Luis Ortiz a dû se remettre de deux chutes sur le canevas mais il a su trouver un moyen de stopper Charles Martin.

Luis Ortiz (33-2-0, 28 KOs) commence à montrer des signes comme quoi il se fait vieillissant, mais « King Kong » demeure toujours dangereux, alors que ce soir il s’est remis de deux chutes au plancher avant de stopper Charles Martin (28-3-0, 25 KOs), au 6e round, dans un slugfest lors de l’événement principal sur FOX pay-per-view.

Ortiz, 42 ans, était demeuré inactif durant 14 mois, et il n’avait pas disputé un duel d’importance depuis sa défaite subie dans un rematch face à Deontay Wilder en 2019.

Et Ortiz est définitivement apparu plus lent qu’à ses meilleurs jours, et en plus il a eu l’air vulnérable.

Martin a envoyé Ortiz au tapis lors du 1er round et à nouveau au 4e round.

La première chute au tapis a été un flash knockdown causé par une main gauche portée près de l’oreille, et le deuxième knockdown après avoir été touché par un vif jab.

Ortiz a eu du mal à toucher la cible avec ses coups de puissance mais il y est finalement parvenu.

Atteint par une percutante main gauche de Ortiz au 6e round, Martin a perdu ses repères tout en restant debout.

Ortiz a alors bondi sur Martin qui s’est finalement retrouvé une première fois au tapis le gant gauche coincé entre le câble du haut et le deuxième câble.

Après le « compte de 8 » de l’arbitre, Ortiz s’est rué sur Martin pour en finir, et Martin qui n’était pas revenu à lui a subi un deuxième knockdown.

Voyant l’état dans lequel se trouvait Martin, l’arbitre Frank Santore a décidé de mettre un terme au combat au grand désaccord de Martin :

« Je vous ai dit que ceci allait être un feu d’artifice. Il m’a envoyé deux fois au tapis, et en fin de compte je l’ai achevé. J’ai beaucoup de respect pour lui, » a dit Ortiz.

« Je ne me suis jamais inquiété. J’ai juste continué de travailler avec mon jab. Combattre gaucher contre gaucher c’est difficile mais à la fin l’intelligence a prévalu. »

En ce qui concerne le prochain défi qu’aura à relever Ortiz, PBC a définitivement des options pour le Cubain. Une de ces options serait un combat avec le dur boxeur Mexicain Andy Ruiz Jr. (34-2-0, 22 KOs) qui a déjà été champion unifié des lourds.