Biographie

Oscar De La Hoya (né le 4 Février 1973), est un ancien boxeur professionnel qui a œuvré de 1992 à 2008.

De la Hoya possède les citoyennetés Américaine et Mexicaine.

Celui qui est surnommé « The Golden Boy » a représenté les États-Unis aux Jeux Olympiques de 1992, alors qu’il a remporté la médaille d’or dans la division des poids légers peu de temps après avoir gradué de l’établissement scolaire James A. Garfield High School.

De La Hoya est né à Los Angeles, en Californie, et il vient d’un famille de boxeurs. Son grand-père Vincente, son père de Joel Sr. et son frère Joel Jr. ont aussi été des boxeurs.

De La Hoya a été nommé le Combattant de l’Année, en 1997 et 1998. Il a annoncé sa retraite en 2009, après avoir eu une carrière qui a duré 16 années.

De La Hoya a remporté de multiples titres mondiaux dans six divisions de poids différentes, incluant le championnat linéaire dans trois divisions de poids, et il est classé en tant que 16e meilleur boxeur de tous les temps, livre pour livre par BoxRec.

« The Golden Boy » a généré approximativement 700 millions $ de revenus en pay-per-view (PPV), faisant de lui le boxeur le mieux payé avant qu’il ne fût surpassé par Floyd Mayweather Jr. et Manny Pacquiao.

En 2002, De La Hoya a fondé Golden Boy Promotions ; une firme qui fait la promotion de boxeurs professionnels :

De La Hoya est le premier Américain de descendance Mexicaine à avoir dirigé une firme promotionnel de boxe et l’un des rares boxeurs à avoir pris cette responsabilité alors qu’il était toujours actif.

Sa carrière amateur

La carrière amateur de De La Hoya inclut 234 victoires, 163 par knockouts, et 6 défaites :

  • Dans ces 6 défaites, deux d’entre elles l’ont été face à Shane Mosley.

En 1989, De La Hoya a remporté le titre National Golden Gloves dans la division des poids coqs.

En 1990, à l’âge de 17 ans, De La Hoya a remporté l’U.S National Championship dans la catégorie des poids plumes, et il a était le plus jeune boxeur Américain lors de cette année à avoir remporté la médaille d’or aux Goodwill Games.

La célébration de cette victoire a été tempérée par la nouvelle de sa mère qui souffrait d’un cancer du sein en phase terminale :

  • Sa mère est décédée en Octobre 1990, en gardant toujours comme espoir que son fils allait un jour devenir médaillé d’or Olympique.

Alors que les Jeux Olympiques de 1992, à Barcelone, approchaient, De La Hoya a mis son focus à l’entraînement afin de pouvoir concrétiser le rêve de sa mère :

  • Après une victoire surprise, au 1er round, sur le boxeur Mexicain, Julio Gonzalez, De La Hoya a défait l’Allemand, Marco Rudolph, mettant ainsi la main sur la médaille d’or.
  • Les médias Américains ont publié toute cette histoire entourant le souhait de sa regrettée mère voulant qu’il puisse remporter la médaille d’or, et c’est ainsi que les médias lui ont donné le surnom « The Golden Boy » ; un surnom duquel il s’est lui-même attribué durant toute sa carrière.

À l’année 2000, the Cecilia Gonzalez De La Hoya Cancer Center a été officiellement ouvert par De La Hoya et ses frères et sœurs, au White Memorial Medical Center (WMMC), avec un don de 350 000 $ fait de la part de De La Hoya, en honneur de leur mère.

Ses faits saillants

  • 1989 : Médaillé d’or National Golden Gloves
  • 1990 : Médaillé d’or US National Championships
  • 1990 : Médaillé d’or Goodwill Games
  • 1991 : Médaillé d’or Nstional Championships
  • 1992 : Médaillé d’or US Olympic Festival
  • 1992 : Médaille d’or Olympics Games
  • Fiche amateur : 223-5 (non-officiel)

Sa carrière professionelle

Poids super-plumes

Le 23 Novembre 1992, De La Hoya a effectué ses débuts dans les rangs professionnels en enregistrant un TKO, au 1er round.

