Biographie

Marvelous Marvin Hagler (né sous le nom de Marvin Nathaniel Hagler, le 23 Mai 1954) a été un ancien boxeur professionnel Américain qui s’est illustré de 1973 à 1987.

Il a régné en tant champion incontesté des poids moyens de 1980 à 1987, effectuant 12 défenses de titre, et il détient actuellement le plus haut pourcentage de knockouts parmi tous les champions incontestés des poids moyens avec 78 %.

Pendant 6 années et 7 mois, son règne en tant que champion incontesté des poids moyens a été le 2e plus long du dernier centenaire, n’étant surpassé que par le règne de Tony Zale durant la 2e Guerre Mondiale.

En 1982, contrarié du fait que les annonceurs des réseaux ne le nommaient pas par son surnom, « Marvelous », Hagler a changé de manière légale son nom pour Marvelous Marvin Hagler.

Hagler a été intronisé à l’International Boxing Hall of Fame et au World Boxing Hall of Fame.

Il a été nommé le Combattant de la Décennie (1980s) par Boxing Illustrated magazine, et il a été nommé deux fois le Combattant de l’Année par The Ring magazine et par the Boxing Writters Association of America.

En 2001 et 2004, The Ring l’a nommé comme le 4e meilleur poids moyen de tous les temps, et en 2002 The Ring l’a nommé comme le 17e meilleur combattant à avoir œuvré au cours des 80 dernières années.

L’International Boxing Research Organization classe Hagler comme le 6e meilleur poids moyen de tous les temps, tandis que Boxrec le classe en tant que le 25e meilleur boxeur de tous le temps (livre pour livre); et le 4e meilleur poids moyen de tous les temps.

Plusieurs analystes et rédacteurs de boxe considèrent que Hagler a eu l’une des mâchoires les plus fiables dans l’histoire de la boxe.

Sa jeunesse et sa carrière amateur

Hagler a passé ses jeunes années à Newark, au New Jersey Central Ward.

Suite aux émeutes du 12 au 17 Juillet 1967, auxquelles 26 personnes ont été tuées en plus d’avoir causé 11 millions $ en dommages, incluant la destruction de l’immeuble de la famille Hagler, les Haglers se sont installés à Brockton, au Massachusetts.

En 1969, Hagler s’est initié à l’art de la boxe après s’être rendu au Gym dans sa ville que possédait les frères Pat et Goody Petronelli, qui sont devenus ses entraîneurs et managers. En 1973, Hagler a remporté le titre National AAU des 165 lbs après avoir défait Terry Dobbs de Atlanta.

Sa carrière professionnelle

Tôt dans sa carrière

Hagler a occupé une très bonne position dans les classements durant plusieurs années avant d’obtenir une chance pour le titre. Hagler a eu du mal à trouver des opposants de renom pour l’affronter dans ses jeunes années. Joe Frazier a d’ailleurs dit à Hagler :

« Tu as trois prises contre toi. Tu es noir, tu es un boxeur gaucher, et tu es bon. »

Hagler a dû souvent boxer dans le patelin de ses opposants pour obtenir des combats. Sa première opportunité est survenue sur un préavis de deux semaines alors qu’il a eu la chance de combattre Willie « the Worm » Monroe, qui avait été entraîné par Frazier :

  • Hagler a perdu le duel par décision mais le combat a été serré, alors Monroe lui a donné un rematch.
  • Cette fois, Hagler a passé le knockout à Monroe, en 12 rounds.
  • Dans le troisième combat, Hagler a stoppé Monroe au 2e round.

Le promoteur de Boston, Rip Valenti, a manifesté un intérêt pour Hagler et il lui alors trouvé des opposants. Hagler a combattu le médaillé d’or Olympique de 1972, Sugar Ray Seales :

  • Hagler a gagné le premier combat, le deuxième s’est soldé par un combat nul, et Hagler a mis knockout Seales lors du troisième combat.
  • L’aspirant numéro 1, Mike Colbert, a été mis knockout par Hagler, au 12e round, et il a quitté le ring avec une mâchoire fracturée.
  • Le Britannique Kevin Finnegan a été stoppé au 8e round. Ses blessures au visage ont nécessité 40 points de suture.
  • Hagler a perdu une décision face à Bobby « Boogaloo » Watts, mais il a passé le knockout à Watts, en 2 rounds, dans le rematch.

Et ensuite, le promoteur Bob Arum en a pris note et l’a fait signer.

