Le père de Tyson Fury, John Fury, a donné un sérieux avertissement à l’effet que la carrière de Deontay Wilder pourrait être terminée une fois que les deux boxeurs auront disputer leur trilogie.

Le Britannique Fury (30-0-1, 21 KOs) va défendre son titre WBC des lourds face à l’Américain Deontay Wilder (42-1-1, 41 KOs), le 9 Octobre, au T-Mobile Arena, à Las Vegas.

Les deux boxeurs devaient initialement s’affronter le 24 Juillet, mais l’événement a dû être reporté du fait que Fury a testé positif à la Covid-19.

Lors du rematch en Février 2020, Fury a dominé l’action et il a stoppé Wilder, au 7e round, capturant ainsi le titre mondial WBC.

Le premier duel tenu en Décembre 2018 s’est terminé dans la controverse par un verdict nul partagé.

John Fury croit que la trilogie pourrait s’avérer bien pire pour Wilder.

Il croit que Wilder a sélectionné Fury deux fois parce qu’il le croyait déjà battu d’avance, mais que le dénouement des combats ne n’est pas passé comme le puncheur Américain l’avait prévu :

« Deontay Wilder a fait deux fois du « cherry-picking » en choisissant Fury. »

« Parce que s’ils n’avaient pas vu l’œil blessé de Tyson Fury quand il a combattu Otto Wallin, dans ce qui fut une médiocre performance de Fury, ils n’auraient pas voulu prendre le deuxième combat. »

« Mais ils ont vu le combat avec Otto Wallin et ils se sont dits » : « Oui ! Wilder ne peut pas perdre ! Wilder va l’atteindre au menton ! »

« Ils ont aussi fait du « cherry-picking » en choisissant Fury la première fois. Ils (Team Wilder) se sont dits » : « Fury a été tenu à l’écart du ring des années durant lesquelles il a abusé de lui-même. Nous ne pouvons pas perdre ! »

« Mais à chaque fois que Tyson monte dans le ring, il est un tout autre boxeur au travail !, » a fait remarquer John Fury via BoxingSocial.

« Il peut paraître terrible dans un camp d’entraînement mais lorsqu’il entre dans un ring, il est un type différent, un tout autre animal ! »

« Ils (Team Wilder) se sont trompés deux fois, et ils vont se tromper une troisième fois. »

« Mais lors de la troisième fois, cela va lui coûter sa carrière et sa vie, probablement. S’il n’est pas mort, il va être invalide. »

« Mais s’ils veulent vendre leur âme et mettre leur vie en jeu pour l’argent, ce dont je suis sûr qu’ils feront, qu’ils s’amènent ! »