À son 12e combat professionnel, De La Hoya a remporté son premier titre mondial à l’âge de 20 en stoppant Jimmi Bredahl (16-0), au 10e round, remportant le titre mondial WBO des super-plumes.

De La Hoya a défendu une fois ce titre en stoppant Giorgio Campanella (20-0), au 3e round.

Poids légers

Le 29 Juillet 1994, De La Hoya a mis knockout Jorge Paez (53-6-4), au 2e round, s’emparant ainsi du titre mondial vacant WBO des poids légers.

Lors de sa première défense de titre, il a défait John-John Molina (36-3), qui avait récemment laissé vacant son titre mondial IBF des super-plumes, par décision unanime.

Le 6 Mai 1995, De La Hoya a défait le champion du monde IBF des poids légers, Rafael Ruelas (43-1), dans un combat d’unification. De La Hoya a envoyé Ruelas au tapis à deux reprises avant que le combat ne fut stoppé, au 2e round.

L’IBF a ensuite ordonné à De La Hoya de procéder à la défense de ce titre face à Miguel Julio.

De La Hoya a abandonné son titre IBF, et il a défendu son titre WBO face au boxeur invaincu, Genaro Hernandez (32-0-1), qui avait abandonné son titre WBA des super-plumes pour combattre De La Hoya :

  • Hernandez a quitté le combat, au 6e round, puisqu’il avait le nez cassé.

Dans ce qui fut sa sixième et dernière défense de son titre WBO des poids légers, De La Hoya a mis knockout Jesse James Leija (30-1-2), au 2e round, au Madison Square Garden, dans le ville de New York.

Poids super-légers

De La Hoya vs. Julio Cesar Chavez

Le 7 Juin 1996, Oscar De La Hoya a combattu la légende Mexicaine, Julio Cesar Chavez (96-1-1), pour les titres de championnat linéaire et WBC des super-légers :

  • De La Hoya, qui montrait une fiche de 21-0 avec 19 KOs, a défait Chavez pour TKO, au 4e round.
  • Le combat a été stoppé dû à une mauvaise coupure sur le visage de Chavez.
  • Jusqu’à la tenue de leur rematch, en 1998, Chavez a affirmé que De La Hoya ne l’a pas défait depuis que le combat a été stoppé.

De La Hoya a défendu avec succès ses titres en remportant par décision, dans un duel de 12 rounds, l’ex-champion WBC des poids légers invaincu et aspirant #1 au titre des poids légers, Miguel Angel Gonzalez (41-0).

Poids mi-moyens

De La Hoya vs. Pernell Whitaker

Le 12 Avril 1997, De La Hoya a fait le saut dans la division des poids mi-moyens, et il a combattu Pernell Whitaker (40-1-1) :

  • Whitaker a donné à De La Hoya beaucoup de fil à retordre.
  • De La Hoya a remporté dans la controverse le combat de 12 rounds par décision unanime, capturant ainsi les titres linéaires et WBC.
  • De La Hoya s’est aussi vu attribué la position #1 par Ring Magazine en tant que meilleur combattant livre pour livre.

Le 13 Septembre 1997, De La Hoya a défait Hector Camacho (63-3-1) par décision unanime.

Le 8 Septembre 1998, De La Hoya a combattu dans un rematch, Julio Cesar Chavez (100-2-2), et il a remporté le duel par TKO, au 8e round.

À son combat suivant, De La Hoya a fait face au boxeur invaincu ex-champion WBA des mi-moyens, Ike Quartey (34-0-1), remportant le duel par décision partagée :

  • De La Hoya a subi un knockdown dans le combat, tandis que Quartey a rejoint le tapis à deux reprises.

De La Hoya a ensuite défait Oba Carr (48-2-1), par TKO, au 11e round.

