dominance sur le Britannique, à Munich :

  • Avant le combat, alors que la tension entre les deux boxeurs les deux palpable à la pesée, Chisora a donné une gifle à Klitschko causant une marque rouge sur le côté gauche du visage de l’Ukrainien.
  • Le jour suivant, Chisora a craché de l’eau sur la face du frère de Vitali, Wladimir.
  • Vitali a remporté la majorité des rounds en étant discipliné tout en long du combat en se servant des angles et de son jeu de pieds supérieur.
  • Chisora s’est constamment porté vers l’avant tout en cherchant à porter des coups au corps, mais il n’a été incapable de stopper la séquence victorieuse de Klitschko.
  • Les juges du combat en remis des cartes de pointage de 118-110, 118-110, et 119-111.

Le jour suivant, Vitali a dû se rendre à l’hôpital pour vérifier l’état de son épaule, affirmant s’être blessé dans le combat. Un docteur a confirmé qu’il a souffert d’une déchirure des ligaments à son épaule gauche.

Klitschko a dit qu’il a soudainement perdu de la force dans sa main gauche, et qu’il a été forcé d’utiliser uniquement sa main droite.

Klitschko se serait infligé cette blessure, au 2e ou 3e round.

L’entraîneur de Klitschko, Fritz Zdunek a dit croire que ceci fut le même genre de blessure que Klitschko a souffert dans son combat avec Byrd.

À la conférence de presse d’après-combat, une bagarre est survenue entre Haye et Chisora. Après l’altercation, Chisora a mis au défi Haye de l’affronter dans le ring et il a dit : « Je vais abattre David Haye ».

Ses commentaires et actions ont été plus tard désapprouvés par Frank Warren, son promoteur, et Wladimir Klitschko.

Vitali Klitschko vs. Manuel Charr

Le 2 Juillet 2012, il a été annoncé que Vitali allait défendre son titre WBC des lourds, le 8 Septembre 2012, au Olympic Indoor Arena, à Moscou, en Russie. Son opposant pour ce combat fut le futur champion WBA des lourds alors invaincu, Manuel Charr (21-0-0) :

  • Klitschko a été victorieux par TKO, lorsque Charr a été affecté par une coupure résultant de crochet de gauche de l’Ukrainien.

Klitschko devait faire face au Québécois Bermane Stiverne dans une défense obligatoire mais blessé, il a été forcé de se retirer du sport.

Vitali annonce son retrait de la boxe

Le 15 Décembre 2013, Klitschko a tourné la page a décidé de ne plus boxer. Il a obtenu le statut de champion émérite, ce qui signifie que s’il décidait de faire un retour à la boxe, il pouvait combattre aussitôt le champion WBC des lourds. Mais immédiatement après son retrait de la boxe, Vitali a déclaré :

« C’est quelque chose dont je ne peux imaginer actuellement. »

Le titre WBC a donc été laissé vacant et il a plus tard été disputé entre Chris Arreola et Bermane Stiverne. Appeler à commenter sur sa décision, Klitschko a indiqué :

« Mon focus est sur la politique en Ukraine. »

Depuis son retrait de la boxe, il n’a passé que peu de temps à l’entraînement, mais il a été présent dans le coin de son frère pour la majorité de ses combats, notamment lorsqu’il il a eu une altercation avec Anthony Joshua après le duel Anthony Joshua vs. Wladimir Klitschko.

Sa vie personnelle

Le père des Klitschko, Wladimir Rodionovich Klitschko (1947-2011) a été Général de division de l’Armée de l’air Soviétique et un attaché militaire de l’Allemagne de l’Est. Celui-ci a aussi été un des commandants en charge de réduire les effets de la Catastrophe Nucléaire de Tchernobyl, en 1986, et il a par la suite reçu un diagnostic de cancer. Sa mère se nomme Nadezhda Ulyanovna.

Mykola Chynchyn, le président du département principal des enquête du Ministère des Affaires de l’Intérieur durant la présidence de Viktor Yanukovych a accusé Klitschko d’avoir travaillé en tant qu’agent de recouvrement dans les années 1990s pour le chef de la mafia, Viktor Rybalko. Klitschko a nié catégoriquement avoir eu des liens avec Rybalko.

Klitschko est marié avec Natalia Egorova, une ancienne athlète et modèle. Les deux se sont rencontrés à Kiev et ils se sont mariés, le 26 Avril 1996. Ils ont eu ensemble trois enfants : Yegor-Daniel, Elizabeth-Victoria et Max (nommé en mémoire de l’ex-champion du monde des lourds Max Schmeling).

En 1996, Klitschko a gradué de l’Institut Pédagogique Pereyaslav-Khmelnytsky, en Ukraine, il a été accepté dans un programme d’études supérieures au Taras Shevchenko National University of Kyiv.

Le 29 Février 2000, Vitali a présenté sa thèse de doctorat sur le « talent et le sponsoring dans le sport », au « Kyiv University of Physical Science and Sports » et il a fait son PhD en science sportive a été accepté.

Klitschko a vécu durant des années en Allemagne (en plus de résident à Kiev). À ce sujet Vitali a déclaré :

« L’Allemagne m’a adopté, j’aime réellement l’Allemagne, mais je ne suis pas Allemand. »

Vitali et son frère sont de passionnés joueurs d’échecs. Vitali est un ami de l’ex-champion du monde des échecs Vladimir Kramnik et les deux ont joué ensemble, et Kramnik a toujours gagné.

Klitschko a commenté que « le jeu d’échecs est similaire à la boxe ». Il te faut développer une stratégie, et tu dois d’anticiper bien en avance ce que ton opposant va faire. Tu te dois d’être intelligent. Mais quelle est la différence entre les échecs et la boxe ? :

« Aux échecs, personne n’est un expert mais tout le monde joue. En boxe, tout le monde est un expert, mais personne ne combat. »

Vitali et son frère ont aussi été impliqués dans des activités de bienfaisance dédiées pour répondre aux besoins des écoles, églises et enfants.

En 2002, les frères Klitschko ont annoncé avoir accepté de travailler pour l’UNESCO.

Vitali et son frère n’ont jamais combattu l’un contre l’autre dans un combat professionnel, alors que leur mère leur a fait promettre qu’ils n’allaient jamais combattre l’un contre l’autre.