Deontay Wilder est loin d’être heureux avec la nouvelle, sachant qu’il devra patienter durant trois autres mois avant d’obtenir sa trilogie avec Tyson Fury.

« The Gyspy King » a maintenant testé positif à la Covid du fait qu’il y a eu une épidémie dans son camp, et donc le combat initialement prévu pour le 24 Juillet sera reporté.

Il y a certes une volonté de ne pas réduire tout le hype autour du combat sur PPV entre Manny Pacquiao et Errol Spence Jr. en Août, et il pourrait aussi possiblement y avoir un conflit d’horaire en Septembre.

Par conséquent, il est donc compréhensible qu’une date sera fixée en Octobre pour Fury vs. Wilder 3.

Au moment d’écrire ces lignes, le statut vaccinal de Fury n’est toujours pas clair à 100 pourcent, cependant Dan Rafael rapporte que Fury aurait reçu sa première dose mais pas le seconde.

Wilder a réagi en disant à son co-manager Shelly Finkel qui a relayé la citation à Lance Pugmire :

« Encore une fois maintenant, il a fait quelque chose d’incorrect, et je suis celui qui est pénalisé. »

Finkel a ajouté son propre verdict accablant au média The Athletic :

« Ils n’ont pas fait ce dont ils se devaient de faire en tant qu’athlètes professionnels. »

« Il y a tellement de prestige, d’argent et autres choses derrières tout cela, et nous avons tous un travail à faire pour s’assurer que l’événement puisse se produire en temps voulu. »

Wilder et son équipe seront particulièrement déçus sachant jusqu’à quel point ils ont dû se battre pour obtenir la trilogie.

Dans leur premier duel tenu à la fin de l’année 2018, Wilder (42-1-1, 41 KOs) a expédié Fury (30-0-1, 21 KOs) deux fois au tapis, mais il a été outboxé durant la majeure partie du combat.

La plupart des fans avaient cru que le Britannique Fury aurait dû mériter la victoire aux points, mais les juges en ont décidé autrement en remettant dans la controverse un verdict nul partagé.

Fury a opté pour aller dans une direction différente en 2019, et donc les deux combattants ne se sont pas lancés dans un rematch avant Février 2020.

Cette fois cependant, c’est un agressif « Gypsy King » qui a combattu « the Bronze Bomber ». Fury a envoyé deux fois Wilder sur le canevas avant de remporter le duel au 7e round.

Peu de temps après le rematch, Wilder a activé sa clause contractuelle pour forcer dans l’immédiat un troisième combat, mais la pandémie est venue interrompre ces plans.

Vers la fin de l’année 2020, le camp de Fury a prétendu que le contrat avait expiré, affichant plutôt leur intention de disputer une confrontation avec le champion unifié des lourds Anthony Joshua (24-1-0, 22 KOs).

Wilder a donc amené la cause en arbitrage. Le juge-arbitre a rendu une décision en faveur du puncheur Américain, ce qui a pour effet de forcer la trilogie.

Wilder a entre-temps accusé Fury d’avoir tricher dans le rematch.

Maintenant, l’Américain devra attendre trois autres mois avant de pouvoir obtenir sa revanche dans la trilogie.