Oscar De La Hoya vs. Felix Trinidad

Après avoir effectué sept défenses de ses titres linéaires et WBC poids des mi-moyens, De La Hoya a combattu le champion IBF, Felix Trinidad (35-0), le 18 Septembre 1999 :

  • Ce fut à ce moment l’un des plus gros événements sur pay-per-view de l’histoire, établissant une nouvelle marque pour un combat n’ayant pas impliqué des poids lourds.
  • Oscar a dominé la vaste majorité des neuf premiers rounds, en tenant Trinidad à distance alors qu’il a obtenu du succès en portant sur la cible son jab sec et de vives combinaisons.
  • Mais lors de 2-3 derniers rounds du combat, en accordant une attention aux instructions strictes de son coin qui croyaient que De La Hoya avait accumulé une avance sur les carte de pointage des juges, De La Hoya a cessé de porter des charges offensives et il s’est abstenu d’échanger des coups avec Trinidad.
  • De La Hoya a donc laissé filer les quelques derniers rounds de l’affrontement.
  • Alors qu’il a placé au-delà de 100 punchs de plus sur la cible, Trinidad s’est vu accorder la victoire par décision majoritaire. Les pointages des juges (114-114, 115-114 pour Trinidad et 115-113 pour le Portoricain) ont été remis en question après la décision.
  • Les fans et analystes de boxe ont demandé pour un rematch, mais il ne s’est jamais matérialisé.

De La Hoya vs. Shane Mosley 1

Le 26 Février 2000, De La Hoya a mis KO Derrell Coley (34-1-2) dans un duel éliminatoire pour le titre WBC des poids mi-moyens.

Le WBC a cependant attribué à De La Hoya leur titre WBC ; un titre qui a perdu face à l’Américain Shane Mosley (34-0), par décision partagée.

  • L’un des juges a remis une carte de pointage de 115-113 pour De La Hoya, et les deux autres des cartes de 116-112 et 115-112 pour Mosley.

De La Hoya a alors amené le promoteur Bob Arum devant les tribunaux afin de mettre fin à son contrat :

  • La Cour a remis un verdict en faveur de De La Hoya, en Février 2001.
  • Les esprits s’étaient échauffés entre les deux durant leur bataille avant d’atteindre leur point le plus bas, en Mars 2001, quand De La Hoya a traité Arum de raciste via les journaux avant de s’excuser pour les remarques qu’il a faites :

« Je n’ai pas les yeux bleus et je ne suis pas un Blanc, mais plutôt un Mexicain qui est sur le point d’atteindre la renommée, et ce dont ils ne supportent pas, » avait dit De La Hoya, en 2001.

« L’entourage de Bob Arum espère que je perde puisqu’ils ne veulent pas voir un Mexicain parmi eux, et qui a aussi défait l’un des plus grands Juifs qui vient de Harvard. »

De La Hoya a ensuite défait Arturo Gatti (33-4), par TKO, au 5e round, le 24 Mars 2001.

Poids super-mi-moyens

De La Hoya a ensuite fait le saut chez les poids super-mi-moyens pour défier le champion WBC, Javier Castiiejo (51-4) :

  • De La Hoya a dominé le combat, gagnant presque chacun des rounds avant d’enregistrer un knockdown avec 10 secondes restantes au combat, remportant ainsi le combat par décision unanime.

La rivalité entre De La Hoya et Fernando Vargas

De La Hoya est demeuré à l’écart du ring durant 15 mois et à ce moment, la rivalité entre lui et le champion WBA « Ferocious » Fernando Vargas (22-1) s’est accrue :

  • Les deux boxeurs se connaissaient déjà dans les rangs amateurs. Il a été dit que la rivalité entre les deux a débuté après que De La Hoya s’est moqué de Vargas quand celui-ci est tombé dans un banc de neige.

Éventuellement, cependant, De La Hoya a accepté un match. Le combat a été tout d’abord schedulé pour se tenir, tôt en 2002, mais De La Hoya a eu à se retirer du fait qu’il était au pris avec une blessure à la main.

Le combat d’unification nommé « Bad Blood » a finalement eu lieu, le 14 Septembre 2002, au Mandalay Bay Resort & Casino, à Las Vegas :

  • Le combat a été âprement disputé dans les six premiers rounds, avec Vargas qui a remporté les rounds impairs et De La Hoya les rounds pairs.
  • De La Hoya a ensuite pris les commandes du combat à partir du 7e round, et il a fait mal à Vargas en portant un crochet de gauche, au 10e round.
  • Au 11e round, De La Hoya a enregistré un knockdown, atteignant Vargas avec un autre crochet de gauche et le combat a été stoppé peu de temps après.
  • Cette victoire est grandement considérée comme la plus significative dans la carrière de De La Hoya.
  • Vargas a testé positif pour une substance interdite (stanozolol) après le combat.

