La superstar Mexicaine, Saul « Canelo » Alvarez, penche du côté du champion du monde IBF, IBO, WBA, WBO des lourds, Anthony Joshua, pour venir à bout du champion WBC, Tyson Fury, avant la limite.

Il y a des discussions en cours afin de finaliser le combat d’unification entre Joshua (24-1-0, 22 KOs) et Fury (30-0-1, 21 KOs), en 2021.

L’entente pourrait être un pacte de deux combats, avec le premier duel qui devrait avoir lieu en Mai ou Juin, et le rematch, indépendamment de qui sera le vainqueur, avant la fin de la prochaine année.

Canelo croit que Joshua va quitter l’arène avec les cinq titres, après que la superstar Britannique aura mis tous ses efforts pour stopper Fury en fin de combat :

« AJ va gagner en stoppant Fury tard dans le combat ! AJ a cette puissance brute qui va faire en sorte que Fury va se contenter de boxer plutôt que de chercher à le battre. Alors que Joshua aura eu un second souffle dans les derniers rounds du combat, c’est là qu’il va placer une frappe sur Fury qui va le mettre knockout, » a dit Canelo via Sky Sports, selon The Sun.

Le moment et l’enjeu du premier combat à venir entre Joshua et Fury dépend de deux facteurs en jeu.

L’ex-champion du monde incontesté des poids lourds-légers, l’Ukrainien Oleksandr Usyk (18-0-0, 13 KOs), est l’aspirant obligatoire au titre WBO de Joshua.

En ce moment, Usyk refuse d’être mis de côté, lui qui dit vouloir obtenir aussitôt sa chance pour le titre.

Une entente se devra donc d’être résolue pour que Usyk puisse être mis temporairement de côté. Autrement, Joshua pourrait être forcé de laisser vacant son titre WBO pour aller de l’avant et combattre Fury.

Pour sa part, Fury est impliqué dans une bataille judiciaire avec Deontay Wilder.

Fury a stoppé Wilder (42-1-1, 41 KOs), au 7e round, en Février dernier. Wilder a ensuite exercé sa clause de rematch immédiate pour forcer la trilogie. Dû à la pandémie de coronavirus, la trilogie a été reportée à maintes reprises.

Fury et ses gestionnaires croient que la clause de rematch a expiré depuis Octobre dernier. Quant à eux, croyant que la clause de rematch est toujours valide, Wilder et ses gestionnaires ont décidé d’avoir recours à la justice pour forcer dans l’immédiat un troisième combat.