La victoire impressionnante par arrêt de Joe Joyce sur son compatriote Daniel Dubois le met en position pour combattre l’Ukrainien Oleksandr Usyk ; un duel ayant pour enjeu le titre WBO intérim des lourds.

Faire face à Usyk (18-0-0, 13 KOs) pourrait permettre à Joyce (12-0-0, 11 KOs) de venger une défaite par décision face au boxeur gaucher invaincu Ukrainien subie lors de l’événement World Boxing Super Series.

Cela dit, un autre rival dans l’échiquier espère se voir offrir l’opportunité de confirmer ce qui est survenue dans leur duel d’importance dans les rangs amateurs, il y a de cela 4 années et ½.

L’invaincu boxeur Français, Tony Yoka (10-0-0, 8 KOs), qui a battu Joyce par décision partagée en finale des Jeux Olympiques de Rio dans la division des poids super-lourds, en 2016, aimerait bien combattre à nouveau le colosse boxeur Britannique dès que possible :

« Je vais le battre !, » a tout d’abord dit Yoka via BoxingScene.com.

« Lorsque nous étions dans les rangs amateurs, je l’ai affronté trois fois. La première fois que je l’ai combattu, je ne m’entraînais pas. Il m’a battu et je ne connaissais pas la tactique pour le battre. »

« Et ensuite, j’ai commencé à penser un peu plus. Je l’ai vu dans un camp d’entraînement, et quand je l’ai trouvé, j’ai dit : Ce gars-là va battre tout le monde sauf moi ! »

« Et après, nous sommes allés aux Jeux-Olympiques et il a fait la même chose – Il a battu tout le monde sauf moi. Donc, je n’ai pas peur de Joe Joyce ! »

« Je sais qu’il est réellement dédié à la boxe. Il travaille beaucoup. J’aime bien comment il est dédié au sport, » reconnaît Yoka à propos de Joyce.

« Je suis béni dans la boxe. Je suis né dans la boxe, et je n’ai que 28 ans. Il a 35 ans. Alors d’aucune façon, Joyce ne peut me battre si nous combattons chez les pros. Je m’entraîne avec Virgil Hunter, et je suis tellement confiant de pouvoir le mettre knockout ! »