De La Hoya vs. Shane Mosley 2

De La Hoya a défendu ses titres unifiés face à Luis Ramos Campas (80-5), qu’il a aisément stoppé, au 7e round.

Ensuite De La Hoya a combattu Shane Mosley (38-2) dans un rematch. Le combat nommé « Retribution » qui s’est tenu au MGM Grand Garden Arena, à Las Vegas.

  • Ce fut davantage un match tactique de boxe que leur premier duel, alors plusieurs rounds ont été serrés.
  • Le plan de match de De La Hoya d’utiliser son jab a semblé fonctionné, et ce plan a visuellement frustré Mosley.
  • Ce fut De La Hoya qui a semblé atteindre la cible avec les meilleurs coups, et il a surclassé Mosley selon le CompuBox qui a noté plus de 100 coups de la part de De La Hoya sur la cible.
  • Mais les juges n’ont apparemment pas vu la même chose, et ils ont accordé dans la controverse la victoire à Mosley par décision unanime.

Mosley a plus tard été associé au scandale des stéroïdes BALCO (Bay Arena Laboratory Co-operative) :

  • Jeff Novitzky, un enquêteur principal sur le cas de BALCO, a rapporté que les documents saisis du laboratoire ont montré que Mosley a reçu les stéroïdes « the clear » et « the cream » deux nouveaux stéroïdes.
  • Mosley aurait débuté son régime de doping avant son rematch avec De La Hoya.
  • Mosley a plus tard admis avoir fait usage de drogues améliorant la performance provenant du laboratoire BALCO pour ce combat, en disant avoir cru qu’il s’agissait de suppléments légaux.

Poids moyens

De La Hoya vs. Felix Sturm

De La Hoya a ensuite défié Felix Sturm (20-0) pour le titre WBO des poids moyens, le 5 Juin 2004. Le gagnant de ce duel allait aussi obtenir un combat avec le champion incontesté des poids moyens, Bernard Hopkins.

  • De La Hoya s’est vu accordé la victoire par décision unanime, devenant ainsi le premier boxeur dans l’histoire à avoir remporté des titres mondiaux dans six division de poids différentes.
  • Les trois juges ont tous remis des cartes de pointage de 115-113 en faveur de De La Hoya.
  • La décision a été très controversée, même plus controversée que les victoires aux points de De La Hoya sur Pernell Whitaker ou Ike Quartey.
  • Selon le Compubox, Sturm a placé 234 de ses 541 punchs sur la cible, alors que De La Hoya a touché la cible 188 fois sur ses 792 coups lancés.

Il y a eu quelques échos dans la communauté de boxe comme quoi la décision pour s’assurer que le combat De La Hoya vs. Hopkins puisse générer des millions de dollars alors qu’un matchup Hopkins vs. Sturm n’aurait pas été aussi lucratif.

De La Hoya vs. Bernard Hopkins

De La Hoya a combattu Bernard Hopkins (44-2-1), dans un match d’unification, le 18 Septembre 2004, à Las Vegas. Hopkins était le détenteur des titres WBC, WBA, et IBF des poids moyens, et il était reconnu comme le champion linéaire par The Ring. Hopkins était considéré par plusieurs comme le meilleur combattant livre pour livre au monde :

  • Quoique le combat s’est fait à un catchweight de 158 lbs (72 kg), plusieurs adeptes croyaient que De La Hoya était trop petit pour évoluer dans cette division de poids, et que Hopkins devait être considéré largement favori.
  • Plusieurs jours avant le combat, la main de De La Hoya a été coupée lorsque ses bandages aux mains eût été coupés après son entraînement. La coupure a nécessité onze points de suture.
  • De La Hoya a disputé un combat tactique. Après 8 rounds, De La Hoya était en avance 77-75 sur l’une des cartes des juges. Il accusait un retard de 78-74 et 79-73 sur les deux autres cartes de pointage.
  • Au 9e round, Hopkins a mis knockout De La Hoya en portant un lourd crochet de gauche au corps. Ce fut la première défaite par knockout en carrière pour De La Hoya.

