Le champion intérim des lourds, le Français Ciryl Gane (10-0), va chercher à unifier les titres des lourds de l’UFC, alors qu’il va combattre le roi de la division reine, le Camerounais Francis Ngannou, lors de l’événement principal de l’UFC 270 qui sera à l’affiche sur pay-per-view (PPV).

Le super-combat aura lieu le 22 Janvier, au T-Mobile Arena, à Las Vegas dans l’État du Nevada.

Ngannou bien connu sous l’alias « Le Prédateur » fait énormément parler de lui à cause de sa puissance inégalée dans le monde des MMA.

Ngannou (16-3) a brutalement stoppé ses cinq derniers opposants pourtant tous bien aguerris, incluant un knockout obtenu au 2e round sur celui qui était alors champion du monde, Stipe Miocic (20-4), à l’UFC 260, en Mars dernier, dans la « ville du péché » :

« Cela ne me fait pas peur !, » a dit avec insistance Gane via Submission Radio.

« Vous avez bien vu avec Derrick Lewis, c’est un combattant qui a aussi la puissance pour te mettre KO. »

« Derrick Lewis est une bête aussi. Mais ce ne fut pas un problème ! »
« Lorsque tu regardes avec attention ce combat, je suis resté tout de même à l’intérieur malgré le fait qu’il est un puncheur. Ce ne fut pas un problème ! »

« Un poids lourd comme moi peut aussi cogner durement avec un bon transfert de poids. Mais non, ce n’est pas un problème pour moi. Cela ne me fait pas peur ! »

« J’ai réellement confiance en moi-même !, » a ajouté Gane.

« Lorsque j’ai fait mes débuts en Muay Thai, ce fut la même chose puisqu’à chacun de mes combats dans ma carrière, j’ai eu devant moi un rival plus expérimenté que moi. »

« Je peux tirer avantage de mon « fighting IQ » et aussi de mon jeu de pieds. »

« Il (Ngannou) est un athlète aussi, il a des mains vives. Il a un bon cardio aussi. Peut-être pas plus que moi, mais peut-être qu’il est plus lourd que moi ou quelque chose comme ça, mais il est un bon athlète. »

Gane est actuellement vu comme le négligé par les preneurs aux livres avec un cote de +100.