L’ex-champion du monde WBC des lourds, l’Américain Deontay Wilder, dit avoir endossé le rôle d’un athlète franc, et il compte l’être comme l’une de ses idoles, le légendaire Muhammad Ali.

Wilder (42-1-1, 41 KOs) se prépare actuellement pour sa trilogie tant attendue avec l’actuel champion du monde WBC, le Britannique Tyson Fury (30-0-1, 21 KOs), cédulée pour le 24 Juillet, au T-Mobile Arena, à Las Vegas.

Plus tôt en Février 2020, Fury a stoppé Wilder au 7e round, mettant ainsi la main sur le titre mondial WBC.

À la suite de cette défaite, Wilder n’a pas hésité à lancer des allégations à l’endroit de son rival Fury.

Il a affirmé que Fury a chargé ses gants avec des poids de la taille d’un œuf, que son ancien co-entraîneur Mark Breland a travaillé en tant qu’agent double, et il a allégué que l’arbitre du combat Kenny Bayless aurait été intoxiqué.

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du ring, Wilder a promis de garder la tête haute et de dire ce qu’il pense similairement au légendaire Ali :

« Pour ce qui est d’Ali, le fait d’avoir pris position à l’intérieur et aussi à l’extérieur du ring a fait de lui l’une des personnalités les plus détestées en Amérique, » a tout d’abord dit Wilder via 78SPORTSTV.

« Ensuite vous avez Deontay Wilder qui apparaît en prenant lui aussi position en dehors et à l’intérieur du ring. »

« Ali est l’une de mes idoles de boxe. J’apprécie d’être comparé à lui, et je peux voir la comparaison par rapport à ce qu’il a toujours défendu. »

« Particulièrement durant les temps qu’il l’a fait, durant les années qu’il l’a fait … Man, je veux juste moi aussi prendre position parce que je n’ai aucune crainte. »

« Vous avez tellement d’autres gars dans le monde qui ont une plus grande tribune que moi, mais ils n’ont pas les nerfs. Ils n’ont pas le courage de prendre position comme je le fais. Ils demeurent silencieux, ils attendent que des gars comme moi puissent parler. »