De La Hoya a plus tard dit qu’il n’a pas pu se relever à cause de la douleur causée par le coup au foie. En dépit de sa défaite, De La Hoya a touché plus de 30 millions $ dans ce combat.

Bob Arum a affirmé que De La Hoya avait délibérément rejoint le tapis. Cela n’avait cependant pas une grande importance alors qu’il est apparu que Hopkins allait remporter le combat d’une façon ou d’une autres.

Tout comme Mosley, Hopkins a par la suite obtenu un travail avec Golden Boy Promotions.

À ce sujet, De La Hoya a répondu :

« Alors maintenant, il va s’en prendre à moi par la gauche et par la droite. Il va continuer de dire que je me suis couché face à Hopkins, et que j’ai pris ce combat uniquement pour l’argent. Je ne peux pas l’empêcher de dire ces choses. Je pense qu’il est blessé. Il est blessé puisque j’ai fait le choix de ne pas rester avec lui jusqu’à la fin de ma carrière. »

Le retour de De La Hoya

Poids super-mi-moyens

De La Hoya vs. Ricardo Mayorga

De La Hoya a pris une pause de 20 mois avant de signer pour combattre le champion WBC des poids super-mi-moyens, Ricardo Mayorga (27-5-1), le 6 Mai 2006 :

  • Durant la promotion du combat, Mayorga a insulté sur tous les points De La Hoya.
  • Lorsqu’ils ont combattu, en Mai, De La Hoya a envoyé au tapis Mayorga dans la première minute du combat en portant un crochet de gauche.
  • De La Hoya a finalement mis knockout Mayorga, au 6e round, remportant ainsi un 10e titre mondial.

De La Hoya vs. Floyd Mayweather Jr.

Tôt en 2007, De La Hoya a signé pour défendre son titre WBC des poids mi-moyens face au champion Floyd Mayweather Jr. (37-0). De La Hoya était vu négligé à 2 contre 1 dans ce combat. Le combat s’est finalement fait, le 5 Mai 2007 :

  • De La Hoya a été l’agresseur dans chacun des rounds, alors qu’il a eu sa part de succès avec son jab de la gauche.
  • Mayweather a contrôlé les derniers rounds de l’affrontement, et il a finalement obtenu la victoire par décision partagée devant une salle comble, au MGM Grand, à Las Vegas.
  • Des juges ont remis respectivement des pointages de 116-112 et 115-112 pour Mayweather, alors que l’autre a favorisé De La Hoya avec un pointage de 115-113. The Associated Press avait Mayweather gagnant 116-112.
  • Quoique Oscar a été l’agresseur en pourchassant Mayweather tout plus actif, Mayweather en eu l’avantage au niveau des statistiques selon le Compubox, touchant la cible avec 207 de ses 481 coups lancés. De La Hoya a quant à lui lancé 587 punchs mais il a atteint la cible seulement à 122 reprises.

Le 3 Mai 2008, au Home Depot Center, à Carson, en Californie, De La Hoya a combattu Steve Forbes (33-5) dans un combat pour rester actif avant le possible rematch avec Mayweather :

  • Dans ce combat, De La Hoya, qui s’est servi de son jab, a ouvert une coupure près de l’œil de Forbes, au 6e round, avant de finalement remporter le combat par décision unanime.

Le 6 Juin 2008, Floyd Mayweather Jr. a annoncé son retrait de la boxe, mettant fin aux discussions pour un rematch.

De La Hoya vs. Manny Pacquiao

De La Hoya a combattu Manny Pacquiao (47-3-2), le 6 Décembre 2008, au MGM Grand, à Las Vegas. Présenté par Golden Boy Promotions et Top Rank Inc., le combat était prévu pour 12 rounds, sans titre à l’enjeu au poids limite des mi-moyens de 147 lbs (67 kg) :

