Khamzat Chimaev fait grandement parler de lui présentement.

Chimaev, le populaire combattant Suédois et Tchétchène, a imposé sa domination dans l’Octogone d’une façon sans précédent, montant ainsi en flèche dans le Top 10 des poids mi-moyens de l’UFC après avoir obtenu quatre victoires expéditives.

Qui sera le prochain rival choisi pour affronter « Borz » dans l’Octogone ?

Les avis diffèrent à ce sujet alors que plusieurs croient que son prochain rival sera Gilbert Burns (20-4), tandis que Neil Magny (25-8) cherche lui aussi à obtenir un affrontement avec le lutteur Tchétchène.

Cependant, l’UFC et Dana White sont principalement intéressés d’opposer Chimaev (10-0) face à Nate Diaz (20-13).

Les réactions des médias sociaux liées à ce potentiel combat sont largement négatives, se basant sur le point de vue que l’UFC cherche à « dévaluer » Diaz avant qu’il ne devienne agent libre.

Diaz pourrait probablement terminer sa carrière à l’UFC en subissant une dure défaite face à Chimaev, un rival pouvant lui poser de gros problèmes de par son style.

Robbie Foxx de BarStool Sports est l’un de ceux qui a apporté une résistance auprès de White à propos de ce matchup, et le Président de l’UFC a agressivement dit à ceux-ci de se la fermer.

En particulier, White a nié catégoriquement l’idée qu’il cherche à dévaluer Diaz :

« Ceci n’est pas une dévaluation. J’aime Nate Diaz, » a tout d’abord dit White.

« J’aime Nick et Nate autant que n’importe quel combattant. Tu te retrouves dans une situation, dans ta carrière professionnelle de combattant, où tu dois te demander : « Est-ce que je peux encore faire partie de l’UFC ? » »

« Est-ce que tout le monde sait qu’il a perdu son dernier combat ? Comment va-t-il être dévalué ? Que va-t-il se produire s’il perd contre un autre gars que l’on choisi, va-t-il être dévalué ? Comment est-ce que Khamzat Chimaev va le dévaluer ? »

« Savez-vous à quel point le combat serait énorme … ? »

Fidèle à lui-même, White a profité de l’opportunité pour s’en prendre à ses sceptiques et opposants, rappelant aux auditeurs qu’il est celui qui dirige totalement le show :

« Voici la morale de l’histoire : Tous ces gens sont des p*tains de crétins, et je n’ai aucune idée de quoi ils parlent ! »

« Je suis celui qui dirige la plus grosse business de sports de combat sur la planète terre. Alors fermez vos gueules et laissez-moi faire mon travail ! »