Shelly Finkel, le co-manager de l’ex-champion du monde des lourds, Deontay Wilder, appuie entièrement son boxeur pour qu’il puisse obtenir sa revanche sur le champion du monde WBC, Tyson Fury.

La semaine dernière, Wilder (42-1-1, 41 KOs) a reçu la nouvelle comme quoi il avait eu gain de cause auprès d’un arbitrage, ce qui a pour effet de forcer la trilogie avec Fury (30-0-1, 21 KOs).

En Février 2020, Fury a dominé et stoppé Wilder, au 7e round, capturant ainsi le titre mondial WBC.

Wilder a ensuite exercé sa clause immédiate de rematch.

Après un certain délai, Fury et ses gestionnaires ont prétendu que la clause de rematch a expiré.

Wilder a alors intenté une action en justice pour forcer la clause de rematch, avec l’arbitrage qui a rendu une décision en sa faveur.

La trilogie, qui a pour effet de faire dérailler le combat d’unification entre Fury et Anthony Joshua, est ciblée pour avoir lieu le 24 Juillet, en Arabie saoudite.

Wilder a presque mis knockout Fury lors de leur premier duel, en Décembre 2018.

Fury a rejoint le tapis à deux reprises dans ce combat, incluant un brutal knockdown au 12e round, où il est apparu que Fury était vaincu par mise hors de combat. Fury a cependant battu par miracle le compte de l’arbitre et il a fini le combat debout. Le duel s’est soldé dans la controverse par un verdict nul partagé.

Cette fois cependant, Finkel s’attend à ce que Wilder puisse mettre fin brutalement au spectacle :

« Il (Wilder) se porte très bien mentalement, » a tout d’abord dit Finkel via Sky Sports.

« Il veut plus que tout le mettre KO et il est totalement dévoué à l’entraînement. Il fait tout ce qu’il faut pour l’obtenir ! »

« Il possède aussi des habiletés qu’il n’a pas montré récemment. Comme Wilder le dit : « Fury a besoin de 12 rounds, je n’ai besoin que de 2 secondes ! », et je pense que vous allez voir un Wilder préparé pour un combat de 12 rounds. »

« Sans le moindre doute, Wilder peut devenir le #1 au monde ! Regardez, c’est débattable quant à déterminer si Wilder a mis KO Fury dans le premier combat. Beaucoup de gens pensent que le compte a été long. »

« En voyant le knockdown je n’aurais pas, si j’avais été à la place de l’arbitre Jack Reiss, laissé poursuivre le combat. Ok, Fury est apparu ok. Mais si Deontay l’avait atteint avec une autre frappe percutante, rendu à ce point, son état aurait pu devenir très sérieux. »

« Wilder en est définitivement capable. Encore une fois, aucunes excuses, dans le deuxième combat il n’a pas été le Deontay que nous avions connu, et nous regardons pour créer une surprise à travers le monde. Nous n’allons pas être surpris si cela se produit, et honnêtement je crois que Deontay va pouvoir le stopper cette fois. »