  • Quoique Manny Pacquiao avait le statut de meilleur boxeur livre pour livre au monde, plusieurs experts qui avait tenu compte du fait que le combat se faisait au poids de 147 lbs croyaient était trop petit pour De La Hoya.
  • Cependant, l’entraîneur de Pacquiao, Freddie Roach, avait confiance que son protégé puisse aller chercher la victoire en disant que De La Hoya n’avait plus d’essence dans le réservoir rendu à ce stade-ci de sa carrière.
  • De La Hoya, qui était alors vu favori pour remporter le combat dû à son plus gros gabarit, devait donc être plus lourd des deux le jour du combat. Cependant, quoique Pacquiao eût affiché un poids de 142 lbs (64 kg), et De La Hoya (66 kg), lors de la pesée officielle, Vendredi, De La Hoya s’est présenté dans le ring en montrant un poids de 147 lbs et Pacquiao 148.5 lbs (67.4 kg).
  • De La Hoya a reçu une raclée et son coin a stoppé le combat après le 8e round.
  • Pacquiao était nettement en avance sur les cartes de pointage des juges avant l’arrêt du combat, alors deux juges avaient Pacquiao en avance 80-71 et l’autre 79-72.

Après le combat, l’entraîneur de Pacquiao, Freddie Roach, a dit sur De La Hoya :

« Nous savions qu’il était à notre portée après le 1er round. Il n’avait pas de jambes, il était hésitant et il était fini. »

En confirmant la prédiction d’avant-combat de Roach comme quoi il était devenu trop vieux, De La Hoya a traversé le ring pour joindre le coin de Pacquiao après le combat eût été stoppé pour dire à Roach :

« Tu as dit vrai, Freddie. Je n’ai plus la boxe en moi. »

Interrogé par les reporters à savoir s’il allait continuer à boxer, De La Hoya a répondu :

« Mon cœur veut toujours que je combatte, cela est une certitude. Mais quand ton corps ne répond plus, que peux-tu faire ? Je me devrai d’être intelligent et m’assurer que je puisse réfléchir à propos de mes plans futurs, » a dit De La Hoya.

De La Hoya se retire du ring

De La Hoya a annoncé son retrait de la boxe, le 14 Avril 2009, mettant fin aux spéculations à propos d’un potentiel combat avec Julio Cesar Chavez Jr..

Sa vie personnelle

De La Hoya s’est mis à fréquenter l’actrice et Miss USA, en 1995, Sjanna Moakler, en Octobre 1997. Ils se sont engagés dans une relation avant la naissance de leur fille, en 1999, Atiana Cecilia De La Hoya (née le 29 Mars 1999).

En Septembre 2000, leur relation s’est abruptement terminée alors que Moakler qui était à la maison en train de regarder les Latin Grammy Awards à la télévision, a vu De La Hoya escortant une autre femme à l’événement.

En Décembre 2000, Moakler a déposé une poursuite de 62.5 millions $ contre son ex-financé, en disant de lui être un alcoolique qui se comportait violemment envers elle et leur fille et qu’il se servait d’eux pour « promouvoir son image en public ». Le cas a été réglé à la Cour, en 2001, pour un montant non-révélé.

Le 5 Octobre 2001, De La Hoya a marié Millie Corretjer. Ils ont eu ensemble deux enfants, Oscar Gabriel De La Hoya (né le 29 Décembre 2005) et Nina Lauren Nenitte De La Hoya (née le 29 Décembre 2007). De La Hoya a aussi trois autres enfants issus de relations antérieures.

Le 12 Décembre 2002, le Consulat Général du Mexique, à Los Angeles, a accordé à De La Hoya la citoyenneté Mexicaine. À ce sujet, De La Hoya a déclaré :

« J’ai toujours pensé avoir le sang Mexicaine. »

Ses projets

Oscar De La Hoya est sur la page couverture de la version EASports Fight Night Round 3 des PS3, Xbox 360 et PSP.

En 2000, De La Hoya a sorti un CD nominé aux Grammy, Oscar De La Hoya. Lancé via EMI International, le CD de De La Hoya qui porte son nom, a été un album latinos avec 13 chansons en Anglais et en Espagnol, écrite par Diane Warren et the Bee Gees.

En 2004, De La Hoya a lancé sa ligne de vêtements de loisir. À l’Été 2004, De La Hoya a mis sur pied une série de téléréalité de boxe sur FOX intitulée : The Next Great Champ.

En 2005, Golden Boy Enterprises a annoncé la formation de Golden Boy Partners ; une compagnie qui focalise sur le développement urbain des communautés Latinos.