Premier combat pour un titre

Le 30 Novembre 1979, Hagler a combattu le champion du monde des poids moyens, Vito Antuofermo, au Caesars Palace, à Las Vegas, Nevada :

  • Après le 15e round, plusieurs fans avaient pensé que Hagler avait gagné.
  • Hagler a affirmé que l’arbitre avait dit qu’il avait gagné. Or l’arbitre avait nié l’avoir dit.
  • Hagler a affirmé que lui et plusieurs adeptes ont été surpris de l’annonce de la décision (un verdict nul) ce qui a permis à Antuofermo de conserver son titre.
  • Ceci n’a pas qu’amplifier la frustration de Hagler. Hagler possédait les habiletés de boxe et l’instinct du tueur pour mettre knockout Vito, mais il a plutôt joué le jeu de la prudence et cela lui a coûté le titre.

Il devient champion du monde

Antuofermo a perdu son titre plus tard face au boxeur Britannique Alan Minter, qui a donné à Hagler un second combat pour un titre. Hagler s’est alors rendu au Wembley Arena pour faire face à Minter, le 27 Septembre 1980 :

  • La tension entre les deux boxeurs est devenue palpable lorsque Minter a déclaré :

« Aucun homme Noir ne pourra s’emparer de mon titre. »

  • Minter a plus tard insisté à l’effet qu’il voulait dire « Cet homme Noir ».
  • Hagler a pris les commandes du combat et ses puissantes frappes ont ouvert une coupure sur l’œil gauche de Minter.
  • Alors que Hagler dominait l’action, l’arbitre Carlos Berrocal a interrompu le combat, lors du 3e round, afin que la coupure de Minter puisse être examinée.
  • Le manager de Minter, Doug Bidwell, a presque immédiatement concédé la défaite.

Une fois que Berrocal a fait signe que le combat était terminé, une émeute a éclatée parmi les spectateurs. Clive Gammon de Sports Illustrated a décrit la scène comme étant une « horrifiante situation ponctuée de hurlements et de huées » :

  • Hagler et ses entraîneurs ont dû être escortés jusqu’au vestiaire sous la protection d’une troupe d’agents de police, pendant que les fans lançaient des bouteilles de bière et des verres.
  • Après sept années et 50 combats, Hagler est devenu champion du monde des poids moyens.

Hagler s’est alors mis à être un champion du monde très occupé. Il a défait le futur champion du monde, le Vénézuélien Fulgencio Obelmajias, par knockout, au 8e round, et l’ex-champion du monde Antuofermo dans un rematch par TKO, en 4 rounds :

  • Les deux matchs se sont tenus au Boston Garden, tout près de la ville natale de Hagler, développant ainsi un attachement auprès des fans à Boston.

Le boxeur Syrien Muatafa Hamsho, qui avait remporté son combat éliminatoire face à Wilfred Benitez, et qui allait éventuellement défaire le futur champion du monde Bobby Czyz, en devenu le prochain challenger de Hagler :

  • Hamsho a pour un certain temps résisté aux charges de Hagler, mais il a été finalement vaincu au 11e round.

Le combattant du Michigan, William « Caveman » Lee, n’a quant à lui duré qu’un seul round, et lors de son rematch face à Obelmajas, en Italie, ce dernier a duré cinq rounds.

Le champion Britannique, Tony Sibson (qui auparavant avait vaincu son compatriote Alan Minter), avait offert jusque-là l’un des combattants les plus divertissants avec Marvin Hagler, mais il a été finalement vaincu au 6e round.

Ensuite, Hagler a affronté Wilford Scypion qui n’a duré que quatre rounds.

Dès ce moment, Hagler est devenu une figure incontournable du réseau de télé payante HBO.

Hagler vs. Roberto Duran

S’en est suivi un combat versus Roberto Duran, le 10 Novembre 1983. Duran a été le premier challenger à avoir fait la limite face à Hagler dans un combat de championnat du monde :

  • Duran était le champion WBA des super-mi-moyens et il a fait le saut chez les poids moyens afin de challenger Hagler pour la couronne des poids moyens.
  • Hagler en remporté le combat par décision unanime dans un duel de 15 rounds, quoiqu’après 13 rounds, Duran avait été en avance par un point sur deux cartes des juges tandis que le troisième avait un pointage nul.
  • Hagler, après son œil enflé et coupé, a terminé le combat en force lors des deux derniers rounds du combat, ce qui lui a permis de remporter la victoire.

Il effectue une série de défenses de titre

Ensuite, le 30 Mars 1984, Hagler a affronté l’Argentin Juan Domingo Roldan :

  • Roldan est devenu le seul gars à avoir été crédité d’un knockdown sur Hagler, en enregistrant deux knockdowns (lors du deuxième knockdown, Hagler avait clairement glissé).
  • Hagler a coupé Roldan sur l’œil gauche, et il a ensuite brutalisé son opposant durant les dix rounds, parvenant finalement a stoppé Rolden au milieu du 10e round.

