Biographie

Roberto Duran Samaniego (né le 16 Juin 1951) est un ancien boxeur Panaméen qui a été l’œuvre de 1968 à 2001.

Il a été champion du monde dans quatre divisions de poids, lui qui a détenu des titres dans les divisions des poids légers, poids mi-moyens, poids super-mi-moyens, et poids moyens, en plus d’avoir régné en tant que champion incontesté, champion linéaire des poids légers, et champion linéaire des mi-moyens.

Il est aussi devenu le deuxième boxeur à avoir boxé pendant cinq décennies ; le premier étant Jack Johnson.

Duran est aussi connu pour avoir été un versatile brawler qui met beaucoup de pression sur ses opposants, ce qui lui a valu le surnom de « Manos de Piedra » (« Mains de Pierre ») pour sa formidable puissance de frappe.

En 2002, Duran a été voté par The Ring magazine comme le 5e meilleur combattant à avoir œuvré dans les 80 dernières années, et BoxRec le classe actuellement le 15e plus grand boxeur livre pour livre de tous les temps.

L’historien de boxe Bert Sugar classe Duran comme le 8e meilleur boxeur de tous les temps.

The Associated Press a voté pour lui en le désignant comme le meilleur poids léger du 20e siècle, et plusieurs le considèrent comme le meilleur poids léger de tous les temps.

Duran s’est finalement retiré en Janvier 2002, à l’âge de 50 ans suite à un accident de voiture en 2001 (il s’était auparavant retiré en 1998).

Avec une fiche professionnelle totalisant 119 combats, il a montré un dossier de 103 victoires, et 70 knockouts.

Jusqu’à son combat avec Wilfred Benitez, en 1982, il a été entraîné par le légendaire entraîneur Ray Arcel.

Sa jeunesse

Roberto Duran est né le 16 Juin 1951, à Guararé, au Panama. Sa mère, Clara Samaniego, a été native de Guararé, et son père, Margarito Duran Sanchez, de descendance Mexicaine, est né en Arizona, aux États-Unis :

  • Duran a été élevé dans les quartiers pauvres de El Chorrillo, dans le district « La Casa de Piedra » (La Maison de Pierre), au Panama.

Duran a commencé à faire du sparring avec des boxeurs expérimentés au Neco La Gardia Gymnasium, alors qu’il était âgé que de 8 ans :

  • Il a effectué ses débuts professionnels en 1968 à l’âge de 16 ans.

Sa carrière professionnelle

Poids légers

Après un ajustement initial, Duran a remporté trente combats en ligne, et il a enregistré des victoires par knockout sur le futur champion des poids plumes Ernesto Marcel, et sur l’ex-champion des super-plumes Hiroshi Kobayashi.

Il a ensuite obtenu son premier combat pour un titre, en Juin 1972, où il a défait dans la controverse Ken Buchanan, au Madison Square Garden, à New York, dans un combat de championnat pour la ceinture WBA des poids légers :

  • Duran, qui était alors vu négligé à 2 contre 1, en enregistré un knockdown sur le champion défendant après seulement 15 secondes d’écoulées au premier engagement, et il lui a donné une correction durant le combat.
  • Il était confortablement en avance sur les trois cartes des juges alors que la cloche a sonné à la fin du 13e round, et à ce moment Duran (qui apparemment n’avait pas entendu le son de la cloche) a continué de lancer plusieurs coups en extra alors que Buchanan se retrouvait sur les câbles.
  • Alors que Duran a continué de lancer des punchs, l’arbitre du combat Johnny LoBianco, l’a agrippé pour le retirer. Il a abaissé involontairement les bras de Duran, ce qui a fait en sorte que Duran a porté un coup bas accidentel. Buchanan s’est alors effondré en douleur sur le canevas.
  • Son entraîneur Gil Glancy a plus tard dit croire que le coup bas a été causé par un genou. Duran n’a pas été disqualifié du combat, il a plutôt été jugé gagnant par knockout technique, au 13e round.

Après avoir mis la main sur le titre, Duran a livré quelques matchs sans titres à l’enjeu.

