T-Mobile Arena, Las Vegas – Yordenis Ugas (27-4-0, 12 KOs) a créé la surprise alors qu’il a défait Manny Pacquiao (62-8-2, 39 KOs) par décision unanime dans un duel de 12 rounds, conversant ainsi son titre mondial WBA des poids mi-moyens.

Les juges ont remis des cartes de pointage de 115-113, 116-112 et 116-112 en faveur de Ugas.

Pacquiao, 42 ans, était jusque-là demeuré inactif depuis le mois de Juillet 2019.

Ugas a utilisé son jab au 1er round, bien servi par sa plus longue portée. Pacquiao a placé quelques vifs coups lancés en combinaisons.

Ugas a lancé beaucoup de jabs au 2e round tout en maintenant Pacquiao à distance. Ugas a aussi placé quelques mains droites.

Lors du 3e engagement, Ugas a continué d’établir sa distance tout en étant efficace avec son jab et sa main droite. Pacquiao s’est alors mis à lancer des combinaisons, mais Ugas s’est bien illustré en défensive.

Ugas a connu un bon 4e round en plaçant quelques lourdes frappes au corps. Ugas qui a été sélectif a montré une belle boxe particulièrement dans cet assaut.

Le visage de Pacquiao a commencé à montrer de l’enflure au 5e round, alors que les deux boxeurs ont connu de bons moments. Pacquiao a fini le round en force en lançant de nombreuses combinaisons.

À la 6e reprise, Ugas a été patient et sélectif alors que Pacquiao a forcé l’action en laissant aller ses mains.

Au début du 7e round, les deux boxeurs se sont échangés des jabs au centre du ring. Mais Ugas a ensuite pris contrôle du round en étant plus précis au chapitre des frappes lancées.

Ugas a continué de travailler autour du jab au 8e engagement. Le Cubain qui a continué de s’illustrer en défensive est parvenu à toucher la cible avec quelques bonnes sournoise mains droites souvent précédées par son jab.

Le 9e round a été partagé. Pacquiao a changé de tempo pour placer ses coups et Ugas a également atteint la cible tout en veillant sur sa défensive.

Les deux boxeurs ont commencé à s’échanger des frappes percutantes dans la première minute du 10e assaut. Ugas a continué de placer sa main droite, tandis que Pacquiao a été le plus souvent imprécis.

Ugas a été passif au 11e engagement, mais Pacquiao n’a pas été en mesure de capitaliser sur le fait que le Cubain a été moins actif dans le round.

Lors du 12e et dernier round, Ugas a continué de porter sa main droite lancée en crochet sur la cible. Le Philippin a été coupé sur côté gauche du visage. Pacquiao a été souvent touché durant la majeure partie du round. Mais la vaillante légende des Philippines a tout encaissé sans broncher.