Teofimo Lopez est un gars de principe. Si vous les offensez (lui ou son père et entraîneur), attendez-vous à recevoir le même traitement. C’est la raison pour laquelle, apparemment, le champion unifié des poids légers refuse de donner un rematch à Vasyl Lomachenko.

Lopez (16-0-0, 12 KOs) a créé une onde de choc dans le monde de la boxe lorsqu’il a défait aux points l’Ukrainien Vasyl Lomachenko (14-2-0, 10 KOs) dans leur super-combat d’unification, le 17 Octobre, à Las Vegas. Il y avait beaucoup d’animosité entre les deux camps avant le combat :

« Parce que je vais être une b*te, » a dit Lopez via Fight Hub TV, lorsqu’il a été interrogé à savoir pourquoi il ne considère pas d’accorder un rematch à l’Ukrainien.

« Parce qu’ils ont tous (Team Lomachenko) été des b*tes envers moi et mon père ! »

À part une mauvaise conduite, Lopez a affirmé que si Lomachenko avait réellement voulu un rematch, que ce dernier aurait inséré une clause de rematch dans leur contrat, ce qui n’a pas été fait :

« Il n’a pas voulu insérer une clause de rematch dans notre contrat, » a ajouté Lopez.

« Il y a beaucoup d’autres choses auxquelles je pourrais passer pour un sale mais je ne le suis pas. Je vais regarder dans une autre direction. Je regarde pour de plus grandes et meilleures choses ! »

Lomachenko, pendant ce temps, a divulgué un différent point de vue sur la clause de rematch réfutant les spéculations de Lopez :

« Selon une interview à laquelle a pris part le père de Lopez avant le combat, il a dit que je voulais inclure une clause de rematch puisque j’avais peur de perdre. Alors j’ai dit à mon manager Egis Klimas :

« Je ne me soucie pas s’il y a une clause de rematch donc que je pouvais l’enlever, » a expliqué Lomachenko dans une interview avec SnowQueenLA. »

« Alors après le combat, ils ont dit que ce fut notre côté qui a enlevé la clause … c’est intéressant de voir comment ils tentent de manipuler la situation. »

En gros, Lopez voit Lomachenko comme un chapitre terminé :

« J’en suis rendu à une étape où je dois déterminer de quoi aura l’air mon futur, » a-t-il ajouté.

« Et je ne veux pas avoir l’air d’un « cherrypicker ». Jamais ! Je veux être un fan pour les fans ! Je suis là pour défier n’importe qui puisque c’est ce qui importe réellement ! »