Plus tard au cours de la même année, dans un autre combat sans titre, il a perdu une décision, dans un duel de 10 rounds, face à Esteban De Jesus.

Duran a par la suite amorcé une autre séquence victorieuse en effectuant avec succès des défenses de titres versus Jimmy Robertson, Hector Thompson, et face au futur champion des poids légers Guts Ishimatsu.

En 1974, il a vengé sa défaite face à De Jesus en enregistrant un brutal knockout, au 11e round.

En 1976, il a défait le futur champion des mi-moyens, Saoul Mamby.

Globalement, Duran a réalisé avec succès 12 défenses de titre (11 par knockout), et il a cumulé une fiche de 62-1.

Sa dernière défense est survenue quand Duran a combattu un combat de trois rounds avec De Jesus dans un match d’unification duquel Duran a mis une fois de plus knockout De Jesus, capturant ainsi le titre de championnat des poids légers. Duran a renoncé à son statut de champion incontesté des poids légers, en Février 1979.

Poids mi-moyens

Duran vs. Sugar Ray Leonard 1

Duran a laissé le titre mondial des poids légers avec l’intention de gagner en popularité dans la division des poids mi-moyens. Il a amorcé son périple dans la nouvelle division de poids en remportant deux combats sur l’ancien champion du monde WBC des mi-moyens Carlos Palomino et Zeferino Gonzalez, ce qui a mis la table pour un combat de championnat avec l’invaincu champion WBC des mi-moyens Sugar Ray Leonard.

Le premier combat avec Leonard s’est tenu au Stade Olympique, le 20 Juin 1980, à Montréal (le même site de combat où Leonard a gagné la médaille d’or lors des Jeux Olympiques en 1976) :

  • Duran était irrité puisque qu’il allait recevoir seulement le 1/5 de l’argent qu’allait faire Leonard malgré le fait qu’il allait se présenter au combat avec une fiche exceptionnelle de 71-1.
  • Duran a capturé le titre WBC des mi-moyens en défaisant Leonard par décision unanime, dans un duel de 15 rounds, avec des pointages de 145-144, 148-147, 146-144).
  • Le combat est devenu connu sous le nom de « la bagarre de Montréal ».

« No Mas » : Duran vs. Sugar Ray Leonard 2

Après avoir défait Leonard, à Montréal, Duran alors gagné le statut d’icone de la boxe dans son pays natal. Il a rapidement gagné en poids.

Leonard a initié sa clause de rematch et il a demandé à ce que le combat suivant se fasse en Novembre 1980 :

  • Lors du 7e round, alors que Leonard était légèrement en avance sur les cartes de pointage, Leonard s’est mis à se moquer et provoquer Duran.
  • Duran était incapable de coincer Leonard le long des câbles, comme il a pu le faire dans le premier combat.
  • À mi-combat au 8e rounds, Duran a soudainement arrêté de combattre, en disant sans cesse, « No mas » (« Pas plus »).
  • En 2016, dans une interview, Duran a affirmé que ce dont il était en train de dire c’était : « No Sigo » (« Je ne vais pas continuer »).

Poids moyens

Duran a pris un certain temps pour se remettre de ce combat et il a gagné encore plus de poids pour disputer un combat pour le titre WBC des super-mi-moyens, mais il a perdu à sa première tentative dans un championnat dans cette division, le 30 Janvier 1982, face à Wilfred Benitez, par décision unanime après 15 rounds :

  • Ceci après avoir défait Nino Gonzalez et Luigi Minchillo, deux super-mi-moyens classé, tous deux par décision dans des duel sans titre à l’enjeu.

Duran a aussi été défait à son retour, en Septembre 1982, à Detroit. Le boxeur de Londres, Kirkland Laing, avait alors surpris la planète boxe, en livrant ce type de combat qui a mis en valeur tout son talent qu’il avait rarement montré, en remportant le duel par décision partagée.

Après avoir obtenu une victoire sur l’Anglais Jimmy Batten sur la carte de boxe titrée, The Battle of The Champions, à Miami, Duran a signé avec le légendaire promoteur Bob Arum :

  • Ceci a marqué pour lui le début d’un retour dans des combats significatifs duquel il a battu l’ex-champion du monde et maintenant un Hall of Famer Pipino Cuevas par knockout au 4e round.

