Le champion WBC des lourds, Tyson Fury, ne se dit nullement impressionné par le rendement de la superstar Britannique Anthony Joshua, qui détient les titres mondiaux WBO, IBF, IBO, WBA de la division reine.

Fury (30-0-1, 21 KOs) est en ce moment en pleine préparation pour disputer une trilogie avec Deontay Wilder (42-1-1, 41 KOs) prévue pour le 9 Octobre, au T-Mobile Arena, à Las Vegas.

Joshua (24-1-0, 22 KOs) aura d’ici peu un défi de taille à relever.

AJ sera opposé à son challenger obligatoire, Oleksandr Usyk (18-0-0, 13 KOs), le 25 Septembre, au Tottenham Stadium, dans la banlieue Nord de Londres.

Lorsque l’on fait allusion à la fiche professionnelle de Joshua, Fury aucunement impressionné s’est déjà fait une idée.

Il affirme que la fiche de Joshua est remplie de combattants qui était déjà sur la pente descendante :

« Anthony Joshua n’a affronté aucun boxeur à leur apogée. Ils étaient tous de bons combattants avant dans les années 2000 mais non dans les années 2020. Ils étaient des bons combattants il y a de cela 10 ans, » a dit Fury à Gary Neville via The Overlap.

Fury croit qu’un combat avec Joshua va éventuellement avoir lieu à un moment donné, dans le cas où les deux remportent chacun leurs combats.

Fury et Joshua sont passé près de finaliser une entente pour unifier leurs titres, au mois d’Août en Arabie saoudite.

Cependant, les discussions ont pris fin lorsque l’arbitrage a ordonné à Fury de disputer un rematch immédiat avec Wilder tel que stipulé dans la clause de leur contrat.

En tenant compte des intentions de Joshua, Fury s’attend à ce que le duel ait lieu en 2022 :

« Je pense que les meilleurs boxeurs finissent par combattre entre eux éventuellement, mais ça ne se produit pas au moment ou tout le monde le veut. »

« Ça se produit lorsqu’un boxeur est sur la pente descendante alors que l’autre est à son apogée. C’est à ce moment qu’ils s’affrontent l’un contre l’autre, » a dit Fury.

« Mais tu vois rarement deux combattants combattre entre eux à leur apogée du fait que l’un d’eux est quelque peu craintif de subir la défaite. »