En Septembre 2007, la compagnie de De La Hoya, Golden Boy Entreprises, a fait l’acquisition de The Ring, KO Magazine, et World Boxing Magazine.

Le 1er Mai 2007, the Staples Center, au centre-ville de Los Angeles, a annoncé qu’une statue en bronze de De La Hoya (qui fait 2.1 mètres) allait être conçue pour lui rendre hommage tout comme ce fut le cas pour Magic Johnson et Wayne Gretzky. La statue a été dévoilée le 2 Décembre 2008.

En Février 2008, Golden Boy a acquis une part de 25 % du club de la Major League, le Dynamo de Houston, avec Brener International Group.

De La Hoya a mis sur pied une fondation de bienfaisance pour veiller à l’éducation de la jeunesse défavorisée. En 2008, il a fait don de 3.5 millions $ à l’établissement scolaire De La Hoya Animo Charter High School.

En Juin 2008, De La Hoya a publié son autobiographie intitulée :« Américain Son ».

De La Hoya est membre de l’United States Olympic Hall of Fame de 2008.

Tôt en 2011, De La Hoya a visité le personnel de l’Armée Américaine au Koweït et en Iraq sous l’égide du USO (United Service Organizations), en saluant les troupes tout en tenant des cliniques de boxe.

De La Hoya fait l’objet de controverses

De La Hoya a été accusé dans une poursuite pour viol, en 1998. La poursuite déposée à la Cour supérieure du comté de San Bernardino, en Californie, a allégué que De La Hoya aurait violé une fille qui était alors âgée de 15 ans au moment de l’acte, dans une chambre d’hôtel, dans la ville de Cabo San Lucas, au Mexique, en Juin 1996. Le cas a été réglé à la Cour, en 2001.

Vers la fin de l’année 2007, des photos montrant De La Hoya habillé en travesti en compagnie d’une dame qui n’était pas sa femme a été posté sur un site Web tabloïd et ces photos se sont largement répandu sur internet. De La Hoya a nié l’authenticité de ces photos. Son avocat a déclaré :

« Les photographies dépeignant l’image de De La Hoya ont été postés en ligne aujourd’hui par un obscure paparazzi ont été truquées. Plusieurs de ces personnes qui ont visionné ces photos sur le site Web ont identifié ont été conçus avec mauvaise intention avec photoshop. Malheureusement, avec la technologie d’aujourd’hui, n’importe qui peut faire n’importe quelle photo qui nous laisse voir autre chose que la réalité. »

En Septembre 2007, Mila Dravnel, la dame qui a vendu les photographies, a rétracté ses allégations faites à l’endroit de De La Hoya tout en niant l’authenticité des photographies.

En Mai 2008, Dravnel a poursuivi De La Hoya pour diffamation, mais elle a laissé tomber les poursuites après que les experts eût suggéré que les photographies eût été falsifiés. Cependant, dans une interview de De La Hoya, en Août 2011, avec Unvision, celui-ci a confirmé que c’était lui dans les photos divulguées, en 2007.

Abus de substances

En Mai 2001, De La Hoya a reconnu avoir un problème, mais la nature du problème n’a pas été révélée :

« Après avoir fait une honnête évaluation de moi-même, j’ai pu voir qu’il y avait certains problèmes sur lesquels je me dois de travailler. Comme tout le monde, j’ai mes faiblesses, et je ne veux pas être l’une de ces personnes qui a peur d’admettre et d’adresser ces faiblesses. »

Il a subi des traitements au Betty Ford Center, dans la ville de Ranchio Mirage, en Californie, pour son alcoolisme.

En Septembre 2013, à peu quelques semaines avant que « Golden Boy » eût promu le match entre Floyd Mayweather et Saul « Canelo » Alvarez, De La Hoya a fait l’annonce comme quoi il allait retourner dans un Centre de désintoxication et manquer le plus gros combat en carrière de son jeune combattant.

En Janvier 2017, De La Hoya a été arrêté pour avoir conduit avec des facultés affaiblies, à Pasadena, en Californie, accusations auxquelles il a plaidé non-coupable, et les charges sont tombés en 2018.

En 2019, durant une enquête liée à une tentative d’extorsion, De La Hoya a admis avoir consommé de la cocaïne, tôt en 2018.