Sugar Ray Leonard, présent ringside, a décrit ce combat avec l’analyste de HBO, Barry Tompkins. Leonard a dit à Tompkins entre les rounds que Hagler étaient devenu plus vieux et plus lent :

« Marvin pourrait finalement avoir ralenti, Barry, » avait fait remarquer Leonard.

  • Plusieurs personnes croient que c’est ce combat qui a donné à Sugar Ray Leonard l’idée qu’il avait les habiletés pour vaincre Hagler qui avançait en âge.

Ensuite, le 19 Octobre 1984, Mustafa Hamsho s’est fait accorder un rematch, mais le Syrien a été à nouveau mis TKO, cette fois en trois rounds :

  • Hamsho a mis furieux Hagler avec un trio de coups de tête intentionnels au 2e round, et un quatrième au 3e round, provoquant Hagler pourtant reconnu pour sa patience, et il a invité Hagler à se lancer avec lui à l’offensive, ce qui a exposé Hamsho.
  • Après deux chutes au tapis de Hamsho, l’arbitre et le coin de Hamsho ont stoppé le combat.

Hagler vs. Thomas Hearns

Le 15 Avril 1985, Hagler et Thomas Hearns se sont affrontés dans un combat qui plus tard a été nommé « The War » (La Guerre) :

  • Hagler, qui le visage en sang causée par une coupure à la tête, a passé décisivement le knockout à Hearns dans un combat qui n’a pas tardé à devenir un slugfest.
  • Hagler a couché Hearns, au 3e round, lors d’une séquence où Hearns a été foudroyé ; touché par deux terrifiants direct de la droite suivis d’une gauche.
  • Le premier round du choc Hagler vs. Hearns est toujours considéré parmi les meilleurs trois minutes dans l’histoire de la boxe chez les poids moyens, alors que les deux combattants se sont, sans cesse, échangés des coups puissants.
  • Le rythme infernal du combat n’a pas pu perdurer lors des rounds 2 et 3, alors que Hearns s’est brisé la main au 1er round, mais le combat est cependant demeuré compétitif le temps qu’il a duré.
  • Le combat n’a duré que 8 minutes, mais avec raison ce classique est toujours considéré comme le plus grand accomplissement de Hagler.
  • Le commentateur Al Michaels a proféré cette mémorable phrase :

« Ça ne s’est pas rendu loin, mais ce fut de toute beauté ! »

Le combat a été nommé le « Combat de l’Année » par The Ring.

Hagler vs. John Mugabi

Le prochain rival de Hagler fut alors le médaillé d’argent Olympique John Mugabi, de l’Uganda, qui montrait une fiche de 25-0 avec 25 knockouts, et il occupait la position d’aspirant #1 au sein de toutes les associations majeures. Le combat s’est finalement tenu, le 10 Mars 1986, puisque Hagler a été pris avec des douleurs au dos, et donc il n’a pu combattre lors de la première date schedulée en 1985 :

  • Hagler a stoppé Mugabi, au 11e round, dans un brutal combat.

Plusieurs observateurs présents ringside, incluant l’analyste Gil Clancy, ont noté que Hagler a montré des signes d’usure en sachant qu’il avançait en âge :

  • Sa vitesse des mains et son jeu de pieds n’étaient plus les mêmes, et donc il était devenu une cible plus facile à atteindre.
  • Il avait aussi complètement modifié son style qui était passé d’un habile boxeur-puncheur à un sluggeur lourd sur ses jambes pour compenser sa perte de vitesse et la diminution de ses réflexes.
  • Hagler avait alors dit être sérieux en considérant de se retirer.
  • Le promoteur de Hagler, Bob Arum, a été cité en disant s’attendre à ce que Hagler annonce son retrait de la boxe en dépit du fait qu’il a été mis au défi par Sugar Ray Leonard.

Hagler vs. Sugar Ray Leonard

Le prochain challenger de Hagler fut Sugar Ray Leonard, qui était de retour sur le ring après trois années à la retraite (il n’avait alors combattu qu’une seule fois lors des cinq dernières années) :

  • Durant les négociations d’avant-combat, du fait que Hagler allait se faire attribuer une bourse très importante, Leonard a aussi bénéficié de certaines conditions qui allait s’avérer cruciales pour sa stratégie, dont notamment un gros ring de 22 pieds par 22 pieds, des gants de 12 onces, et un combat schedulé pour 12 rounds au lieu de 15 rounds.
  • Leonard était plus jeune que Hagler de deux années, il avait livré deux fois moins de combats que Hagler et à l’insu de Hagler, Leonard avait disputé quelques réels combats en privés qui lui ont permis de retrouver ses habiletés.