Suite à cette victoire, Duran s’est mérité un second combat pour un titre chez les super-mi-moyens, cette fois contre le champion WBA, Davey Moore. Ce duel pour le titre WBA s’est tenu, le 16 Juin 1983, au Madison Square Garden, lors du 32e anniversaire de Duran :

  • À ce moment, le boxeur encore inexpérimenté Moore (12-0) était dans le combat durant les trois premiers rounds.
  • Mais au 4e assaut, Duran a dit qu’il savait que Moore ne pouvait pas lui faire mal, et Duran s’est alors mis en mode attaque. La foule pro-Duran assise ringside a acclamé Duran a impitoyablement puni Moore.
  • À la fin du 6e round, l’œil de Moore était fermé par l’enflure et celui-ci est allé au tapis tout juste avant la fin du 7e round.
  • Finalement, le combat a été stoppé au 8e round, alors que Moore était en train de prendre une terrifiante raclée et Duran a remporté son troisième titre.
  • Après cette victoire, Duran a été soulevé dans les airs alors que la foule chantait « Bonne fête » à Duran visiblement ému.

Duran vs. Marvelous Marvin Hagler

Duran a plus tard combattu dans un duel de championnat du monde chez les poids moyens, alors qu’il a eu rendez-vous avec « Marvelous » Marvin Hagler, à Las Vegas, le 10 Novembre 1983 :

  • Durant ce combat Duran s’est fracturé une main et il a perdu dans un combat très compétitif qui s’est rendu jusqu’à la limite des 15 rounds.
  • Après 12 rounds, deux des trois juges avaient Duran en avance sur leurs cartes.
  • Hagler a combattu de manière acharnée lors des trois derniers rounds, ce qui lui permis d’obtenir la victoire par décision unanime.

Malgré cet échec, Duran est devenu le deuxième boxeur à avoir amené Hagler jusqu’à la limite des 15 rounds (le premier a été Vito Antuofermo), et le seul boxeur à y être parvenu au moment où Hagler a été champion du monde.

Duran vs. Thomas Hearns

En Juin 1984, Duran a été dépouillé de son titre des poids super-mi-moyens, lorsque le WBA n’a pas approuvé son combat avec le champion WBC, Thomas « Hitman » Hearns, et l’association a enlevé cette reconnaissance de Duran (celle d’être champion du monde), dès le moment où Duran est monté sur le ring pour boxer Hearns.

Le 15 Juin 1984, Duran a une fois de plus fait l’histoire dans ce combat, mais cette fois ce fut de la mauvaise façon :

  • Hearns a envoyé au tapis Duran deux fois, au 1er round, et alors qu’il s’est remis sur ses pieds après le second knockdown (ce qui a coïncidé avec la fin du round), l’ex-champion ne savait pas où était son coin.
  • Hearns n’a pas manqué pareille opportunité, et il a mis une troisième fois au tapis Duran, au 2e round, et le combat a été stoppé.
  • Ce fut alors la première fois dans la carrière de Duran qu’il a été mis knockout dans un combat (le combat intitulé « No Mas » avait officiellement été jugé comme un knockout technique, puisque Duran avait quitté).

Duran n’a pas dispute un autre combat pour un titre jusqu’à l’année 1989, mais une fois qu’il a aspiré à un titre, un a remporté la ceinture WBC des poids moyens en défaisant Iran Barkley, en Février :

  • Le combat a été considéré comme l’un des plus grands accomplissements de Duran, alors que l’ex-champion des poids légers, âgé de 37 ans, s’est emparé de la couronne des poids moyens (son quatrième titre).
  • Dans un dur combat haut en rebondissements, Duran a enregistré un knockdown sur Barkley, au 11e round, et il gagné une décision serrée. Ce duel a été désigné « le combat de l’année », en 1989, par The Ring.

