Tyson Fury n’a pas catégoriquement nié que Deontay Wilder puisse être en mesure de modifier complètement son style pour leur troisième combat.

Après tout, Fury a drastiquement changé son propre style dans un laps de temps relativement court avant leur rematch tenu en Février 2020.

Le coach de Fury, Javan « SugarHill » Steward, est l’homme qui a radicalement changé l’approche de son combattant avant que Fury eût à affronter Wilder une deuxième fois. Le colosse poids lourd Britannique a su appliquer les tactiques de son entraîneur à la perfection.

Fury, qui fait 6 pieds 9 pour 270 lbs, a supplanté Wilder en s’imposant physiquement, lui qui a appliqué une pression constante sur l’Américain qui contre toutes attentes a été stoppé il y a de cela 19 mois.

Wilder avait alors été décontenancé par l’approche différente de Fury dans le rematch, un dénouement qui a totalement différé de leur premier combat.

À leur premier choc, Fury et Wilder ont disputé un combat tactique de 12 rounds qui s’est soldé dans la controverse par un verdict nul en Décembre 2018, au Staples Center à Los Angeles.

Par la suite lors de leur rematch tenu près de 15 mois plus tard au MGM Grand Garden Arena, Fury a exécuté une tout autre stratégie en forçant l’action.

Fury, le combattant Britannique invaincu, actuel champion du monde WBC, a mis de la pression sur Wilder, l’envoyant au tapis à deux reprises (au 3e et 5e round), avant de stopper le puncheur Américain au 7e round, lorsque l’ex-assistant entraîneur de Wilder, Mark Breland, a subitement lancé la serviette afin d’éviter que son ancien protégé ne subisse de sérieux dommages.

En considérant que Steward eût implanté une tout autre stratégie en l’espace d’un mois et demi, Fury reconnaît que le nouvel entraîneur de Wilder, Malik Scott, pourrait avoir un impact positif sur son rival puisque les deux ont travaillé ensemble sur une plus longue période en vue de la trilogie, le 9 Octobre, au T-Mobile Arena, à Las Vegas :

« Il ne m’a fallu que 6 semaines pour passer d’un habile contre-attaquant à un agressif puncheur qui vise le KO, » a dit Fury durant une audioconférence, Mercredi.

« En l’espace de 6 semaines avec SugarHill, j’ai totalement changé mon style, mon approche en tant que boxeur. »

« Depuis notre dernier affrontement, Deontay Wilder a eu 16 ou 17 mois pour changer son style. » 

« Je crois qu’il aurait pu obtenir un diplôme universitaire depuis tout ce temps s’il n’avait pas travaillé aussi fort pour changer son style de boxe. »

« Tout le monde peut faire ce qu’il veut dans la vie. Tout le monde peut avoir un plan de match. »

« Mais ce qu’a dit Mike Tyson est 100 % vrai : Dès qu’ils reçoivent des coups au visage, ils réalisent qu’ils se doivent de faire le nécessaire pour survivre. »

« Et c’est cela la boxe. Tout le monde se présente avec un très bon plan de match jusqu’à ce que le moment soit venu de l’appliquer. Et c’est ce que c’est ! »

Wilder a remplacé son entraîneur de longue date, Jay Deas, par Scott peu de temps après avoir subi sa première défaite professionnelle.

La plupart des preneurs aux livres ont établi Fury favori à 3-1 pour vaincre à nouveau Wilder.

ESPN et FOX Sports vont co-diffuser la trilogie entre Fury (30-0-1, 21 KOs) le boxeur natif de Manchester en Angleterre, et Wilder (42-1-1, 41 KOs) qui a vu le jour à Tuscaloosa en Alabama, dans ce qui sera l’événement principal d’une programmation de quatre combats sur pay-per-view (PPV).