Après avoir perdu sa ceinture de championnat et sa fiche invaincue dans son rematch face à Tyson Fury (30-0-1, 21 KOs), Wilder (42-1-1, 41 KOs) a attribué sa première défaite dû à son costume trop lourd qui a affaibli ses jambes durant sa marche vers le ring, au manque de loyauté de son ex-entraîneur qui a lancé la serviette, et dû aux gants de Fury chargés d’un objet (une allégation qui a été rejetée par le WBC).

À ce sujet, Wilder a déclaré :

« Les gens ne comprennent pas. Ils ne savent pas ce qui s’est produit. Ils ne connaissent pas la vérité ! »

« Comment je gère moi-même la situation ? Je connais l’ultime vérité peu importe si les gens y croient ou non. »

« La clé qui va me mener vers la victoire est d’avoir un esprit violent tout en approchant le combat avec calme. »

« Mon silence est de l’or, c’est la clé pour tout ! C’est pourquoi je n’ai pas parlé à la conférence de presse. Il n’y avait rien à dire. »

« Il y a tellement de personnes qui se sont rangés contre moi. Ils ont vu la preuve mais ils demeurent indifférents. »

« Mon esprit est violent ! »

Wilder a dit à propos de s’être débarrassé de son ancien coach, Mark Breland (qui a mis fin à son combat face à Fury en lançant la serviette) :

« J’ai dû me débarrasser des serpents dans mon équipe et obtenir les services de gens qui m’aiment vraiment. J’ai eu besoin de soldats. »

« Je suis un roi ! Lorsque qu’un roi tombe, il doit établir une stratégie pour se relever. Il n’y a pas de raisons pour se morfondre, pour reculer. Tu dois toi-même te relever et rendre les gens autour de toi plus forts. »