Poids super-moyens

Duran vs. Sugar Ray Leonard 3

Le règne de Duran a été de courte durée alors qu’il a fait le saut super-moyens (quoique les deux combattants ont combattu au poids limite des poids moyens) pour combattre Sugar Ray Leonard, en Décembre 1989 (un combat appelé « Uno Mas » – (Un de plus) :

  • Un combat duquel Leonard a aisément remporté par décision unanime.
  • Duran a paru être sur le déclin après le combat.

Duran a tenté de mettre la main sur d’autres titres des poids moyens en 1994, 1995 et 1996 (en combattant pour le titre International Boxing Council (la ceinture IBC)).

Duran a combattu Vinny Pazienza, en 1994 et 1995, pour le titre IBC des super-moyens, et il a été défait à chaque fois par décision unanime :

  • Cependant beaucoup d’adeptes ont cru que Duran avait clairement remporté le premier combat et qu’il s’est fait voler la victoire.

En 1996, Duran a été défié par Hector Camacho pour le titre vacant IBC des poids moyens, mais il a perdu dans la grande controverse par décision unanime.

En 1997, Duran a été défait par l’ex-champion Jorge Castro :

  • Duran a combattu Castro dans un rematch et il a remporté le combat par décision unanime.

En 1998, à l’âge de 47 ans, il a challengé le champion WBA des poids moyens alors âgé de 28 ans, William Joppy :

  • Joppy, un habile boxeur, a défait Duran en seulement 3 rounds.
  • Ce fut la pire défaite de Duran depuis qu’il a perdu face à Hearns, plus d’une décennie auparavant.

Duran a alors annoncé son retrait de la boxe, en Août 1998, et il a fait un retour en 1999.

En Juin 2000, Duran a vengé sa défaite encaissée face à Pat Lawlor, et il a remporté le titre NBA des poids super-moyens le jour de son anniversaire.

Il a perdu ce titre une année plus tard face à Hector Camacho dans un rematch dans ce qui fut son dernier combat à vie.

Son retrait de la boxe

En 2001, Duran a fait le voyage vers l’Argentine pour promouvoir un CD de musique de salsa qu’il a lancé. Alors qu’il était à cet endroit, il a été impliqué dans un accident de voiture et il a dû subir une intervention chirurgicale. Après cet incident, il a annoncé son retrait de la boxe à l’âge de 50 ans.

En annonçant sa retraite, Duran a cité les problèmes de poids de son ami, le légendaire footballeur Diego Maradona, comme motivation pour retrouver la forme, en disant :

« À présent, je me tiens actif alors lorsque les honneurs viendront après mon retrait de la boxe, les gens vont verront en bonne forme. Je ne veux pas montrer la même image que Maradona en étant gros. »

Le cinq titres mondiaux du Duran qu’il a gagné dans quatre divisions de poids ont été volé dans sa maison au Panama, en 1993, un vol planifié qui aurait été son beau-frère, qui lui a remis ces articles commémoratifs au vendeur Luis Gonzalez Baez. Gonzalez a alors été jugé pour avoir tenté de voler ces biens. Gonzalez Baez aurait supposément vendu les ceintures à un agent secret du FBI. Il a affirmé que Duran l’a autorisé à vendre les cinq ceintures durant le moment au Duran avait eu des problèmes financiers. Le 23 Septembre 2003, un juge fédéral, en Floride, a ordonné à ce que les 5 ceintures soient remises à Duran.

Sa 70e victoire par knockout l’a placé dans un groupe exclusif de boxeur ayant remporté 50 combats ou plus par knockout. Duran est classé au 28e échelon selon la liste des 100 plus durs puncheurs de tous les temps.

Ses honneurs reçus et accomplissements

Le 14 Octobre 2006, Duran a été intronisé au World Boxing Hall of Fame, à Riverside, en Californie, et le 10 Juin 2007, à l’international Boxing Hall of Fame, à Canastota, à New York.

Aujourd’hui, il est un ambassadeur de marque pour Panama Blue, une marque d’eau embouteillée au Panama.

Duran détient un permis lui permettant d’être pilote des avions ultralégers. Il a fait des vols avec un appareil Quick Silver MX.