Le combat Hagler vs. Leonard s’est tenu, le 6 Avril 1987, au Caesars Palace, à Las Vegas. Hagler avait été établi comme favori pour gagner l’affrontement :

  • Hagler, un boxeur gaucher naturel, a amorcé le combat en boxant en position de boxeur droitier.
  • Après que le rapide et habile Leonard eut remporté les deux premiers rounds sur les trois cartes des juges, Hagler a amorcé le troisième round en boxant gaucher. Hagler a mieux fait dans ce round, quoique la vitesse et les habiletés de boxe supérieures de Leonard l’ont bien gardé dans le combat.
  • Mais au 5e round, Leonard, qui continuait à se servir de ses déplacements circulaires dans le ring, a commencé à devenir fatigué, ce qui a permis à Hagler de réduire la distance vis-à-vis son opposant. Visiblement fatigué, Leonard s’est mis à accrocher plus fréquemment (au total l’arbitre Richard Steele a donné 30 avertissements à Leonard pour accrochage excessif, quoiqu’il ne lui a jamais déduit un point). Hagler a fait fléchir les genoux de Leonard avec un uppercut de la droite vers la fin du round, qui a pris fin alors que Leonard était acculé sur les câbles.
  • Hagler a continué de toucher avec efficacité Leonard, au 6e round. Leonard, qui était alors en perte d’énergie, a alors été forcé de combattre plus devant Hagler, et à réduire ses déplacements.
  • Au 7e et 8e round, le jab du boxeur gaucher, Hagler, a touché solidement la cible, et les enchaînements de coups en contre de Leonard étaient lancés moins fréquemment.
  • Le 9e round a été le round le plus excitant du combat. Hagler a fait mal à Leonard avec un crochet de gauche et il l’a coincé dans un coin. Leonard a alors été mis dans le trouble, et il a commencé furieusement à offrir dans la mesure du possible une réplique. Durant cette séquence, les deux boxeurs se sont lancés des charges offensives au cours desquels les deux boxeurs ont connu de bons moments.
  • Le 10e round a été plus calme par comparaison au round précédent.
  • Leonard a bien boxé au 11e round. À chaque fois que Hagler touchait la cible, Leonard ripostait de manière plus électrisante avec des frappes, quoique ses coups semblaient n’avoir aucun effet sur Hagler.
  • Lors du 12e et dernier round, Hagler a continué de pourchasser Leonard. Il a atteint son rival avec une solide gauche qui a fait retraiter Leonard dans les câbles. Leonard a répliqué avec un spectaculaire enchaînement de coups et il a dansé loin de Hagler pendant que ce dernier a continué de le traquer.
  • Le combat s’est terminé avec Hagler et Leonard qui s’échangeaient des frappes le long des câbles. Hagler a commencé à danser pour célébrer sa performance tandis que Leonard s’est effondré sur le canevas et il a élevé ses bras en signe de triomphe.
  • Leonard a lancé 629 punchs touchant la cibles 306 fois, tandis que Hagler a lancé 792 punchs dont 291 sur sa cible.

Hagler a plus tard dévoilé (alors que les deux combattants se sont fait l’accolade dans le ring après le combat), que Leonard lui a dit :

« Tu m’as battu. » Hagler a dit après le combat :« Il m’a dit que je l’ai battu et cela m’a rendu tellement fier. » Leonard a nié avoir dit ses déclarations et il a affirmé n’avoir dit à Hagler : « Tu es un très grand champion. »

Les caméras de HBO et les microphones supportent la version de Hagler en lien avec cet événement.

Leonard a été annoncé comme le gagnant par décision partagée, ce qui est toujours vivement contesté en nos jours.

Hagler demande un rematch avec Leonard

Hagler a fait la demande pour un rematch, mais Leonard a choisi de se retirer pour une troisième fois en disant qu’il avait eu l’intention de le faire préalablement.

Hagler lui-même s’est retiré de la boxe en 1988, en déclarant en avoir assez d’entendre pour que Leonard lui offre un rematch.

Leonard a finalement offert un rematch à Hagler qui lui aurait rapporté 15 millions $, mais Hagler a refusé. À ce moment, Hagler qui s’était alors engagé dans une nouvelle carrière comme acteur, en Italie, n’affichait plus aucun intérêt pour boxer. Hagler a dit :

« Il y a un bon moment, j’ai voulu tellement ce rematch, mais maintenant c’est terminé. »