Ce fut une incroyable bataille de la part de Tyson Fury et Deontay Wilder dans leur troisième affrontement.

Tyson Fury et Deontay Wilder n’ont rien laissé au hasard ce soir à Las Vegas, alors que les deux stars des lourds ont chacun rejoint le canevas à plus d’une reprise dans ce qui fut un combat digne d’un classique chez les lourds.

Fury a stoppé Wilder à 1:10 du 11e round conservant ainsi son titre mondial WBC.

Fury (31-0-1, 21 KOs) a dû composer avec le départ en force de Wilder (42-2-1, 41 KOs) qui a amorcé le combat en étant plus agressif qu’il ne l’a été dans ses combats précédents, cherchant à contrôler le tempo du combat avec son solide jab tout en cherchant à causer des dommages avec des coups au corps.

Mais tard dans le premier round, Fury s’est adapté rapidement au style de Wilder, du moins suffisamment pour trouver son rythme et placer sur la cible quelques bons coups.

Fury a poursuivi son bon travail au 2e round avant d’envoyer Wilder au tapis au 3e engagement.

Alors que Wilder n’avait pas semblé être dans le coup, le puncheur Américain est soudainement entré dans le combat en enregistrant deux knockdowns à la 4e reprise, provocant l’hystérie auprès du public présent au T-Mobile Arena tout comme chez les gens rivés devant leurs écrans.

Encore une fois, ce fut Fury le boxeur le plus complet, le meilleur technicien, qui a pris le contrôle du combat, et il a commencé à faire des dommages sur Wilder en le mettant en difficulté maintes fois à un point tel que ce fut irréel que Wilder soit parvenu à demeuré debout après avoir pris autant de coups percutants.

Wilder est retourné au tapis au 10e round, et Fury l’a achevé à peu près à mi-chemin au 11e round, alors que Wilder a visité le tapis pour la troisième et dernière fois, avec l’arbitre Russell Mora qui a stoppé le combat.

Ce fut vraiment un combat incroyable, ponctué de nombreux revirements de situation, une guerre comme on en voit peu entre deux boxeurs au sommet de leur art.

Ce duel sera certainement inclus parmi les classiques des poids lourds.

Ce fut un énorme combat à la hauteur des attentes, tout aussi dramatique et excitant que prévu :

« Je suis fait de fonte brute et d’acier, baby !, » a dit Fury après le combat.Fury a donné le crédit à Wilder pour être le deuxième meilleur poids lourd au monde, et il a dit (pendant que Wilder quittait le ring sans lui donner le mérite) respecter Wilder qu’il voit comme un guerrier, et peu importe quoi que vous en pensiez, Wilder a absolument montré qu’il a un cœur de guerrier.