Lorsque Ciryl Gane a mis Derrick Lewis knockout, devenant ainsi le nouveau champion intérim des lourds de l’UFC, il a aussitôt été décidé que le combattant Français va affronter son ancien partenaire d’entraînement Francis Ngannou.

Bien avant que Gane fut considéré comme l’un des meilleurs combattants du sport, il s’exerçait aux cotés de Ngannou dans un établissement de MMA en France sous la tutelle du coach Fernand Lopez.

Lopez avait été le coach de Ngannou au moment où le Camerounais a eu une ascension rapide dans les classements.

Ngannou (16-3) a éventuellement obtenu la chance de disputer un combat pour le titre mondial de l’UFC face à Stipe Miocic, en 2018.

Ngannou a ultimement perdu ce combat dans un duel où il a été largement surclassé, et cela a ainsi mené à la fin de son association avec Lopez.

Le Camerounais a ainsi décidé de quitter le Gym pour s’exercer à temps plein dans le Gym Xtreme Couture, à Las Vegas.

Maintenant avec Gane (10-0) et Ngannou qui sont sur le point de s’affronter, les circonstances du passé sont maintenant en train de ressurgir avec pour but de mousser la promotion d’un éventuel combat entre les deux ex-coéquipier.

Le président de l’UFC Dana White a même dit qu’on ne peut pas imaginer un meilleur scénario que celui qui se dessine, soit un combat d’unification pour les titres des lourds de l’UFC.

Bien sûr, Lopez est devenu l’homme grandement responsable de ce scénario puisque c’est lui qui a développé Ngannou et Gane sous sa tutelle en France.

Suite à la dominante prestation de Gane qui a malmené Lewis, ce qui fait du Français le champion intérim, Lopez a dû clarifier ce malentendu comme quoi il ressentirait de l’amertume à l’endroit de Ngannou à l’approche du combat à venir :

« Je ne sais pas comment expliquer la situation, » a dit Lopez en parlant via MMA Fighting, après l’événement de l’UFC 265.

« Parce que je suis fier qu’il y ait ce combat ! Ce n’est pas quelque chose de négatif pour moi. »

« Pour être honnête avec vous, les gens sont censés trouver leur chemin, trouver leur famille, et se sentir bien quelque part. »

« Si un combattant me demande où est le meilleur Gym, je vais vous répondre que vous allez le savoir. Aussitôt que tu as trouvé ton endroit, tu vas savoir que c’est ton chez toi. »

« Les gens comprennent mal ce que je ressens à l’endroit de Francis. Ils croient que je ne m’entendais plus avec Francis quand il a quitté le Gym, mais ils se trompent réellement. »

Afin de clarifier le situation, Lopez a divulgué en détails le problème existant entre lui et Ngannou en ajoutant qu’il n’y avait pas eu du mauvais sang entre eux, et que d’aucune façon leur séparation l’inciterait à mieux préparer Gane pour leur combat :

« Ceci est la situation … Il y a longtemps, quand Francis est arrivé dans mon Gym et qu’il a commencé à s’entraîner, il s’était fixé deux buts : Être un boxeur professionnel et vivre en Amérique. C’était ses deux rêves, » a expliqué Lopez.

« Francis a toujours eu le rêve de vivre en Amérique. Il a tellement rêvé à cela. Pour lui, vivre en Amérique était le plus gros accomplissement dont tu peux réaliser. »

« Alors quand il a finalement disputé deux, trois combats à l’UFC, il m’a demandé : « Je veux aller aux États-Unis, peux-tu m’aider à réaliser cela ? » » :

« Et j’ai dit : Oui pas de problèmes ! »

« Il a dit : « Vas-tu venir avec moi ? » »

« J’ai dit : Non, je ne peux pas mais je vais t’aider. »

« C’est tout ce que vous devez savoir. Je n’ai pas de problèmes à l’effet que mon gars veuille aller dans un autre Gym, » a ajouté Lopez.

« Les gens ne comprennent vraiment pas mon point de vue. Je n’ai rien contre la décision de Francis. Le problème avec Francis que j’ai en tête maintenant, c’est de savoir reconnaître les gens qui t’ont fait grandir un peu. »